Forêts | le 10 juillet 2012

Herakles Farms : ou comment une entreprise agro-industrielle sème la colère en Afrique

L’huile de palme est l’huile comestible la moins chère du monde. On la retrouve aussi dans de nombreux produits cosmétiques et détergents, ainsi que dans les agrocarburants.
La demande mondiale d’huile de palme est en plein boum et des entreprises agro-industrielles s’emparent de vastes étendues de terre, spéculant sur une croissance continue du marché. Cette situation est connue, et dénoncée de longue date en Indonésie.

Mais l’industrie de l’huile de palme s’attaque aujourd’hui à un nouvel horizon : l’Afrique.

L’un de ces nouveaux “prédateurs” est la société Herakles Farms

Herakles Farms est une entreprise américaine, dont le siège est localisé à New-York. Son principal projet de plantation de palmiers à huile se situe au Cameroun. Une plantation de 70 000 ha qui affectera plusieurs milliers de personnes, des dizaines de villages, touchant une zone boisée d’une superficie supérieure à Manhattan, située en lisière de pas moins de 5 zones forestières protégées…

Herakles Farms se présente comme un bienfaiteur, qui “vise à répondre à la demande mondiale croissante en développant des projets durables et respectueux de l’environnement, en totale concertation avec les population locales“.

Mais au Cameroun, ce n’est pas vraiment le cas …

Lors d’un voyage sur le terrain ce mois-ci, les militants et experts de Greenpeace ont été les témoins de la forte mobilisation locale contre la plantation Herakles Farms.

Car les gens ont peur. Peur de perdre leurs terres, et leurs moyens de subsistance au profit de la filiale camerounaise de la firme américaine : la SG Sustainable Oils Cameroon (SGSOC).
Beaucoup de fermiers, dans cette région, sont entrepreneurs, et dépendent totalement des cultures de cacao, de maïs et d’autres fruits et légumes … Or, à ce jour, SGSOC n’a présenté aucune carte précise présentant les limites de la future concession dédiée à l’huile de palme. Les fermiers et les populations locales sont donc laissées dans l’ignorance, ils n’ont aucun moyen de connaître la superficie de terre qu’ils vont peut-être perdre !

On ne peut pas dire qu’Herakles Farms ait le “soutien total” de la population … En effet, lors d’une visite du gouverneur de la région le 6 juin dernier, les habitants portaient des tee shirts avec l’inscription : “SGSOC dehors – pas de plantation dans nos champs” et ont déroulé une banderole clamant : “M. le Gouverneur, bienvenue dans la ville de Toko. Nous disons NON au projet SGSOC/ Herakles.” Les habitants de Fabe ont également manifesté, utilisant des symboles traditionnels juju, tels que les feuilles de palme devant l’entrée de la future plantation. 


View Larger Map

Ces manifestations ont été suivies de mesures d’intimidation et d’arrestations… Les manifestants ont été emmenés au poste de police de Mindemba et plusieurs d’entre eux sont restés en état d’arrestation pendant plusieurs jours.

Herakles Farms et la SGSOC ont beau vanter leur volonté de concertation, sur le terrain, la situation est toute autre …

Du point de vue financier, l’agro-industriel a particulièrement bien négocié son affaire : les 70 000 ha de la plantation sont loués pour un montant d’un dollar par an et par hectare. Autrement dit, pour une misère… et pendant 99 ans, la société est exemptée de toute taxe à l’importation et à l’exportation…. Autant dire que le projet ne rapportera pas grand-chose au budget du Cameroun !

La course contre la montre d’Herakles

Herakles est aujourd’hui à court de temps : le projet n’ayant toujours pas reçu la signature du président de la République, des milliers de pousses de palmiers attendent aujourd’hui d’être mises en pleine terre … et seront bientôt trop grandes pour être replantées. Autrement dit, la firme a un peu trop anticipé le démarrage de son projet, sous-estimant l’impact de la mobilisation locale.

Le projet de culture d’huile de palme de la SGSOC est un mauvais projet. Au mauvais endroit. Il engendre colère, conflits sociaux et met en danger l’une des forêts primaires les plus riches et menacées d’Afrique. Il doit être arrêté.
Pour Greenpeace, les investisseurs potentiels, et notamment la Banque Africaine de Développement ne doivent pas contribuer au financement de ce projet plus que controversé.

84 avis pour “Herakles Farms : ou comment une entreprise agro-industrielle sème la colère en Afrique”

  1. fred dit :

    Quels beaux champions du greenwashing, leur page d’accueil est un modèle du genre et doit surement être prise en exemple dans toutes les universités ou sont formé-e-s les jeunes cadres dynamiques en devenir.

    C’est juste écoeurant de voir des pourris de même obtenir des loyers de 1$ par an à l’hectare, pour au final se gaver de pognon, scraper la biodiversité, polluer à tout va, et surtout plonger dans la misère des populations entières en cultivant de l’essence alors que le monde a faim.

    Dès fois je rêve, aux chefs d’états intègres qui vont permettre au continent de se prendre en main en nationalisant tous les moyens de production de ces multinationales malfaisantes, ce que Chavez a proposé aux pétroliers, comme on dirait dans la novlangue pratiquée à ferme “hey, raclure”…

  2. Lyyse dit :

    Comment soutenir ce mouvement ?

  3. 01010101 dit :

    DGAGE D’AFRIC herakls farms

    STOP parasitisme en col blanc pdg, medef 10OU
    STOP parasitisme en col blanc politi1/4

    CONSCIENTE GRÈVE GNÉRALE ILLIMIT MONDIALE ET AUTOGSTIONNR

  4. Marie dit :

    En l’an 7O, on nourrissaient le bétail avec du soja, une parie allait pour s’ alimenter, les excédent allaient dans d’immense congélateurs. . . Que sont-ils devenus ?.Pendant ce temps l’on voyaient à la télé de ” pauvres petits noirs” mourant de faim.
    Il serait temps de changer de scénariste, mème si cela est dur, reste à serrer les dents, ils faut bien que les saisons continues, que l’air ce reGnaire. . .
    Enfin ce n’est pas en désarçonnant un cheval qui sembale, que l’on va l’arréter.
    Le mur de Berlin a bien été abbatu, le mur qui est devant nous pour certains, n’est pas visible, mais bien réel,de G la solution en G la réponse en G rien, nos manches de pelles sont bien arrondis, depuis que l’on a les deux mains dessus, le mentons sur nos mains et l’oeil en coin pour regarder si le tas de m . . . e, a boue G.
    Mettons les tabliers de cuir, les volontaire en action pour que l’on puissent continuer a voir les ribanbelles de Gamins mordrent les pommes en y laissant que leur dents de lait.
    Une mamie que l’on a envoyée a ses bougies et qui regrette bien d’avoir à la longue pensée qu’à une chose: fermer sa G. . . . Les outils de la connaissance n’était pas du méme; on est beaucoup, égoistes non égoistes,la m …e,est pour tout le monde, le MONDE ou l’on vie VIE. La terre qui nous donne a vivre, l’air qui nous donne a avancer.

