#TraficBois : un projet de loi d'avenir ?

Pendant plusieurs mois, Greenpeace a enquêté et agi au Brésil, en Afrique et en Europe sur les flux de bois illégal. Voir l’intégralité de notre dossier d’investigation Bois volé – vies volées. Plus de 7 700 citoyens français ont interpellé par email leurs députés qui examinaient en seconde lecture, entre le 8 et le 10 juillet, la loi sur l’avenir de l’agriculture et de la forêt.

Bois illégal : la France s'éveille ?

Après des mois de campagne et de mobilisation citoyenne pour dénoncer les importations persistantes de bois tropical suspect dans les ports français, et suite à notre action de la semaine dernière dans le port de La Rochelle, le Ministère de l’Agriculture et des forêts a enfin décidé de procéder à une enquête sur la légalité du bois déchargé par le navire Safmarine Sahara.

Cette inspection doit être menée selon les critères de la Réglementation européenne sur le bois, entrée en vigueur en mars 2013.

Trafic de bois : la France n'assume pas

Depuis plusieurs mois, Greenpeace enquête au Brésil, en Afrique et en Europe sur les flux de bois illégal : voir l’intégralité de notre dossier d’investigation Bois volé – vies volées. Aux côtés des citoyens français, nous interpellons par email les députés qui débattent en ce moment de la loi sur l’avenir de l’agriculture et de la forêt. Plus de 6 000 emails ont ainsi été envoyés.

Huile de palme : Procter & Gamble s'engage à « Zéro Déforestation »

La multinationale Procter & Gamble (P&G) s’est engagée à éliminer la déforestation liée à la production de l’huile de palme utilisée dans ses produits d’ici à 2020.
Pour cela, elle va rendre ses processus internes transparents, en fournissant une traçabilité complète sur la provenance de l’huile de palme qu’elle utilise. C’est une bonne nouvelle pour les forêts indonésiennes et les communautés qui en dépendent, mais le chemin à parcourir est encore long.

tiger

Huile de palme : Procter & Gamble toujours à la traîne

Tout le monde connaît le shampoing Heads and Shoulders ou la mousse à raser Gillette. Ces deux produits ont au moins deux points communs : ils sont fabriqués par la multinationale Procter & Gamble et contiennent de l’huile de palme. Le problème, comme le démontre la dernière enquête de Greenpeace, c’est que Procter & Gamble ne semble pas se soucier du fait que ses fournisseurs détruisent les forêts tropicales indonésiennes, derniers habitats de l’orang-outan de Bornéo et du tigre de Sumatra, deux espèces en danger critique d’extinction.

Deforestation for Palm Oil by Bumitama in Indonesia