En action contre le bois illégal

Le Projet de loi d’avenir sur l’agriculture, l’alimentation et la Forêt est en discussion en ce moment même au parlement. Celui-ci doit donner les moyens à la France de lutter efficacement contre le trafic de bois illégal. Aujourd’hui le projet est trop faible : imprécis sur le régime de sanctions, sans moyen de contrôle supplémentaire.

Greenpeace demande au ministre Stéphane Le Foll et aux députés d’améliorer cette loi. Et apporte aux autorités politiques les pièces à conviction !

Suivez l’action ci-dessous ou en cliquant ici

Vos commentaires

Poster un commentaire

33 commentaires pour « En action contre le bois illégal »

La prison pour emmanuel guillemette qui dis dans le reportage de France 5 (http://www.france5.fr/emission/indiens-damazonie-le-dernier-combat) que les awa ont bien trop de terres même s'il étaient là "avant nous". Les indiens aimeraient les 4x4 et les salles de bains. Inadmissible. Cet homme devrait être jugé pour apologie de crime contre l'humanité.

Le bois illégal est interdit en Europe pourtant il passe nos frontières sans difficultés. Il y a véritablement des manques ou des mesures inefficaces dans l'application de cette interdiction. Les importateurs et les exploitants le font en toute impunité.
Il faut une loi à la hauteur de ce trafic.

Sauf que tout est faux dans les affirmations de Greenpeace contre SICOBOIS, comme c'était déjà le cas dans l'affaire de SIFORCO. Mais face à une telle machine de communication, que faire? L'action menée par Greenpeace est par contre totalement illégale, et dangereuse, mais il semble que le respect de la loi n'est pas toujours une préoccupation majeure de Greenpeace. Tout cela est purement et simplement honteux!

Il y a des réglementations forestières auxquelles chaque exploitant est soumis de respecter.
Le bois illégal fait des ravages : Non-paiement des taxes, dépassement des quotas de coupe, coupe d’essences protégées, non-respect des communautés forestières et j'en passe...
Ces exploitants dépourvus de sens moral causent d'énormes dommages à l'environnement et privent les populations tribales de leur forêt qu'ils ont besoin pour leur survie.
Et encore, je ne parle pas des mauvais traitements qui leur sont infligés quand ils ont le courage de s'opposer.
Greenpeace n'est pas la seule ong à s'en prendre à Sicobois et pour cause ce ne sont pas les preuves qui manquent.

Et ben si, les preuves manquent cruellement justement. Mais SICOBOIS est une petite entreprise congolaise qui n'aura jamais les moyens de soutenir une action en justice contre Greenpeace. C'est une proie facile que Greenpeace n'aura aucun mal à tuer, laissant quelques centaines de congolais dans le besoin. Et des milliers de militants français contents d'eux. Mais quel est donc ce monde dans lequel nous vivons?

Les preuves manquaient déjà dans le cas de SIFORCO d'ailleurs. Il est maintenant démontré que la personne décédée l'avait été avant l'arrivée des forces de l'ordre, de mort naturelle, et qu'aucune femme n'a été violée. Où il est, le démenti de Greenpeace? Et que dit Greenpeace aux familles qui pleurent le départ de SIFORCO? Elle est où et pour qui, la victoire, dans une histoire aussi révoltante?

Vous pouvez les ignorer mais les preuves sont accablantes.
Voici :
http://www.observation-rdc.info/documents/Rapport_REM_001b_OIFLEG_RDC.pdf
Et surtout lisez jusqu'au bout.

J'ai relu, mais je me demande si vous savez lire de votre côté, où bien si vous lisez ce que vous avez envie de lire au lieu de lire ce qui est réellement écrit.

Moi, je relis dans ce rapport "En conclusion, l’Observateur Indépendant considère que seule l’infraction de non-respect du cahier des charges peut être retenue." C'est la conclusion principale de ce rapport, elle tient en une phrase. Donc pas d'accusation gravissime de crime contre l'humanité, mais quelques retards dans des constructions au profit des populations, retards rattrapés depuis. Récemment, les derniers témoignages recueillis auprès des populations démontrent que l'intervention des forces de l'ordre (et pas de SIFORCO bien sûr) n'a occasionné ni décès, ni viol.

Je persiste donc, aucune preuve donc, et je trouve révoltant de vouloir laisser croire le contraire.