  5. RaoO fist of green age dit :

    Bonjour,
    Je suis reviens d’un voyage au Cameroun en Janvier 2011.
    j’ai pu goûter le vin de palme et visiter la savane au NORD la forêt équatoriale au CENTRE et la plage au SUD.
    Voici mon analyse : le pays est maintenu dans le sous développement et dans la corruption d’abord par ses propres dirigeants qui ne s’intéresse qu’à leur enrichissement personnel et saisissent toutes les occasions pour y parvenir.
    Concrètement les dirigeants se s’occupent plus de rien sinon d des affaires avec l’occident ou la Chine sans se préoccuper de quoi que ce soit dans le pays.
    Un exemple criant du climat qu’il y règne : L’entrée du zoo de Yaoundé-la capitale, est payant et cette somme est évidement augmentée quand vous venez de France. A l’intérieur horreur et stupéfaction : les animaux meurent de faim, les lions-symboles du pays- sont abandonnés, les singes sont dans des cages envahies par les mauvaises herbes, un spectacle à l’image du pays! Simplement abandonné et tout ce qui a fait sa force, faune, nature et plantes sont délaissés car la politique de l’argent roi a tout balayé.
    La corruption et les détournements d’argent sont systématiques.
    La criminalité augmente et le 10 juillet un enseignant français a été assassiné.
    le Cameroun a tout les symptômes d’un dictature, il y a peu la révolte grondait dans les rues.
    L’Afrique qui a un taux de croissance de 8%( France=1%) ne voit jamais les retombées de l’exploitation de ces ressources. Je suis triste d’une telle réalité, les Hommes d’aujourd’hui ont de lourd défis devant eux je crois que le combat sera très dur et très difficile à remporter car quand on a faim on pense d’abord à se nourrir et à rien d’autre.
    Voilà la réalité

  6. fred dit :

    J’ose pas dire merci, mais cette présentation de la réalité est requise pour envisager la suite. La clé semble être quelque part entre l’éradication de l’avidité et l’avènement de la solidarité, dans le coeur de chaque et la conscience collective ?

  7. bob dit :

    Je suis d’accord que ce projet est un mauvais projet, qui ne se préocuppe pas de son impact social. Le contrat passé avec l’Etat semble innacceptable, les retombées pour le pays sont trop faibles et il n’est pas tenu compte des besoins des populations locales pour leurs productions vivrières. Projet à combattre donc.

    En même temps, il faudra certainement accepter le développement de cultures de rente à grande échelle, mais ces projets doivent s’insérer dans l’économie locale, être conçus dans le cadre d’une réflexion complète en matière d’aménagement du territoire et de protection des fonctions des écosystèmes, il doit être possible d’assurer une partie de la production avec des petits producteurs locaux. Pour mieux combattre ces projets aberrants, il faudrait des projets bien pensés à promouvoir, en contrepoids.

    Bref, oui au développement agricole du Cameroun, mais pas comme ça.

  8. bob dit :

    A part ça, 01010101, vous êtes toujours aussi drôle, merci de continuer à nous distraire.

  9. fred dit :

    bob dit : Thursday 12 July 2012 à 21:18 En même temps, il faudra certainement accepter le développement de cultures de rente à grande échelle,

    Tu crois pas qu’il est temps de arréter les con-promis de ce genre ?

  10. Cyril dit :

    RaoO, c’est ainsi dans tous les pays africains francophones depuis leurs “indépendances” qu’ils n’ont jamais eu. Nous sommes plus responsables de cette situation que les africains eux-même.
    Nous les avons colonisés puis alors qu’ils souhaitaient la liberté dans les années 60, nous les avons brutalement abandonnés sans transition réelle pour pouvoir ensuite mieux corrompre leurs dirigeants et dignitaires parachutés pour toujours s’assurer l’accès à moindre coût de leurs ressources.
    Nous les avons aussi divisés pour mieux régner et pour les exploiter.
    On les vole et ensuite on se permet de les traiter de pauvre.
    On les a piller sans visa et on se permet maintenant de leur demander un visa chez nous et de les expulser.
    Tout cela porte un nom : la Françafrique.
    Aujourd’hui, le Togo et le Gabon sont en révolution, qui le sait ?
    L’Afrique n’a besoin que des africains pour s’en sortir, surtout pas de nous et de notre modèle égoïste et destructeur.

  11. bob dit :

    Fred, on ne peut refuser aux camerounais un développement de leur agriculture qui profite vraiment aux camerounais (encore une fois, pas du tout dans l’esprit de ce projet de Herakles farm). Les camerounais sont d’ailleurs déjà eux-mêmes de grands agriculteurs, et préserver l’essentiel des écosystèmes naturels dans cette région volcanique aux sols riches est un gros défi qu’il faut relever. Cela n’implique pas d’interdire tout développement dans la pays des productions agricoles.

  12. fred dit :

    Hey bob ! Je crois pas avoir parlé de laisser le Cameroun, ou aucun pays d’ailleurs, dans les difficultés où ils se trouvent “grace” au colonialisme qui n’a pas disparu depuis les indépendances…

    Ce qui serait bien à mon humble avis, c’est que les gens choisissent eux mêmes pour leur pays, en toute indépendance et en gardant à l’esprit que le modèle “proposé” par les multinationales a prouvé son inefficacité à nourrir le monde…

    Quand tu dis :”on ne peut refuser aux camerounais un développement de leur agriculture qui profite vraiment aux camerounais”, ça fait trop penser au slogan de la page d’accueil de la firme citée par Greenpeace dans ce post (committed to addressing the complex issues of food security through sustainable agriculture initiatives) Quelle belle phrase, on pourrait croire qu’ils savent COMMENT ON NOURRIT LES GENS (dédicace à Marie Monique !) alors qu’en fait ils s’enrichissent juste avec la monoculture intensive de palmier à huile, pour les résultats qu’on voit en Indonésie entre autres…

    Si l’occasion se présente, je voterai volontiers pour la nationalisation de tous les moyens de production, et le foutage dehors de toutes ces transnationales qui puent la misère, la pollution et l’éradication de la biodiversité. Mais je m’emballe là, désolé.

