Cameroun : nous voulons une réponse franche d’Herakles Farms

Greenpeace est incontestablement une organisation qui pose beaucoup de questions gênantes.

Aux gouvernements, aux entreprises, aux institutions … Il arrive que ces interlocuteurs choisissent de ne pas nous répondre. Espérant sans doute qu’après un délai “raisonnable” Greenpeace laissera tomber… C’est une situation des plus courantes. Mais c’est sans compter sur notre ténacité, et sur celle des citoyens !

Herakles Farms Sign in Cameroon

Herakles Farms fait partie de ces entreprises qui pensent que mettre la tête dans le sable est une bonne attitude face aux questions posées par Greenpeace et les autres ONG et nombreux opposants Camerounais au projet d’Herakles Farms. Herakles Farms et Bruce Wrobel, le président, ne semblent pas avoir envie de s’expliquer sur le projet de plantation de palmiers à huile au Cameroun.

Mais Greenpeace aime poser des questions et en soulève de nouvelles dans le nouveau rapport publié par Greenpeace USA : Herakles Farms au Cameroun : contre-exemple pour l’huile de palme.

Le rapport relève les points cruciaux sur lesquels Herakles Farms doit se justifier :

* Les millions de tonnes de carbone que le projet va émettre ?
* La destruction d’un corridor écologique primordial ?
* Le mépris affiché face au mécontentement des populations ?
* La poursuite des travaux sur le terrain en violation de la loi camerounaise ?

Greenpeace continuera à donner, ici et ailleurs, une voix aux résistants locaux

Le samedi 2 février, Greenpeace a apporté sur la Place du Palais Royal à Paris la déforestation et ses conséquences environnementales et humaines effroyables. Cette manifestation de soutien à la résistance locale camerounaise a rassemblé des centaines de personnes. L’objectif ? Ne pas laisser ce scandale qui parait se dérouler loin de nous dans le silence et l’ignorance.

Plus de 500 messages de soutien ont été déposés le jour J. Plus de 1 500 l’ont été via Internet.
Et oui, nous avons attiré l’attention. Quelques jours après notre mobilisation, le ministre de l’agriculture camerounais a répondu aux questions des journalistes sur ce sujet précis.

Aujourd’hui, nous voulons que les lignes bougent plus encore, bougent vraiment. Nous souhaitons qu’Herakles réponde.

C’est pourquoi Greenpeace a porté ses questions et réclamé l’arrêt du projet directement à New York, où se trouve le siège d’Herakles Farms, en compagnie de deux activistes environnementaux et dirigeants d’ONG camerounaises Nasako Besingi et Samuel Nguiffo, qui étaient présents spécialement pour l’occasion, auprès des médias américains, d’ONG américaines, de bailleurs de fonds, lors de la conférence du mardi 19 février.

Aidez-nous à obtenir des réponses. Ensemble, nous pouvons relayer la voix des populations menacées et réprimées au nom du seul profit d’Herakles.

Vos commentaires

Poster un commentaire

12 commentaires pour « Cameroun : nous voulons une réponse franche d'Herakles Farms »

Détruire la forêt c'est détruire la vie,c'est tellement évident !
L'huile de palme est majoritairement employée dans des produits,alimentaires et cosmétiques,dont on peut parfaitement se passer.
Qu'avez vous à répondre à ça,tout simplement ?

c'est une honte, à croire que nos dirigeants économiques et politique ont un portefeuille à la place du coeur, mais ce qu'ils oublient c'est que lorsque le dernier brin de nature non pollué disparaitra, ils disparaitrons avec lui . Ils pourront toujoursq manger leur or, mais gare à la digestion.

On a pas besoin d'eux pour manger!!! Ni huile de palme, ni boeuf-cheval, ni E-et des cacahouète... Produisez sainement, mangez sainement. La solution, c'est nous!

quand l.humain auras bien détruit toute les ressources naturelle ils lui resteras que l.argent comme nourriture ils mourras de faute d.avoir pas respecter la terre .que voulez vous que ont fasse contre c.est fou d.argent ils se prennent pour les maitres du monde mais tout a une fin et ils sont sur la meme terre que nous alors qu il reflechissent a leurs actes

Que gagne-tu en détruissant plusieurs sortes d'essences & des especes(animaux, insectes, etc....), pour planter qu'un?
Que gagne-tu, en restant toute seul sur cette planette terre, Monsieur, reflèchir bien avant d'agir!

Hey ! Gentil Modo..

C'est quoi cette photo(shop) qui ressemble à la carte de l'Afrique ?

Ta réponse est espérée, attendue, souhaitée, comme tu veux mais à venir en tous cas (signé nous autres)

"ya 1 moment où si tu veux avancer, faut pas déconner" *proverbe camerounais*

OUPS !

voulions dire : *proverbe camerounais*****

@Nonna

tu souhaitais une réponse, pas forcément de mes lettres, mais il est évident que le pognon -vite et beaucoup- est la seule motivation des égarés auxquels tu t'adressait. Malheureusement, ils ne pourront malheureusement pas te répondre, comme d'hab'. Néammoins, cela n'empêchera rien, à nos humbles niveaux et plus si affinités.

@fred , c'est ici que c'est intéressant, (impressionnant ?) c'est une photo authentique, sans "shopage" des premières opérations d'arrachage de forêts primaires pour faire place à la plantation de palmiers à huile...

Pour moi, plus de forêt c'est plus de vie , plus d'éspoir.... Pour les générations futures, IL FAUT AGIR !!!! Que çà soit pour le Cameron, l'Amazonie, ou autre, c'est pareil. je trouve que l'espece humaine ne pense qu'a çà personnalité et pas à ce qui l'entour !!!
En plus l'huile de palme est mauvaise pour la santée....

Voilà, et mon petite proverbe : PROTEGER LA PLANETE C'EST PROTEGER SON AVENIR !!!!!

Une jeune protectrice de la planète....

Good day! I know this is somewhat off topic but I was wondering which blog platform are you using for this website? I'm getting tired of Wordpress because I've had problems with hackers and I'm looking at options for another platform. I would be fantastic if you could point me in the direction of a good platform. home page http://www.fanse.com.pl/strony,blogi,fora/firma,kolodziej,pochowek,swietochlowice,s,1276/

xcel energy
xcel energy

Les commentaires sont fermés.

Cher(e)s commentateurs(trices),

Greenpeace France fermant ses portes pendant la « trêve des confiseurs », la section de commentaire du blog en fait autant.

Nous vous donnons donc rendez-vous le 5 janvier prochain, pour poursuivre débats, discussions et échanges !

Toute l'équipe web de Greenpeace France vous souhaite une excellente fin d'année.