La diffamation et l'accusation mensongère par Greenpeace de crimes contre l'humanité sont autrement plus graves que les quelques retards d'exécution du cahier des charges.

Bref, l'action de Greenpeace est révoltante et honteuse.

Je demande à tous ceux qui viennent ici de lire ce rapport et ils auront un autre avis que le vôtre j'en suis certaine.
Vous ne prenez qu'un élément de ce rapport et vous occultez le reste.
Toute l'affaire est relatée dans les moindres faits.
Je n'ai pas l'intention de continuer d'en débattre avec vous cette discussion ne nous mènera nulle part.

Je retiens l'élément annoncé comme principal par les auteurs, à savoir LA phrase de conclusion qui résume l'ensemble de la vision des auteurs en question. Au contraire de ce que vous faîtes, je ne fais pas une lecture "orientée" qui m'amènerait à choisir la phrase ou l'élément qui correspond à mon idéologie et à la sortir de son contexte pour défendre cette idéologie. Vous ne devez pas être très à l'aise pour renoncer de poursuivre le débat... Ce n'est pas la vision que j'ai d'un dialogue, c'est d'ailleurs bien symptomatique de l'esprit de Greenpeace.

Le rapport de REM donne une vision qui est voulue objective (je suis pas toujours d'accord avec eux, mais je leur reconnais cet atout), donc avec différents points de vue exprimés et analysés, puis une conclusion objective elle aussi. Mais là aussi, ce type d'approche et cette objectivité ne sont pas dans la culture de Greenpeace. Tout pour vous doit être dans l'excès, le sens unique vers des positions avant tout idéologiques, et au final souvent beaucoup de mauvaise foi, voire carrément de mensonges. Ce ne me rend pas confiant dans l'avenir.

Bob, pas besoin du bois congolais pour votre chaise de jardin.
Du pin des Vosges et autres espèces landaises feront l'affaire.
L'intérêt de dévaster des forêts primaires est plutôt limité et vous trouverez bien à vous reconvertir : les places de vendeurs et experts comm' (que vous occupez probablement n'est-ce pas ?), ne manquent pas (même chez Greenpeace d'ailleurs ça s'emploie)

affligeants, ci dessus :(

rf, je suis bien d'accord avec vous, les Français n'ont pas besoin de bois congolais, ce bois qui est déjà totalement marginal dans la production mondiale de bois, avec de l'ordre de 0,3% de la production de bois tropicaux, comment pensez qu'un volume si anecdotique contribue à la déforestation d'un des plus vastes massifs forestiers mondiaux?

Ce sont avant tout les congolais qui ont besoin de la filière bois, et d'activités économiques qui génèrent des revenus et les sortent de leur dépendance vis-à-vis de l'extérieur et de leur pauvreté. Vous direz ce que vous voulez, c'est une filière qui génère des emplois et des bénéfices directs ou indirects hautement appréciables dans un pays si démunis. Mais soyez rassurés, la filière bois de RDC n'exporte déjà plus rien ou presque vers la France, vous avez gagné, vous pouvez être content. Avec la loi qui vient de passer, plus personne ne va plus rien exporter.

Mais pas moi, je ne suis pas content, et pas non plus quelques milliers de Congolais qui espéraient s'en sortir. Encore une fois, cela est révoltant.

Au final, c'est vous qui allez dévaster ces forêts en leur enlevant leur valeur et en poussant des centaines de milliers de congolais à continuer à se cantonner à une agriculture paysanne vivrière hautement dévastatrice, ce que d'ailleurs quasiment tout le monde reconnait (les chercheurs, WWF, etc...) sauf Greenpeace.

Au final, les soit-disant infractions relevées par Greenpeace, en dehors d'être erronées pour l'essentiel, étaient anecdotiques et ont pu facilement être démontées. Un minimum de vérification un peu sérieuse aurait éviter d'accuser à tort un importateur français d'être un grand criminel.

Pour rappel, pour ceux qui n'auraient pas lu le détail du rapport, il est question de quelques erreurs de numérotation de grumes (tous les numéros de permis étant valides par ailleurs), d'un autorisation accordée par le ministère congolais mais signée en retard, et quelques autres infractions somme toutes très mineures, et en plus donc pas solides du tout. Même Greenpeace semble faire marche arrière et dédramatiser le cas de ce lot de bois (http://bois.fordaq.com/fordaq/news/PeltierBois_Fr%C3%A9d%C3%A9ricHamiel_Greenpeace_35420.html).