  13. bob dit :

    Bien d’accord pour laisser les camerounais choisir, ils choisissent souvent de se lancer dans l’agriculture, notamment dans la cacaoculture. Et s’ils choisissent l’agro-industrie, que direz-vous? Qu’ils n’ont pas choisi librement? Parce qu’ils n’ont pas opté pour la voie que vous aviez tracée pour eux?

    Par contre la nationalisation, non, ça ne marchera pas, surtout pas dans le système actuel de gouvernance du pays.

  14. fred dit :

    @Bob, dont le prénom nous est cher;

    ça sera le fun d’arréter le troll. Merci.

    Il est pas question, par ici, de tracer une quelconque voie pour le Peuple Camerounais.

    Puis, la nationalisation, tu sera gentille de laisser ça -justement- à qui de droit !

  15. bob dit :

    fred, vous êtes bien gentil, mais c’est vous qui avez proposer des “voies” pour le Cameroun dont celle de la nationalisation! Je vous faisais juste remarquer qu’à mon humble avis c’est une très mauvaise idée.

  16. fred dit :

    @Bob, dont le prénom nous est cher;

    ça sera le fun d’arréter le troll. Merci.

  17. Greenisjustacolor dit :

    En Afrique l’huile de palme est consommé par les populations depuis toujours, c’est ce qui te donne cette belle couleur rouge dans la soupe kandia ou le maffé. On m’a dit que l’huile était obtenue par pression mécanique et l’exploitation est raisonné par la difficulté d’extraire l’huile elle même de façon artisanale. Personnellement je trouve qu’en plus d’être très bonne gustativement à l’état brute cette huile très bonne pour la santé, ça cale tellement vite qu’on mange beaucoup moins. Une fois de plus, la science ouvre les porte à l’hyper exploitation.

    Ce document explique l’extraction de l’huile de palme.
    http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/Palmier_Transformation.pdf

    Herakles farms ne sont pas les seuls et les ressources africaines sont convoités par nombreux autres comme Olam qui est un industriel asiatique, eux aussi sur l’huile de palme. L’Afrique est pleine de ressources “mal exploitée” pour les adeptes des stats et tableaux excel. Il faut leur donner les moyens de lutter par eux même sans faire de ce continent un nouveau théâtre d’affrontement des gentils développés contre les méchants développés. L’ingérence occidentale humanitaire depuis 60 ans a été un échec, soyons solidaires de nos frères.

  18. bob dit :

    Fred, je vous sens un peu à court d’arguments…

  19. Greenisjustacolor dit :

    pour changer des éternels tryo voici sexion d’assaut :
    http://m.youtube.com/watch?v=–aMYw4uC9E

    c’est l’été faut bien écouter un peu de musique.

  20. Le Parrain dit :

    Article A LIRE !

  21. chapolin dit :

    L’article oublie de dire que l’huile de palme alimentaire est aussi un véritable poison pour le système cardio-vasculaire car cause de cholestérol. L’huile de palme alimentaire est cause dans le monde d’une véritable épidémie de problèmes cardiaques à tel point qu’aujourd’hui la mention “sans huile de palme” sur un emballage est devenu un argument commercial.

  22. Loulouti dit :

    Je pense que vous êtes tous gentils et pleins de bonnes intentions, mais vous vous écoutez un peu parler…. Les dirigeants des pays africains sont corrompus (il n’y a pas qu’en Afrique), certes, mais qui les soutient et les maintient ? La France a toujours eu une politique hypocrite au regard de l’Afrique et des anciennes colonies, quel que fut son président. L’Afrique est très riche et très intéressante, et on s’arrange bien pour y semer sournoisement le chaos et en tirer profit. On laisse crever de faim les gens, les enfants, les animaux. Tout ça pour remplir nos frigos et partir en vacances, en abandonnant d’ailleurs nos animaux sur les routes. On coupe les pays en deux Nord/Sud pour mieux les tenir. L’ONU est une grande blague. On blablate pour se donner bonne conscience et en fin de compte rien ne bouge, surtout pas dans le bon sens. Beaucoup diront qu’ils ne savaient pas. J’adhère plutôt au commentaire de LYYSE !

  23. Garouda dit :

    Refuser de consommer de l’huile de palme. C’est peu et beaucoup si on s’y mets tous.

  24. Apolline dit :

    Halte à cette sal*perie d’huile de palme, on a déjà assez d’obèses à soigner comme ça !!!!! Ras le bol de ces produits anti-diététiques !!!!!!

  25. arden56 dit :

    Les testeurs d’huile de palme, à vous de juger :

    http://www.youtube.com/watch?v=wsOoChqZ8ZE&feature=share

  26. nasreddine dit :

    bonjour il faut cesser d’exploitation la nature d’une façon qui ,mettra en péril la vie des futures générations sur cette terre parce qu’on a pas d’autre lieu ou aller alors il faut prendre soin de nous alors prenons soins de notre terre

  27. Jacques Brillot dit :

    Après un survol rapide, je ne vois pas d’allusion au fait que de nombreux ACIDES OLÉIQUES qui composent l’HUILE de PALME ne sont pas souhaitables pour notre alimentation.
    Sa principale qualité, en dehors de son prix, ne concerne donc que les acteurs de l’AGRO-ALIMENTATION, étant donné qu’à la températue ordinaire elle est SOLIDE et non pas LIQUIDE comme toutes les autres HUILES, ce qui est d’un grand intérêt pour la FABRICATION et non pas pour l’ALIMENTATION.
    A disposition. Jacques Brillot 78380 BOUGIVAL (dans l’annuaire) j.brillot@neuf.fr

  28. D Prost dit :

    Je vous suggère, à Greenpeace, de travailler de concert avec Avaaz : cet excellent site permet aux utilisateurs d’écrire leur propre pétition, et votre réseau rejoindra le sien. Lancez une pétition internationale pour stopper la firme Héraklès, et vous aurez des milliers de signataires
    Il est temps de mettre les bonnes volontés en commun !

