Bois illégal : enfin une décision du ministère de l'Écologie !

Il y a quelques semaines, nous déposions devant le ministère de l’Écologie un tronc d’arbre de plus de 4 tonnes pour interpeller Ségolène Royal sur le manque d’action de la France contre le bois illégal.

Ce « petit » cadeau avait fait grand bruit et les réactions ne s’étaient pas faites attendre. Greenpeace avait été reçu le matin même par la directrice de cabinet de Ségolène Royal qui nous avait affirmé la volonté du gouvernement de procéder à des contrôles.

Action du 4 mars 2015 devant le ministère de l’Écologie  © Greenpeace / Pierre Baelen
Action du 4 mars 2015 devant le ministère de l’Écologie
© Greenpeace / Pierre Baelen

TraficBois : action au ministère !

Ce matin, à 7h30, des activistes de Greenpeace ont déposé une grume de bois tropical de quatre tonnes et de 8,5 mètres devant le ministère de l’Écologie, à Paris.

Les messages sont clairs « Bois illégal : le gouvernement s’en fout Royal » et « Bois illégal : deux ans d’inaction« . Car cela fait deux ans que le gouvernement français traîne des pieds pour appliquer la réglementation européenne !

Du bois à haut risque amazonien arrive en Europe

Une cargaison de bois très suspect en provenance de l’Amazonie brésilienne arrive en ce moment même en Europe, dans le port de Rotterdam.

Ce bois, transporté à bord du navire Marfret Guyane, navire qui bat pavillon français, est destiné aux entreprises belges Lemahieu et Omniplex et provient de la scierie et exportateur brésilien Rainbow Trading.

Action à Rotterdam
Action à Rotterdam