Tout ça décrédibilise totalement l'action de Greenpeace. Il n'y a rien de plus grave dans le monde à dénoncer? On va mettre des gens en prison pour des erreurs de date ou de numéros? On est où là, dans le film "Brazil"? Dites moi que c'est de la science fiction.

Cela justifiait-il de pénétrer illégalement sur un port français? De faire prendre des risques à des hommes et des femmes? De tenter de voler du bois et de conduire une action dangereuse en plein centre de Paris?

bOb, c'est marrant ça me rappelle une vieille vanne à propos d'un tatouage ;)

Je défends les valeurs de Greenpeace, je ne parle pas en son nom mais c’est en tant que citoyenne engagée que je m’exprime.

Siforco n’a pas tenu ses engagements, il devait construire une école et un centre de santé au bénéfice de la population mais n’a rempli aucune de ces obligations.
En ne respectant pas le cahier des charges, l’entreprise a créé un climat hostile entre elle et la population locale de ce fait, Siforco a une lourde responsabilité sur les événements qui ont eu lieu le 2 mai 2011 lors d’une expédition punitive par les forces armées.
Les viols ont bien été confirmés et avérés.
Le groupe Danzer a été sanctionné par l’association de certification FSC parce que Siforco n’a pas respecté les principes et les normes de gestion forestière du FSC, ni l’organisation internationale du travail.

Même constat avec Sicobois qui ne tient pas non plus ses engagements de construction d’écoles et de clinique. Les populations locales se retrouvent souvent dans une situation d’impuissance.

Le Code forestier de l’article 2 dit que l’exploitation doit contribuer au développement économique, social et culturel des générations présentes et futures mais le constat sur le terrain donne des réalités qui contredisent cette énoncée de la loi étant donné que dans la plupart des sites où se réalise l’exploitation, les populations locales sont de plus en plus enfoncés dans l’extrême pauvreté, les exploitants profitent même de passer des accords non-conforme à la loi.

Il faudrait vulgariser le code forestier pour le rendre plus compréhensible pour les peuples autochtones dans le même esprit voici un guide très intéressant :
http://www.forestpeoples.org/sites/fpp/files/publication/2013/11/102013guide-observation-externe-des-forts.pdf

Sicobois commet des infractions sans nul doute mais une enquête mérite d’être approfondie. Je pense que Frédéric Hamiel a souhaité fournir quelques précisions qui méritaient un éclaircissement sur l’action qui a été mené sur le Port de Caen mais ce n’est en aucun cas un démenti, Greenpeace est un lanceur d’alerte et heureusement que cette organisation existe, sinon nous ne serions pas au courant de grand-chose alors assez d’hypocrisie.

Venez rencontrer les militants de GP ce week-end lors de la mobilisation nationale contre les ogms :
http://agriculture.greenpeace.fr/ogm-le-retour-de-la-menace

Moi je serai sur le marché de Palaiseau dimanche 19 de 10h à 13h mais sinon nous serons présents sur 17 villes dans toute la France reportez-vous à la carte.

SIFORCO a été en retard dans certains engagements certes, c'est une chose somme toute courante, beaucoup de gens qui prennent des engagements connaissent parfois quelques retards. Et il y a tellement de contraintes à travailler en RDC qu'on peut aisément le comprendre surtout en voyant tout ce que SIFORCO a fait par ailleurs pour les populations congolaises. L'ONG Swiss Peace vient de constater que DANZER a satisfait à l'un des deux conditions pour être réintégré par FSC en respectant ses obligations sociales envers la communauté de Yalisika. Un extrait intéressant du rapport "Le FSC n'a pas dit que le groupe Danzer était directement responsable de ces prétendues violations des droits de l'homme. Néanmoins, il s'est senti contraint de prendre cette mesure pour sauver sa réputation." Ca traduit bien la décision de FSC, prise sous la pression forte (et les menaces) de Greenpeace.