  29. fouloulou dit :

    Bravo aux éternels CONTRAS !
    A quand un mobilisation (et un activisme) POSITIF.
    C’est dommage de devoir lire que l’huile de palme, aliment traditionnel en Afrique centrale, et est cause d’obésité. Vous en voyez où des obèses au cameroun et ailleurs.
    Il n’est pas logique de s’opposer à un projet qui finalement réduira la fragilité du cameroun à nourrir sa population car, sans qu’il soit question de devenir exportateur de HP, aujourd’hui l’afrique centrale dans son ensembleest un importateur NET d’huile venant d’Asie SE.
    Qui ( et QUOI, toutes réflexions faites) est toxite au vrai développement ? Où et d’où vient l’intoxe ?
    C’est que vous visez qu’à entretenir votre fonds de commerce : le Négatif, chez les naïfs ! (et c’est p

  30. Monica38 dit :

    l y a déjà longtemps que je boycotte l’huile de palme, je chausse mes lunettes et je repose systématiquement tout ce qui en contient. mais une pétition générale auprès de gros trusts agro-alimentaire devrait faire le tour de la planète, car on détruit des forêts qui sont le devenir de nos futurs médicaments… la faune et la flore, la bio-diversité/. Nos enfants sont en train d’être dépouillés de leur planète terre, comment nos dirigeants laissent faire une telle gabegie ?

    Peuple réveillez vous car on est en train de tout faire mourir et de mourir……….. la civilisation n’y résistera pas !

  31. BASYN Guy dit :

    Il y a tellement mieux à faire par la permaculture !
    Agroforesterie- forêts nourricières….pour l’autosuffisance
    Penser global agir local

  32. caro dit :

    dégueulasse!

  33. DESCLOITRES dit :

    l’huile de palme le moins cher des corps gras est profitable aux industriels, qu’on en mette dans les cosmétiques ok mais elle est mauvaise pour la santé aussi devons nous boycotter les produits alimentaires qui en contiennent et il y zen a énormément , de plus la culture à grande échelle des palmiers contribue à la déforrestation et la disparition de la faune et de la flore indigène.

  34. quentin dit :

    en tout ka bon courrage a greenpeace avec c enf…. ki veulle faire manger de la merde au gent et detruire les forets du cameroun et autre . je c pas ou on sent va mes je pense que on et dans un sacree merdier desole de vous dire sa mes c sa que je pense salutation a tout le monde

  35. RAHLF dit :

    Le pouvoir nous l’avons mais nous ne l’utilisons que rarement à bon escient…
    Il faut dire aussi qu’avec la baisse de la spiritualité remplacée par l’idole “Argent Roi” peu de personnes ont encore conscience de ce qui se passe sur la planète où elles vivent.
    Le vrai pouvoir aujourd’hui c’est d’ouvrir son portefeuille après avoir bien réfléchi au choix que nous faisons pour “financer” des biens qui ne portent pas préjudice au monde dans lequel nous vivons.
    Ce pouvoir là peu de personnes l’utilisent encore car il faut savoir résister…à la facilité, à la connerie, aux messages subliminaux, savoir prendre son temps etc. Or le monde que nous cooptons et donc acceptons, ce monde devenu technologique et auquel nous nous soumettons de plus en plus aveuglément, vise précisément à nous faire oublier notre essence spirituelle, à éviter d’utiliser notre conscience et notre intelligence, à éviter de prendre notre temps pour pouvoir peser le pour et le contre de nos multiples décisions.
    Commencez par essayer de faire abstraction de ce monde avant tout vos actes d’achat en vous posant les questions “de quoi ai-je réellement besoin ?” et “qu’est-ce qui est réellement bon ?” (bon pour vous, les autres et la Terre).
    Amitiés à toutes et à tous

  36. Mestries Pierre dit :

    Cette mono-culture ravage aussi le Bénin!!!!!

    Les populations se voient dépouillées de leurs terres et les gouvernement sont complices.

    C’est vers eux qu’il faut agir.

  37. Yves dit :

    Je trouve un peu trop facile de rejeter toute la situation de l’Afrique sur le colonialisme. Certes, il y a eu beaucoup de choses condamnables pendant la colonisation comme l’esclavage. Cependant, celui-ci a également été pratiqué par les Arabes et par les Africains eux-mêmes, ce qui n’est évidemment pas une excuse pour l’avoir pratiqué de la part des Occidentaux. Pour ce qui est de l’huile de palme, je la boycotte.

  38. Françoise dit :

    Seul l’argent compte encore une fois sous couvert d’arguments humanitaires. L’homme scie lentement mais surement la branche sur laquelle il est assis.

    Il m’arrive parfois de souhaiter que le race humaine dite “supérieure” s’autodétruise

  39. gin dit :

    Mais qu’ils sont bêtes ces gens qui se croient intelligents, qui passent leur vie à détruire ce que des générations et des générations ont mis en place, ils n’ont rien compris de ce qu’est la vie, il faut laisser la terre se cultiver par petits lopins, ce qui permet aux habitants de se nourrir, à quoi ça sert de cultiver des hectares et des hectares d’huiles de palmes, de détruire des ha de forêts, à part enrichir un poignée d’hommes et après leur argent ils en feront quoi quand ils auront tout détruit, que les hommes ne pourront plus se nourrir, on ne peut pas se nourrir que d’huile de palme, ils vont faire périr des peuples, on doit se révolter contre cette poignée qui cherche juste à s’enrichir sans réfléchir que demain à cause d’eux tout le monde sera en péril, il faut réagir c’est important pour les générations futures qui à cause d’eux souffriront, et les enfants de ses imbéciles il feront quoi de leur argent ???? un jour reviendra où chacun sera obligé de retrousser les manches pour retravailler son petit lopin de terre, pour se nourrir…

  40. taane claude dit :

    il faut tout faire pour empecher cela pour proteger les femmes hommes enfants qui sont chez eux………

  41. kiwi dit :

    Pour stopper l’huile de palme il faut interdire sont importation !!!!!!!

    A ce rythme la dans 20 Ans on devras payé sont air pour vivre !!!!!!!!

    C’est criminel!!!!

  42. Bintousoudan dit :

    L’huile de palme n’est pas plus mauvaise que d’autres huiles végétales. C’est depuis que des firmes capitalistes se sont mises à l’exploitation sauvage des surfaces que c’est devenu une source de nuisance pour les populations. Il ne faut pas boycotter la consommation de ce produit mas se battre contre la prédation. Or ça, c’est autre chose. Les exploitants internationaux sont devenus fous et foncent sans cesse sur de nouveaux produits à utiliser, en abuser jusqu’à ce qu’on les poursuive. Sinon ce n’est pas juste de s’en prendre au produit lui-même.Une exploitation villageoise du palmier et la vente par un consortium international de gens friqués n’ont rien de commun! Leur huile industrielle serait abjecte en plus au final.Non, il ne faut pas interdire, laissez circuler. Chacun achète ce qui lui plaît.

