Huile de palme : Procter & Gamble toujours à la traîne

Tout le monde connaît le shampoing Heads and Shoulders ou la mousse à raser Gillette. Ces deux produits ont au moins deux points communs : ils sont fabriqués par la multinationale Procter & Gamble et contiennent de l’huile de palme. Le problème, comme le démontre la dernière enquête de Greenpeace, c’est que Procter & Gamble ne semble pas se soucier du fait que ses fournisseurs détruisent les forêts tropicales indonésiennes, derniers habitats de l’orang-outan de Bornéo et du tigre de Sumatra, deux espèces en danger critique d’extinction.

Deforestation for Palm Oil by Bumitama in Indonesia

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir été alertée. Il y a plusieurs mois déjà, Greenpeace avait publié le “Tiger Challenge“, un palmarès des compagnies sur leurs engagements sur l’huile de palme, récemment actualisé. Procter & Gamble y figure résolument en queue de peloton. Elle fait partie des entreprises qui savent et ne font rien pour assumer leurs responsabilités en matière d’approvisionnement en huile de palme, contribuant ainsi à la déforestation, engendrant de graves et multiples conséquences.

Procter & Gamble n’a donc manifestement pas encore compris que le secteur de l’huile de palme est en train de changer, sous la pression des consommateurs du monde entier. Ces derniers mois, d’autres multinationales, telles qu’ Unilever, Ferrero et L’Oréal, ont en effet rendu publiques des engagements “Zéro déforestation” et les nouvelles politiques d’approvisionnement correspondantes. Encore plus significatif, des producteurs d’huile de palme, dont le premier négociant mondial de ce produit, Wilmar International, se sont engagés à mettre un terme immédiat aux déboisements dans leurs concessions. Ils ont commencé à mettre en œuvre des pratiques de plantation ou d’approvisionnement “Zéro déforestation”.

En France, l’Alliance pour une huile de palme durable, qui regroupe entreprises utilisatrices et fédérations professionnelles du secteur, vient de rendre publique sa Charte, fixant à ses membres l’échéance de 2020 pour garantir un approvisionnement “100% non déforestation”. Ce dernier est assorti de clauses sociales visant à prévenir les nombreux conflits sociaux engendrés par l’expansion rapide des plantations. Le distributeur Carrefour s’est formellement engagé à soutenir cette démarche et à adopter également ces critères pour ses propres marques.

Bien sûr, ces entreprises ne doivent pas s’abriter derrière une Charte commune. Elles doivent rapidement rendre publiques leurs propres politiques et plans de mise en œuvre. Il est également clair que face à l’urgence du problème, l’échéance de 2020 n’est pas satisfaisante : l’équivalent d’un terrain de football est encore déboisé toutes les deux secondes ! A ce rythme, d’ici 2020, les forêts tropicales auront perdu l’équivalent d’une fois et demi la superficie de la France (près de 800,000 km2)! Ferrero et Wilmar se sont ainsi fixé l’objectif d’un approvisionnement huile de palme “Zéro déforestation” dès la fin 2015.

Alors vous aussi, demandez à Procter & Gamble et consorts de relever le challenge et de prendre des mesures urgentes pour mettre un terme à leurs responsabilités dans la déforestation tropicale et ses conséquences sociales et environnementales.

À propos de l'auteur, Jérôme Frignet

Chargé de campagne forêts pour Greenpeace depuis 2008. Sa spécialité ? Les liens entre déforestation et changements climatiques. La tête dans la canopée la majorité du temps.

Vos commentaires

Poster un commentaire

45 commentaires pour « Huile de palme : Procter & Gamble toujours à la traîne »

La protection de notre environnement, la survie sur la planète, toute ces merveilleuses forêts que la nature élabore depuis des centaines de milliers d'années, ces espèces animales en voie d'extinction et la flore... tout cela est plus important que le profit des milliardaires toujours plus voraces....

pensez-vous que la vie des milliers d'humains qui vivent des activité liées à l'huile de palme en Afrique, en Asie et ailleurs est moins importante que celle des ourangs- outans? ces hommes seront aussi en voie d'extinction si vous continuez à militer pour leur arracher le pain à la bouche. dans tous les cas cette huile "des pauvres" plusieurs fois moins chère que le soja ou le colza, devra bien survivre à vos attaques qui transpirent clairement les mains des riches lobbies des huile occidentales.