FSC considère que SIFORCO n'a pas assez fait appel au dialogue suite aux actes d'agressions et de vols de quelques délinquants, alors que SIFORCO avait un avis différent et a considéré que son personnel était en danger et qu'elle devait signaler ces agressions aux autorités. Voilà les faits établis. Le reste, la mort d'un homme (un malade, de passage dans le village pour se rendre à l'hôpital, décédé la nuit précédente), le viol des femmes, rien n'est établi par personne. D'ailleurs, je constate que déjà il n'est plus question d'un mort dans votre message, mort qu'on nous a pourtant annoncé comme causé par l'intervention des forces de l'ordre de manière certaine il y a quelques mois. Qui chez Greenpeace a reconnu là au moins une erreur, sinon un mensonge. Et bien sûr est encore moins établie une quelconque responsabilité de SIFORCO dans des violences, réelles même si elles n'ont pas été aussi graves et lourdes de conséquence qu'annoncé.

A noter que la décision du FSC a entrainé la fermeture du site d'exploitation, la perte d'emplois et de bénéfices économiques qui attriste fortement la population locale, elle réclame le retour de SIFORCO maintenant. Elle peut nuire aussi aux populations bénéficiant de l'activité de IFO, autre filiale de Danzer, dans l'autre Congo. Ce dont se sont émus les congolais de Brazzaville, qui souhaitent promouvoir une autre solution de certification, moins sensible aux pressions de Greenpeace.

Pour SICOBOIS, vous dites deux choses totalement contradictoires, à savoir que les infractions sont établies d'une part, et qu'il faut une enquête pour les établir. C'est totalement surréaliste. Normalement, on fait d'abord une enquête avant d'accuser. En plus, selon Greenpeace, il était simplissime pour Peltier Bois de relever des infractions dont on nous dit qu'elles devront être établies par une enquête.

Amusez-vous bien à Palaiseau. Dommage pour vous, mais les lobbies des OGM sont bien plus puissants que les producteurs de bois congolais, bien incapables de se défendre face au puissant Greenpeace.

S'il y a mauvaise foi avérée des entreprises du bois affirmant qu'il n'y a pas d'infraction alors que de sa présence sur le créneau ne peut que confirmer le contraire , alors , il y a entrave a la justice il devrait s'en suivre une condamnation .

je ne suis pas spécialiste de la chose mais je lis ça aussi..http://www.asf.be/fr/blog/2013/04/26/logging-and-human-rights-in-dr-congo/

Malgré les nombreux écrits et les nombreuses plaintes en RDC ou en Europe et tout le tapage fait, je constate qu'il n'y a eu aucune condamnation prononcée sur ces différentes affaires (SODEFOR, SIFORCO, SICOBOIS). Si les crimes commis sont si graves, comment cela se fait-il?

Cette publication de ASF date de plus de 6 mois, et déjà il n'est donc déjà maintenant plus question d'un décès causé par les forces de l'ordre qui y était annoncé, il est aussi avéré donc que personne n'a été violé, et donc personne n'a été condamné. Vous aurez noté aussi la formulation "prétendues violations des droits de l’homme" dans le rapport de l'ONG Swiss Peace.

Et dans tout ça, quelles nouvelles de la fameuse plainte déposée en Allemagne contre Danzer, on n'en entend plus parler, étrangement...

Bref, j'en conclus en disant que ce n'est pas parce qu'on parle fort qu'on a raison... Mais malheureusement c'est comme ça que l'on se fait entendre dans notre monde moderne.

y'en a qe pour bob ici, q'il ouvre 1 site il pourra narrer ce q'il veut

Eh bien Bob ! Quelle ardeur contre Greenpeace ! Mais nous autres adhérents sommes des convaincus !
Et n'allez pas nous traiter de khons vaincus , ce serait trop simple ! Vous ne nous ferrez pas changer d'avis . Je pense d'ailleurs que vous non plus ne changerez pas d'avis ! Pas grave ! quand tous cela nous sautera au nez il sera trop tard , voilà tout !

Je ne compte pas vraiment vous convaincre et encore une fois, c'est surement trop tard, et vous avez gagné, vous avez réussi à totalement mettre fin au faible commerce de bois de RDC vers la France. Je veux laisser une trace, pour montrer que des voix se sont opposées à cette dictature de Greenpeace, pour montrer que Greenpeace aurait déjà dû s'interroger sur les impacts de ses actions, et savait que tout cela reposait sur des mensonges.

Il ne me reste plus qu'à espérer qu'un jour les esprits évoluent et que les dirigeants de Greenpeace payent enfin pour tout le mal qu'ils ont fait.

Je n'insulte personne, vous l'aurez noté, je suis certain que bien des militants de Greenpeace se font avoir et croient à tous ces mensonges de leurs gourous, si brillants dans la manipulation.