  43. gin dit :

    à Bintousoudan : L’huile de palme dans certaines contrées sert et a toujours servi je présume, par contre elle n’existait pas en europe, donc on doit bien boycotter en Europe son invasion, pour que les industrielles arrêtent de s’en servir et arrêtent donc cette deforestation, comme tu dis, j’imagine que jusqu’à présent l’exploitation villageoise existait et doit continuer à exister, mais l’huile de palme dans ce cas là ne nous envahira pas, car ce ne sera pas un produit bon marché….
    En plus j’imagine bien tous les pesticides et les engrais qui vont être utilisés pour produire tout cela…et la spirale infernale qui en découle…
    On ne veut pas d’huile de palme en Europe, malheureusement il y en a déjà de partout, même dans le lait de bébé… elle nous a déjà envahi, il faut boycotter pour que les industriels arrêtent… Il faut que l’on se rebiffe contre les industriels, ils sont bien moins nombreux que nous….

  44. ROUAH MICHELE dit :

    comment faire pour agir ? comment se faire entendre ?

  45. Greenisjustacolor dit :

    La question n’est pas tant celle du boycotte que celle du consommer local associé à une exploitation raisonné (comme pour la pêche). Attention à ne pas arriver les pieds dans le plat (c’est le cas de le dire) comme nous sommes habitués à le faire, nous autres petits blancs adeptes du point d’exclamation sitôt débarqué de la Santa Maria, le drapeau du roi planté en terres indigènes. Il faudrait des témoignages de locaux mais je pense que les histoires de cholestérol, là bas, on s’en fout ou plutôt non la question se pose autrement. Pour vivre vieux (ce qui est notre préoccupation) il faut vivre maintenant (ce qui est la préoccupation de beaucoup là bas). Allez leur dire qu’il faut du Plantafin et du Lessieur iso 4 46 vitamines. Quoique Why not? au moins on verra on va l’argent..

    Sainte mission de la bienveillance parce que je sais mieux que tout le monde attention je te propose des arguments venants du Cirad (au lecteur de peser la qualité de l’info)
    http://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/articles/2010/science/huile-de-palme-et-idees-recues

    Idée reçue n°1 : On coupe la forêt primaire pour planter des palmiers à huile, ce qui menace la biodiversité.
    Idée reçue n°2 : Le palmier à huile est une culture à 100 % industrielle qui profite aux multinationales occidentales.
    Idée reçue n°3 : La culture du palmier est polluante.
    Idée reçue n°4 : L’huile de palme est une huile naturellement hydrogénée et contenant des acides gras saturés, donc mauvaise pour la santé.
    Idée reçue n°5 : L’huile de palme sert à faire des biocarburants.

    Attention fanatoc, il n’est pas question de dire que les plantations suite aux déforestations n’existent pas mais d’alimenter le débat en info.

    Quand bien même enrobé, la mama africaine, elle te domine en battle.

  46. drpiero dit :

    les pays du sud doivent se libérer de l’emprise des pays riches et en préservant leur patrimoines naturels et en monnayant la biodiversité, Greenpeace doit se proclamer devant la communauté internationnale comme gérant des mers et des océans et en monnayer la biodiversité

    REVOLUTION VERTE EST UNIQUE SALUT POUR L’HUMANITE SUR CETTE PLANETE

  47. Bernardo dit :

    Il faut être bien naïf pour croire que les multinationales veulent exploiter l’huile de palme en Afrique dans l’intérêt des Africains ! J’ai essayé de trouver un beurre végétal ne contenant pas d’huile de palme; il n’en existe pas sur le marché, même dans les établissements bio. Edifiant !

  48. André dit :

    Idée n°1 : On coupe la forêt primaire pour planter des palmiers à huile, ce qui menace la biodiversité.

    - VRAI! Perte de 80 % de biodiversité entre une forêt primaire et une plantation de palmiers. La majorité de la déforestation en Malaisie est la cause du palmier à huile

    Idée reçue n°2 : Le palmier à huile est une culture à 100 % industrielle qui profite aux multinationales occidentales.

    - VRAI/FAUX Pas 100%, bien heureusement. Mais quand elle arrive dans notre assiette on n’a plus de traçabilité, donc dans le doute…

    Idée reçue n°3 : La culture du palmier est polluante.

    - VRAI/FAUX Un haut rendement à l’hectare induit peu d’intrant à la tonne d’huile. Mais l’utilisation massive de pesticide est du coup concentrée. Pollution de l’eau, du sol et émission de CO2 due à la déforestation est une réalité. Disons qu’elle est autant polluante (sans déforestation) qu’une autre culture industrielle

    Idée reçue n°4 : L’huile de palme est une huile naturellement hydrogénée et contenant des acides gras saturés, donc mauvaise pour la santé.

    - VRAI/FAUX il y en a dans tous les produits alimentaires, on en sur-consomme, c’est de fait mauvais. Des études contradictoires existes, mais les études montrant que l’huile de palme est bonne pour la santé sont souvent originaire d’Asie…là ou 95% de l’huile de palme est produite

    Idée reçue n°5 : L’huile de palme sert à faire des biocarburants.

    - VRAI ! en Europe environ 1/5 de l’huile de palme est à destination des carburants

    “Quand bien même enrobé, la mama africaine, elle te domine en battle.” Carrément, Mais l’huile de palme sur le marché mondiale d’origine africaine représente à la louche… moins de 5% !!!

    Et vivre sans huile de palme , c’est possible ! Même si par forcément LA solution…

    http://ecologie.blog.lemonde.fr/2012/07/05/vivre-un-an-sans-huile-de-palme-le-bilan/

  49. Greenisjustacolor dit :

    Même équitable, le commerce international n’est pas exempte de problème. L’Afrique, tant de ressources vitales, si peu de tunes. Alors, le capitalisme, un paradoxe?
    Heureusement qu’il me reste le choix dans l’avidité.

    Si les industriels n’utilisaient pas dans d’huile de palme dans les produits transformés, ce ne viendrait pas à l’esprit de la plupart des gens d’en consommer. Mais au fait l’industrie agro c’est l’ancêtre de l’icloud, un système centralisé dédié à la bouffe?
    merci André pour tes précisions.

    non mamasan on ne va pas avoir le toupet de t’imposer ce que tu dois mettre dans ton thieb.

  50. Cyril dit :

    400 ANS d’esclavages et d’exploitation et on ose encore réclamer du fric à l’Afrique !
    Quelle honte !
    Toutes les dettes doivent être annulées, c’est un minimum que l’on doit à l’Afrique.
    Ensuite personne n’a de leçon à donner aux africains, laissons les tranquille, ils sont bien plus sages que nous.