En dehors du fait de la déforestation, il faudrait parler du côté néfaste de l'huile de palme sur nos artères. Il est tout de même connu, depuis longtemps, que cette huile est nocive pour le système cardiovasculaire.
Donc, évitez de consommer les produits qui en utilisent, lisez la liste des ingrédients et vous contribuerez à faire faire des économies à la Sécurité Sociale entre autres. Sans parler du bienfait pour votre santé et celle de vos proches.

Pour répondre à Ouattara Ibrahim: premièrement, quelqu'un qui fait du bien-être de l'être humain au sens large sa priorité n'a rien à faire sur un sujet de Greenpeace.
deuxio, et là, ça pose une question plus fondamentale: si l'être humain arrêtait de se reproduire à vitesse grand V sans se soucier des conséquences futures pour l'homme et pour la planète , bah tout simplement personne n'aurait à se soucier du devenir de ces gens qui gagnent peut être leur vie comme ils le peuvent, mais qui ont néanmoins du sang sur les mains. le problème, c'est que l'homme, qui ne réfléchit que trop rarement, ne s'autodétruit qu'en détruisant les autres espèces , alors franchement, je n'ai aucune pitié des ces "pauvres hommes!"

Pour répondre à Outtara Ibrahim et Céline, je pense que l'être humain tout comme la faune et la flore ont leur place sur cette Terre puisque nous aussi (visiblement, on l'a un peu oublié !) nous provenons de cette même nature ! En effet, nous devons autant nous soucier de l'homme que des animaux puisque sans nous ils ne sont rien et sans eux nous ne sommes rien ! C'est un tout !

Par contre, encourager les pauvres personnes des pays en voies de développement à se faire arnaquer par les grands groupes internationaux sous prétextes que c'est pour leurs survies, merci mais comme arguments, on a connu mieux ! Ils se ferait certainement pus de fric en travaillant pour des coopératives qui militent pour le développement durable ou pour le commerce équitable ! Et encore une fois, il existe de nombreuses alternatives pour aider ces personnes "pauvres" à s'en sortir ! Pour parler plus global, on devrait surtout les aider à se construire des politiques sociales et économiques plus favorable et les aider à bannir la corruption (encore faudrait il savoir le faire dans notre pays, dit "civilisé"). Car finalement l'argent des grands groupes internationaux, ne vas pas droit dans les poches de ces pauvres personnes qui souhaitent simplement survivre !!!!!

Alors un peu de réflexion, de recherches s'il vous plaît !! Merci les moutons !!!

J'ai oté de mes achats tout ce qui provient de Procter & Gamble, si tout le monde faisait ainsi, ils y réfléchiraient à 2 fois.....

Oui la surpopulation humaine engendre ces désastres car la machine économique dirigée par la mafia agroalimentaire, notamment , se nourrit de cette explosion démographique planétaire.

Oui dénonçons surtout ce déséquilibre qui menace toutes les autres espèces et aussi in fine la planète

il faut que le débat soit aussi lancé sur la surpopulation .....sinon on va à la catastrophe avec la raréfaction des terres et des espaces de vie

Tout à fait d' accord avec Tine! Je n' achéterais plus de produits P&G tant qu' ils ne changeront pas leur politique;
Coluche disait "Quand on pense qu' il suffirait qu' on achéte pas cette m... pour qu' elle ne vende pas .

Simple et de base ; c' est nous qui avons la solution ... par notre PORTEFEUILLE!

vigilance dans nos achats donc ... et Qu' on se le dise !!

l'huile de palme ne fait plus parti des produits que j'achète même dans les magasins bio. Persévérance, ça finira par payer...

... sur les remarques des "pauvres hommes". Je crois que ces personnes n'ont pas besoin des multinationales pour s'en sortir. Qui plus est, elles les exploitent surement plus qu'autre chose mais passons.
Je pense que ces "hommes là" s'en sortent bien mieux avec les ressources qui les entourent, même si c'est dans la "pauvreté" selon nos critères, car après le passage des bulldozers et l'appropriation des sols et de la monoculture.. ils leur restent quoi? et bien encore moins.

Puis… 2020 c’est bien gentil. Je peux comprendre qu’il y ait un temps d’adaptation, mais lorsque l’on veut vraiment on stop rapidement. On n’attend pas des années le temps que l’on défriche bien pour dire… oui on fait 100% de non déforestation… ça c’est reculer pour mieux sauter… en tâtant le terrain et surtout à la chance peut être qu’il y aura autre chose et ça passera à l’as.