Enfin, je suis bien d'accord que nous devons évoluer et changer nos modes de vie pour être plus respectueux de nos ressources.

Mais l'exploitation forestière industrielle en RDC peut être durable et profitable aux congolais, ce n'est pas là le problème. C'est facile de se donner bonne conscience au détriment de gens qui vivent à quelques milliers de kilomètres. C'est facile mais c'est nuisible.

Je ne sais pas lequel mais vous avez un intérêt à défendre c'est évident sinon pourquoi autant de mauvaise foi.
Vous niez les viols alors que s'il y a une chose qu'on ne peut remettre en cause en RDC ce sont les viols qui sont commis systématiquement lorsqu'il y a un conflit en faisant appel aux forces armées c'est une des raisons pour lesquelles une plainte pénale a été déposé en avril 2013 contre un responsable du groupe Danzer, il faut laisser la justice suivre son cours en espérant qu'il y en ait une, sans faire de conclusion hâtive.

L'exploitation forestière peut effectivement être durable et profitable aux Congolais à condition que les exploitants respectent le cahier des charges ou le traité passé avec le chef de chaque communauté parce que ce qu'ils exploitent le plus ce n'est pas le bois.

Pour pérenniser la filière du bois,il faut exploiter de manière raisonnée en respectant la réglementation, en s'opposant au bois illégal et à celui de contrebande.

Greenpeace n'est pas la seule ONG à s'opposer au bois illégal mais vous en faîtes une affaire personnel, je suis navrée pour vous mais les militants de GP donnent de leur temps, de leur personne pour défendre les mêmes valeurs, ces mêmes valeurs qui sont définies dans la charte de Greenpeace et même souvent la plupart aimerait apporter plus. Nous sommes des citoyens ordinaires mais engagés parce qu'un jour nous en avons pris la décision, celle d'agir pour le bien de la planète en nous souciant des générations présentes et futures.

Monsieur Bob.. Au contraire je pense qu'aujourd'hui les choses soit bien plus simple que vous ne le pensiez.. Tellement simples qu'elles profitent à l'interêt d'un tout petit nombre, au détriment du plus grand nombre.. Les déséquilibres internationaux sont le résultat d'une politique et d'enjeux économiques d'une poignée au yeux de la planète, pour qui il n'existe pas de frontière. Seulement des chiffres sur un tableau.. Pour les autres, c'est de la réalité du quotidien que l'on parle, nos destins sont aujourd'hui lié et le plus gros de nos ressources naturelles ne nous appartiennent plus.. Je ne comprends pas l'interêt qu'il y est de proteger la fermeture d'une entreprise multinationale qui repose sur cette logique d'asservissement et non d'autonomie de la population.. Seulement votre esprit est surement trop "logique" pour comprendre (jusqu'à maintenant).. Nous devons voir plus loin que les consequences directs de nos actions car nous devons rendre cette logique, pseudo libertaire, à nos "bienfaiteurs", nos marchands de rêve.. Alors oui, il faut dire non à ces marchés qui ne profite pas à long terme au peuple.. Demain, quand il n'y aura plus de forêt au Congo, que se passera t-il.. Si tout le monde leur dit non, peut être que les choses changeront.. Il changeront leur manière de considerer la forêt. Vous savez "le boycott" est une arme redoutable contre les malversations.. Alors tout ne va pas changer comme ça, mais oui que le commerce du bois ne concerne plus la France c'est important.. Vous utilisez les therme de "gourous.." mais vous pensez comme on vous a appris à la faire, soit par dépit, soit par ignorance, soit par manque d'informations, soit par fierté.. Je ne sais pas, pensez à plus long therme s'il vous plais, nous devons gagné notre autonomie, notre économie.. Ce sera dure et plus encore pour ces pays ou le travail venus de l'etranger est vitale pour une partie de la population.. Seulement ce n'est pas nous les responsables et continuer dans leur sens n'a pas d'avenir. Alors vous finissez sur cette phrase: "L’exploitation forestière industrielle en RDC peut être durable et profitable aux congolais, ce n’est pas là le problème." C'est je pense très loin de la réalité.

