Siemens doit épargner l'Amazonie

Parmi les multinationales intéressées par le projet de méga-barrage sur le fleuve Tapajos, au coeur de l’Amazonie, on trouve le géant allemand Siemens. Aujourd’hui, il refuse encore de prendre clairement ses distances avec le projet.

Action au siège de Siemens Australie
Action au siège de Siemens Australie

Bonne nouvelle : la Socfin fait un pas contre la déforestation

Enfin ! C’est une bonne nouvelle pour la campagne que nous menons pour empêcher la déforestation en Afrique, dans le Bassin du Congo : la Socfin, une société belge qui dispose d’environ 50 000 hectares d’hévéas et 80 000 hectares de palmiers à huile en Afrique vient d’annoncer son intention de s’engager officiellement à lutter contre la déforestation en respectant la méthodologie HCS (EN).

Entrée de la Socapalm au Cameroun, une filliale de la Socfin
Entrée de la Socapalm au Cameroun, une filliale de la Socfin

Zéro-déforestation : Michelin s'engage, la Socfin marginalisée

Le groupe Michelin vient de rendre publique une politique sur le caoutchouc naturel [EN] durable dans lequel le leader mondial du pneumatique s’engage dans une politique d’approvisionnement « zéro déforestation » basée sur l’approche High Carbon Stock [EN].

 Plantation d'hévéas, Cameroun. La plantation d'arbres à caoutchouc est une des causes majeures de déforestation dans le bassin du Congo.
Plantation d’hévéas, Cameroun. La plantation d’arbres à caoutchouc est une des causes majeures de déforestation dans le bassin du Congo.

La Socfin menace toujours les forêts africaines

Fin février 2016, nous révélions des informations sur les menaces que la Socfin fait peser sur les forêts tropicales africaines et lui demandions de s’engager dans une politique zéro déforestation – ce que l’entreprise se refuse à faire. A la place, elle publie un communiqué de presse dans lequel elle tente en vain de se justifier et accuse Greenpeace de diffuser des informations non documentées et erronées. [Mise à jour le 10/05/2016 à 18h]

Un arbre marqué en vue d'une coupe dans une concession de la Socapalm © Micha Patault / Greenpeace
Un arbre marqué en vue d’une coupe dans une concession de la Socapalm © Micha Patault / Greenpeace