  51. Odim dit :

    Quelques pot-de-vin conséquents qui iront grossir les magots des élites du pays dans les paradis fiscaux, et le mauvais tour sera !…
    Et si ce n’est pas au Cameroun ce sera ailleurs, le désatre continuera tant que les 7 milliards de bouches à nourrir de la planète continueront de grossir et donc de booster la demande.
    L’huile de palme, au même titre que de nombreuses autres calamités environnementales, n’est qu’un sous-problème. Mais ils ont tous pour dénominateur commun: ” L’explosion démographique planétaire ” et la pression insoutenable qu’elle engendre sur l’ensemble de la biodiversité.
    C’est tout à l’honneur de Greenpeace de lutter sur ces fronts, mais à mon humble avis, ils seront toujours débordés sur le front principal que constitue ” LA SURPOPULATION planétaire”.
    Sauf pour eux à commencer à regarder sérieusement de ce côté là, la bataille environnementale planétaire est une bataille perdue d’avance.

  52. Greenisjustacolor dit :

    La surpopulation!!!?!
    les chiffres de l’obésité mondiale
    http://www.creapharma.fr/N1419/statistiques-surpoids.html
    un moment faut se responsabiliser, si nous population des pays riches, on peut vivre comme des porcs et se goinfrer avec une telle vulgarité c’est parce que de l’autre côté on se serre la ceinture. Quelle arrogance de cautionner un mode de vie irresponsable via le marketing et les médias. Greenpeace est un organe de lobby qui s’appuie en parti sur l’opinion public, à force de s’autocongratuler on oublie que si le public est débile, l’espoir est perdu. la société civile n’est pas qu’affaire de résultat mais aussi de potentiel, si pour des victoires immédiates on l’épuise, on est réellement foutu. l’espoir c’est les gens.

  53. André dit :

    Ajoutons à cela le gaspillage : 50% de l’alimentation produite qui est jetée chaque année. Super !!! Il n’y a pas de problème d’approvisionnement mais de répartition… surtout que l’on peut rajouter à cela que l’on ne ‘nourri pas le monde’ à l’huile mais aux céréales et cultures vivrières.

  54. bob dit :

    Dans un pays comme le Cameroun où la population double en moins de 40 ans, l’accroissement démographique engendre une pression croissante sur les ressources. C’est indéniable même si bien sûr il y a des sources de réduction de la production agricole moyenne et de la superficie agricole nécessaire par habitant, qu’il faut promouvoir. A ce sujet, rappelons aussi que l’huile de palme est bien plus productive à l’hectare que la plupart des autres huiles végétales, sinon toutes. Bref, c’est complexe.

  55. Greenisjustacolor dit :

    oui
    “Le palmier à huile est la plante la plus productrice en huile, avec des rendements moyens de l’ordre de 6 tonnes/hectare/an dans de bonnes conditions écologiques (jusqu’à 12 T/ha dans les meilleurs essais génétiques actuels). Pour exprimer le potentiel des meilleures semences, l’utilisation de fertilisants est indispensable. Les engrais constituent aujourd’hui 60 % des coûts d’exploitation d’une plantation. Il y a donc un risque réel de pollution, notamment des nappes phréatiques, lorsqu’ils sont utilisés en excès et/ou au mauvais moment. Cependant, le problème est partagé par toutes les monocultures intensives dans le monde.
    (…)
    Côté pesticides, en revanche, le palmier à l’huile joue la carte de la chance : il n’y a, à ce jour, pas de parasite ou ravageur du palmier qui n’ait pas de solution biologique.”
    source Cirad

  56. momo66nc dit :

    Et si, au lieu de penser dollard, on pensait amour et partage, on se réunirait pour penser dans ce sens pour faire (comme disait la chanson de mon enfance) en se donnant la main, le tour de la terre, ….Mais je rêve, je suis un peu fou(?) ou ce sont les autres qui le sont. Nous sommes mal barrés…. Désolé! l’africain que je connais (en général) a le coeur sur la main, mais des gens avides le lui ont pris et ont mis des dollards à la place.

  57. André dit :

    6 tonnes à l’hectar, moué… il faut attendre 5 ans après la plantation d’un palmier pour qu’il soit rentable. Et après 20 ans il ne l’est déjà plus. Donc le rendement est tout relatif…Quand à la solution biologique : on a aussi du soja bio ou du tournesol bio, donc cet argument est bof bof.dans les plantations on utilise beaucoup de round-up et autre…. pas top. Mais dans ces pays le palmier est adapté c’est certain, mais il existe d’autres source de graisses, plus noble, donc pouvant être plus rentables !! Dommage que le pays opte pour une culture bas de gamme.

  58. bob dit :

    André, je suppose que 6 t/ha/an, c’est une moyenne sur le cycle complet de plantation. Evitons la mauvaise foi, on peut critiquer les palmeraies à huile, on ne peut pas nier qu’elles sont plus productives que du soja ou du tournesol, bio ou pas, et donc moins consommatrices de superficie pour une production constante. Vous allez me dire que nous devrions consommer moins, c’est vrai, mais il n’en demeure toujours pas moins que le palmier à huile “consomme” moins de surface à production constante.

    Si les autres cultures étaient plus rentables, elles concurrenceraient plus fortement les palmeraies dans les pays où celles-ci se développent. Vous pouvez accuser les producteurs d’être des grands méchants non soucieux de l’environnement et des populations, mais pas d’être stupides au point de perdre volontairement de l’argent en ne choisissant pas les options les plus rentables.

    Ne nous trompons pas de cible, ce n’est pas le palmier à huile lui-même qu’il faut combattre, ce sont les projets aberrants du type de celui de Herakles.

  59. Alibaba dit :

    C’est la triste réalité du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Seul compte les intérêts financiers. Aucune considération pour le mal que ce projet peut faire par ailleurs. Aujourd’hui, pour m’enrichir un peu plus, que m’importe en tant qu’actionnaire de Heracles les problèmes que je vais causer si loin (c’est ou l’Afrique?), à des gens que je ne verrai jamais, à un endroit ou je n’irai jamais?

  60. Greenisjustacolor dit :

    Sommes nous à un point d’impuissance tel que nous sommes obligé de parler le langage de nos ennemis? De proposer à ces gens des alternatives car ils sont idiots et pas assez rentables dans leur propre système. De contre pouvoir on passe au recherche et développement, avec le même rapport au capital, les mêmes injustices. Tôt ou tard, il faudra se positionner clairement sans se défausser sur l’urgence. Ce jour là l’échiquier ne sera plus le même quand il faudra dire si on peut “vendre” l’écologie.