Bob dit " Malgré les nombreux écrits et les nombreuses plaintes en RDC ou en Europe et tout le tapage fait, je constate qu’il n’y a eu aucune condamnation prononcée sur ces différentes affaires (SODEFOR, SIFORCO, SICOBOIS). Si les crimes commis sont si graves, comment cela se fait-il? "

A ton avis Bob, ça coûte combien d'acheter une victime pour qu'elle la ferme au Congo ? 10 € ? aller, 50 € peut-être...
Je ne dis pas que c'est ce qui s'est passé, mais le fait qu'il n'y ait pas de condamnation n'est pas la preuve qu'il ne se soit rien passé. Et puis quand on voit la corruption qu'il y a en france, je pense que ce qui se passe en RDC est inimaginable pour nous.

En vous lisant, cela semble en effet simple, simplissime et même simpliste ! Comme dans les bons vieux films, les méchants d’un côté et les gentils de l’autre, pas besoin de trop de casser la tête, les méchants sont responsables de tous les maux de la terre et les gentils ont raison quoi qu’il arrive…

Désolé, mais la « vraie » vie, elle n’est pas comme ça. Bien loin de là. Et je dirais tant mieux, car du coup, on doit se poser des questions, et parfois même changer d’avis. Moi-même j’ai radicalement changé d’avis, j’avais plutôt le votre dans ma jeunesse, et puis j’ai voyagé, j’ai découvert, je me suis posé des questions. Forcément, j’avoue, parfois j’ajoute un peu de mauvaise foi, et non tout n’est pas parfait dans ce que font les forestiers, il n’y a pas grand-chose de parfait dans ce monde et surement pas de solution miracle. Mais je crois juste qu’il faut persévérer dans la mise en place de la solution de gestion forestière industrielle responsable, il y a eu tellement de progrès en Afrique Centrale ces dernières années, 5 millions d’ha certifiés FSC, ce n’est pas rien. Et ce sont des entreprises autrefois aussi mises au pilori qui vendent aujourd’hui du bois FSC. Alors, en RDC, oui pour s’attaquer aux criminels, ceux qui exportent sauvagement du bois vers l’est du pays, sans parler du coltan, et qui entretiennent de guerres. Mais là, ceux qui sont attaqués par Greenpeace sont exactement ceux qui font des efforts, sans être parfaits bien sûr. Ce ne sont pas des gentils, ce ne sont pas des méchants, parce que le monde n’est pas fait de gentils et de méchants.

Bien sûr, il y a des problèmes en RDC, de la déforestation, de la pauvreté, des violences, des injustices. Mais pour résoudre un problème il faut en comprendre les racines, objectivement, sans apriori ni idéologie. Et la cause de la déforestation, ce n’est pas l’exploitation forestière, c’est l’agriculture vivrière, c’est plus complexe bien sûr, ce ne sont pas des méchants qui sont en cause, ce sont des paysans pauvres qui tentent de survivre. C’est moins facile, on n’a pas un bouc-émissaire tout trouvé sur lequel s’acharner pour se donner bonne conscience, on a un travail de fond à faire pour trouver les solutions d’une agriculture plus durable. La cause de la pauvreté, ce n’est pas l’exploitation forestière, elle contribue à la réduire, pas assez selon vous, et pas assez peut-être en effet, mais elle y contribue indéniablement. La cause des violences, ce n’est pas l’exploitation forestière, ce ne sont pas les exploitants qui sont violents ou qui demandent à qui que ce soit de l’être, ce n’est évidemment pas dans leur intérêt, tout simplement, de prendre un tel risque (tiens, de l’intérêt et de la simplicité, pour une fois quand même…). D’ailleurs, les violences ne sont pas principalement en ce moment dans les régions d’exploitation forestière industrielle en RDC, elles sont à l’est, ailleurs, elles sont aussi à Kinshasa. Evitons aussi les généralisations, s’il vous plait, Ok la condition de la femme est catastrophique, mais heureusement toutes les congolaises qui croisent un policier ou un militaire ne se font pas violer.

SICOBOIS n’est en rien une « multinationale », SODEFOR n’entre probablement pas dans cette catégorie, ce sont des « petites » (relativement) entreprises qui survivent difficilement dans un pays difficile. Un pays dont un des problèmes est la dépendance vis-à-vis de l’extérieur, un pays qui importe un part importante de son alimentation, des produits manufacturés, encore plus avec l’exode rural et l’explosion démographique des viles. Un pays qui a besoin d’exporter et de valoriser ses richesses pour s’en sortir, c’est possible de le faire notamment avec le bois, tout en satisfaisant les besoins intérieurs et sans détruire les forêts.