  61. bob dit :

    Greenisjustacolor, puisque vous, vous n’êtes pas idiot et savez exactement ce qu’il faut faire pour être super rentable et parfaitement durable en plus, je vous conseille de vous lancer dans l’activité pour concurrencer tous ces méchants idiots de l’agriculture industrielle. Ca servira d’exemple au monde entier et vous pourrez utilement redistribuer vos bénéfices mirobolants. Courage, on vous soutiendra!

  62. Elwedritsche dit :

    La rentabilité, ça n’a de sens que si l’on paie réellement ce qu’on doit payer. Ici, le loyer des terres est quasiment nul, et on n’oblige pas l’exploitant à restaurer les terres dans leur état original à la fin du bail. Il y a donc une situation financière faussée. Le plus grand scandale est celui de la décision politique, qui va à l’encontre des citoyens camerounais en premier lieu (loyer gratuit au lieu de rentrées fiscales importantes), et de l’environnement en second lieu (milieu détruit, ou pour le moins dégradé, de manière permanente).
    Ce qui prouve que ceux qui gouvernent, où qu’ils soient (en Europe on n’est guère mieux lotis), ont moins de pouvoir politique que ceux qui contrôlent les industries en général. La mobilisation citoyenne est nécessaire, et c’est un combat de tous, tous les jours, partout sur la Terre.

  63. Greenisjustacolor dit :

    L’exagération n’a pas valeur d’argument, pourquoi “super” rentable, pourquoi “parfaitement” durable? Alors comme ça si on est pas dans le business du palmier, on n’a pas son mot à dire? Ce genre de réplique est la ritournelle favorite des umpistes.
    Et puis pourquoi “exactement”? Vous croyez que nous sommes dans un affinage? Une légère correction de trajectoire? vous vous trompez.

  64. bob dit :

    Greenisjustacolor, je vois que vois que vous comprenez bien l’ironie.

  65. bob dit :

    Je rectifie, je voulais écrire : je vois que vous comprenez bien l’ironie.

  66. Greenisjustacolor dit :

    L’ironie est plus fine, je crois qu’à ce stade là il s’agissait plutôt d’une hyperbole bourrine.

  67. Abitbol Marie-Noelle dit :

    Merci à Greenpeace de m’informer sur des problèmes qui ne sont quasi jamais abordés dans les médias.
    Mais à la lecture de vos articles je suis à chaque fois dubitative : comment soutenir vos actions,intervenir , en dehors de verser de l’argent ?
    Je fais suivre vos infos , j’en parle à des proches …mais après ?….
    J’aimerais pouvoir leur proposer de signer une pétition .et moi-même je suis frustrée de ne pouvoir faire un geste à mon niveau.
    Regardez comme les campagnes de signatures d’Amnesty International sont efficaces.
    Il y a sûrement moyen d’associer, de loin, vos sympathisants à vos actions.
    Car, à la longue, je me lasse de lire des infos sur des situations scandaleuses et des compte-rendus d’interventions de vos équipes de choc .
    je trouve vos actions spectaculaires mais je ne sens pas une masse de sympathisants présents à vos côtés.
    Vous êtes les pros, et nous les spectateurs…
    Bon courage quand- même

  68. bob dit :

    Greenisjustacolor, je rectifie donc encore: je constate que vous ne comprenez pas l’hyperbole bourrine.

  69. Arabesque dit :

    PÉTITIONS
    Pour aider à stopper la déforestation en Cameroun opérée au profit de Bruce Wrobel, d’Herakles Farms et ses 70.000 hectare de plantation d’huile de palme une pétition est en ligne (English) :

    http://www.thepetitionsite.com/1/stop-blackstone-deforestation/

    Si les bons anglophone peuvent nous suggérer un texte-type à soumettre comme argument de pétition, ce serait ça de plus à y rajouter. Sinon il est possible de signer la pétition sans commentaire (optionnel).

    Une pétition terminée : “Cameroun: Un projet de palmeraie menace la forêt tropicale et ses habitants.”à :
    https://www.sauvonslaforet.org/petitions/727/cameroun-un-projet-de-palmeraie-menace-la-foret-tropicale-et-ses-habitants#

  70. brumath dit :

    Chaque année, plus de 3 314 000 hectares de forêts disparaissent en Afrique principalement en Afrique centrale et australe qui cumulent plus de la moitié de la deforestation africaine. >voir les statistiques live http://globometer.com/forets.php

  71. bob dit :

    Un autre source : http://www.observatoire-comifac.net/docs/edf2010/FR/EDF_2010_FR_01.pdf : afrique centrale, environ 220 millions d’ha de forêt et un taux de déforestation de 0,17%/an, soit moins de 0,4 million déforesté chaque année. De loin, la principale cause de déforestation est le développement de l’agriculture paysanne.

  72. bob dit :

    Je citais ces chiffres pour montrer qu’à l’heure actuelle il n’y a que très peu de déforestation causée par l’agriculture industrielle en Afrique Centrale, mais il faut être vigilant, des projets se montent actuellement sans planification du territoire, sans la transparence nécessaire et sans garanties suffisantes de retombées pour les économies locales et nationales.

  73. Greenisjustacolor dit :

    @ bob, Comme vous y aller en associations, allons ne vous cachez pas derrière le nom que vous mettez à votre commentaire, cela ne le rend pas plus pertinent.

  74. Greenisjustacolor dit :

    @bob
    0,17 oui mais ce que votre document souligne c’est aussi la dynamique de la déforestation qui est passé de 0,10 sur la période 1990-2000 pour atteindre effectivement 0,17 en 2000-2005 pour le Cameroun. Les chiffres de cette dernière période sont cependant à relativiser étant donné l’intervalle de confiance indiqué.
    La tendance est à l’augmentation de la déforestation brute au cameroun, c’est de quoi s’alarment et s’inquiètent les personnes qui ont rédigé ce rapport.

    Pour ce qui est de l’agriculture paysanne, c’est votre interprétation et pas celle du document qui semble vague la dessus. Celui ci est surtout destiné à vanter les mérites de la cartographie et compresse de façon simpliste les conclusions du papier qu’elle cite.

    Celui ci s’appuie sur un travail plus nuancé de Boahene mais qui date de 1998. Celui ci met surtout en avant l’agroforesterie et l’éducation des paysans. Il relate aussi les bienfaits d’une industrie rurale mais met tout de suite en garde contre celle ci qui pourrait épuiser les ressources naturelles si celle promeut des entrepreneurs et non des infrastructures (de formation, de distributions etc).

  75. DADA dit :

    Merci à tous ceux qui agisent pour motre mere la terre
    MERCI A GREENPEACE

  76. Saulius dit :

    Sylvia dit : Tu sais les rencontres avec de vrais’ auiroilvens ne se font pas tous les jours! Ils ne viennent pas sur Pondiche9ry (et on les comprend vu le superbe cadre forestier dont ils be9ne9ficient enfin qu’ils se sont cre9e9s).Et nous n’avions pas envie de les traquer’ pour satisfaire notre curiosite9 e9tant donne9 que nous n’avions pas l’intention de nous y inte9grer (car il faut venir en ayant de9je0 un peu potasse9 la chose, lu des bouquins etc). Cela nous semblait un peu voyeur’, si je peux dire. On attendait plus la ou les rencontres.Nous avons des amis, exte9rieurs e0 Auroville mais ayant le droit -jusqu’e0 l’anne9e dernie8re- de me9diter dans le matrimandir, avec qui nous avons pu discuter.Et pas plus tard qu’hier, au hasard des rencontres, j’ai longuement e9change9 avec une aurovilienne depuis 15 ans, que je sentais ouverte au questionnement (ils ne le sont pas tous). Inte9ressant.J’en ferai peut eatre un prochain post !

  77. bob dit :

    Les auteurs de l’article n’ont en effet pas eu le courage de se prononcer plus sur les causes de la déforestation, c’est bien dommage. Mais l’agriculture industrielle et l’agriculture paysanne sont faciles à identifier sur les images satellites. Voir notamment le site de Tiko et un autre au sud de Edea. Ce genre de plantations agro-industrielles représente encore en Afrique des superficies limitées, même si encore une fois il faut rester vigilant.

  78. Greenisjustacolor dit :

    Je ne sais pas si c’est une question de courage, je crois que ce n’était pas leur job. La question de l’agriculture industrielle est un grand débat nécessaire mais qui demande l’intervention de personne ayant connaissances de la question sur le terrain. Ceux que j’ai rencontré m’ont toujours fait part de leur réserve et de la nécessité le cas échéant d’avoir une organisation de défense des intérêts paysans et une voix de sortie pour ne pas se retrouver avec des latifundios où les paysans deviennent de simples ouvriers sans terres.
    Je préfère comme boahene dans son article qu’il y ait un appui technique et une formation pour les paysans.

  79. Christian M dit :

    je ne suis pas surpris par votre article, les chinois aussi prennent les meilleures terres africaine pour cultiver et envoyer la production de ces fermes en Chine… ET PENDANT CE TEMPS DES AFRICAINS MEURRENT DE FAIM
    je ne suis pas fier d’etre francais, nous aussi nous avons pille l’Afrique…
    quand aux palmiers a huile, je suggere a cette compagnie americaine de les planter au sahara et ainsi de contribuer a la fertilite du desert…

  80. Pillow dit :

    Bonjour,
    Il y a déjà plusieurs années que je vérifie les produits des courses pour éviter l’huile de palme! Je n’ai que 15 ans mais je me rend bien compte que notre futur est inquiétant. Mais l’avenir me fait peur à cause de certain égoîste, je pense déjà même à mes enfants, mais de quoi vont ils hériter ?
    Une militante qui croit beaucoup en vous.

  81. 01010101 dit :

    @ b bob dit : Thursday 12 July 2012 à 21:20
    A part ça, 01010101, vous êtes toujours aussi drôle, merci de continuer à nous distraire.

    réflexe, des clowns manifstants dans kzi chaqe manif’, pourqoi pas 1 clown litrr

    à part ça, @ b greenpeace ; existe-t-il des vgtox kbsorbent + qe d’otres le CO2

    pleurons enron :
    plante core volée devant chez moi mi-juillet 2012, olivier et son pot, ox 2 de bl tailles, le voleur a lsc la gaml qi va sous le pot, vengeance plat qi s’mange froid (réchof’mans/24h climatic), chooz faite de nuit, povres sclaves du trol’p de mon immeuble ou d’ailleurs depuis, s’vengent de plus pouvoir fichent dans la cour 2-3-4 roues et + trol’p/viqle, STOP DBILES ÉCONOMIES PARKING !! 1 s1ple petit hébrg éxrce 1 contre-pouvoir gn les “apro pinard so6on” de la copro

  82. Sierra dit :

    Could I make an appointment to see ? little pedo girl nudist Strange video but hell she sucks well
    pedo naked free pass No….just no.
    young babe pedo o si que rico lol me lo estaba chupando alguien mientras veiamos este viedo lol
    pedo boy girl probs the best blowjob ive ever seen
    girls pedo wait, they’re sisters? o.O

  83. Phiufpua dit :

    How much is a Second Class stamp? perversius
    man I love to have be getting a big load in my wet pussy right now!!
    123clips
    beat that pussy up
    tubegals
    maybe read the comment right before yours?
    pichunter
    he fucked the shit out of her!
    hispeedtube
    really, really, really good

  84. Moich dit :

    Bah, faut bien que nos gosses bouffent du Nutela et engraissent pour aider l’agro-alimentaire mondiale qui aide tant les fonds de pensions à soutenir un niveau de vie acceptable à des populations mourantes de vieux c… Alors, la perte d’un peu de biodiversité, de quelques vieux arbres et l’expropriation de quelques paysans qui produisent que pour eux, c’est rien, voyons… on va quand même pas s’occuper de laisser une planète aux suivants… ce sera à eux de se débrouiller, les exemples de réussites sont nombreux, ne vous inquiétez pas… puis la vie des gorilles, Orangs-outans (pas chez vous, ça, ne vous inquiétez pas) et autres bestioles stupides n’intéresse que des gamins en visite dans des zoos qui ont un potentiel de rentabilité bien plus bas que Disney-land, où là au moins, c’est pas les singes qui bouffent tout le temps la caisse. En même temps, on peut pas râler tout le temps sur le prix du m² de terrain, et là, ne pas voir que l’on a enfin un prix plancher qui repousse la spéculation. Allez, votez “OUI”, monsieur, le président, vous rentrerez dans l’histoire comme un grand défenseur d’une humanité, de votre portefeuille personnel, peut-être, et des industries qui font les grands pays comme va sûûûûrement devenir le votre. En plus vous serez bien reçu, par des personnes sympathiques, enthousiastes de partager de grand projets avec un grand homme, laissez ces bougons râler… bon, avec des limites quand même.
    Dsl, Satan m’habite, je crois… mais pas que moi.


Les commentaires sont fermés pour cet article.