Non, les exploitants industriels ne sont pas des anges, ils ne sont pas parfaits, personne ne l’est, mais ils font avant tout partie de la solution, et pas du problème.

RaHu, avant de porter les accusations que vous portez, même sous-entendues, il vous faudrait un début de preuve, il n’y en a pas, absolument pas et personne n’a payé les gens de Yalisika pour affirmer qu’il n’y a pas eu de viol ou de mort. Vous rendez-vous compte du mal que peuvent faire de telles accusations aux gens que vous accusez à tort ? Rappelez-vous qu’ils ne sont pas les méchants insensibles et impitoyables que l’on voudrait parfois nous dépeindre...

Cameroun le 21 /01/ 2014
l"Organisation Camerounaise pour la protection de l"Arbre est une ONG qui milite contre la déforestation au Cameroun nous apprécions vivement vos actions concernant la protection de l'environnement la problématique de l"exploitation illégale des bois dans les pays du tiers monde reste un problème européenne dans le sens que ce les sociétés européenne qui exploitent abusivement les forêts du tiers monde nous devons d'abord a taquer la politique européenne concernant l'exploitation des forêts du tiers monde

Claude Bitangou

Bob travaille dans le milieu concerné,cette boîte l'emploie donc, il essaie de la défendre comme il peut...le pauvre:c'est "la boîte de son père":-)) mais un conseil:la loyauté s'arrête quand cela devient de la bêtise...Bob retourne chez papa...:-)

Cher M. Caveman, votre message n’apporte, très exactement, rien dans la discussion. Ce ne sont que quelques persiflages sans intérêt, qui vous procurent certainement beaucoup de plaisir jubilatoire et vous évite de vous essayer à l’exercice ô combien difficile de l’intelligence. Courage, essayez de penser un peu, je suis sûr que vous en avez la capacité, j’attends avec impatience votre prochain message.

Ah, le voilà, il a même mis du temps à venir, je l’attendais, cet argument massue dont on m’assomme dès qu’on n’en a vraiment plus d’autre. En vous référant aux actualités précédentes, vous trouverez mes réponses sur ce sujet. Si je résume, non, je ne gagne pas plus d’argent si ces entreprises en gagnent elles-mêmes plus, je serais désolé qu’elles soient contraintes de fermer, mais je n’en vivrais pas plus mal du tout à titre personnel. De toute façon, je l’ai déjà dit, c’est déjà gagné pour vous, la France et l’europe n’importent déjà quasiment plus de bois de RDC.

Je gagnerais aussi bien ma vie (j’ai vu les conditions salariales offertes) et serais bien plus tranquille à faire le chargé de campagne chez Greenpeace, et j’ai largement les qualifications requises pour répondre aux offres de poste, ce que bien sûr jamais je ne ferais, d’autant que l’esprit de critique (bien différent de l’esprit critique), ce n’est pas ma tasse de thé, je préfère essayer de faire des choses que passer mon temps à simplement critiquer ce que les autres font. Je ne m’exprime que pour défendre mes idéaux, et défendre les intérêts des congolais. Je ne sais pas pourquoi je me fatigue, de toute façon cet argument reviendra, il ne fait malheureusement que cacher votre incapacité à apporter des réponses sur les différents éléments évoqués dans mes messages précédents.

Il n’est reste donc pas moins, qu’il y a, de la part de Greenpeace, un acharnement sur quelques entreprises qui est pour le moins très largement disproportionné, et qui risque très fort d’avoir des incidences extrêmement négatives. Tout ça n’est que le reflet d’une stratégie de communication du tout-puisssant (en France) Greenpeace.

Pendant ce temps, pendant que Greenpeace s'attaque à un faux problème, les éléphants sont massacrés en Afrique Centrale, Nicolas Hulot vient de le rappeler sur Canal. Et Greenpeace ne dit et ne fait rien là-dessus! C'est une honte. Non, à la place, Greenpeace s'attaque à l'exploitation forestière dont l'impact environnemental est insignifiant.

Une honte vous dis-je! Tout ça au nom d'une stratégie de communication qui fait qu'il est plus vendeur de s'attaquer à des méchantes entreprises forestières qu'à des troupes armées et des chefs de guerre qui massacrent tranquillement tous les éléphants.

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.