Réponse à Ibrahim Ouattara :

Une question toute simple : Réfléchissons à long terme. Quand il n'y aura plus de forêt, comment feront alors ces même populations locales pour survivre ? Détruire pour gagner sa vie, sous prétexte qu'il n'y a "que ça à faire", c'est loin d'être la solution. Je suis d'accord qu'il est difficile de juger avec notre vision occidentale ou nous ne manquons de rien; Nous sommes derrière notre écran d'ordinateur, à juger, et ne faisons rien. Mais vous qui critiquez les campagnes de greenpeace, que faites vous au quotidien pour aider les populations qui vivent sous le seuil de pauvreté ? Ce que prône Greenpeace, c'est le développement durable. Il inclut alors 3 paramètres : environnement, social et économie.Exemple : Si la forêt était préservée, la biodiversité le serait aussi, il serait alors possible de créer des réserves avec de l'éco tourisme, cela créerai du travail pour les locaux entant que touristes, il y a tellement d'autres solutions, un autre monde est possible. Il faudrait surtout que les grandes entreprises arrêtent de se croire propriétaires de la planète et des peuples. Ces mêmes entreprises qui exploitent des millions de personnes dans le monde, les font travailler comme des chiens, comment peut on soutenir une telle chose si on est un minimum humain ? Evoluer vers un systeme de développement durable est la seule solution si l'homme ne veut pas disparaitre; Pierre Rabhi dit que quand il n'y aura plus de poissons dans la mer, plus de champs fertiles et plus d'eau potable, nous réaliserons que l'argent ne se mange pas. Réfléchissez-y. Bonne continuation.

* en tant que guides touristiques , pardon

Pour Outtara Ibrahim,
Oui ces pauvres gens vivent bien mieux quand ils se sont fait tuer pour s'approprier leurs terres.

Il est tout de même connu, depuis longtemps, que cette huile est nocive pour le système cardiovasculaire. malgré que je ne suis pas concerné !!

il me semble que BOLLORE notre célèbre industriel breton est aussi un gros producteur d'huile de palme.
je m'étonne donc de ne pas voir son nom.
si ces plantations sont dans des zones non sensibles et que leur gestion est respectueuse tant mieux !
sinon merci de vos investigations
encore merci de votre vigilance.

Si on commençait à arrêter de filer du fric à ceux qui font + de 2 mômes en France !?
Mais non tout est fait pour qu'on en fasse plein... les hommes politiques se frottent les mains quand leur population d'habitant augmentent car ca veut dire plus de TVA, plus de taxes, plis d'impôts locaux, plus de redevance diverses, etc... bref oui c'(est le business mais pas seulement agro !
Tout est pourri comme cela !
Il faut interdire de faire plus de 2 enfants ! Il faut contrôler la natalité dans TOUS les pays y compris chez nous ! Leur connerie de taux de fertilité à 2 en France ...en attendant on était 54 Millions dans les années 80 et on est 65 M en 2013 ! + 11 M ! Et combien de chômeurs en plus et de misère ?
Et en plus on veut nous 'réparer' pour vivre encore plus longtemps ??!!! quelle connerie !
La population de la planète n'aurait pas du dépasser les 2 Milliards... Mais tous le système pousse au contraire ! Je ne vois pas comment on va pouvoir préserver les animaux et leurs espaces avec cette démographie VIRALE ! Exemple : les tigre d'asie : 100.000 (!!!!) en 1900 et 3000 de nos jours !
Quel massacre !! J'ai honte d'être humain et honte du comportement de nos dirigeants et de tous ceux qui font plein de mômes sans réfléchir à leur avenir et aux conséquences pour les autres espèces ! HONTE à eux !!!

Merci pour l'info, je vais autant que possible éviter les produits de cette société, ce n'est pas forcément évident parce que le nom incriminé n'est peut-être pas toujours visible sur l'emballage. De plus je vais envoyer un mail à cette société pour les informer de ma démarche et de l'origine de celle-ci, à savoir Greenpeace.
Pour ce qui est des mails agressifs qui engendrent plein de réactions de la part de militants engagés, ne perdons pas notre temps et notre énergie. A chaque mail que je lis ainsi je ne réponds plus mais je vais par exemple sur le site de Amnesty International signé une pétition, ça m'évite de gaspiller mon engagement pour des gens qui bien souvent sont missionnés pour nous détourner de notre engagement, peut-être justement par de grands groupes qui craignent pour leurs intérêts et cherchent à saper les engagements constructifs.
Au revoir pour l'intant à Procter et Gamble...

ouattara Ibrahim: Soit vous travaillez pour une multinationale qui utilise cette saloperie d'huile de palme soit vous pensez que l'homme merite plus de vivre que d'autres animaux.

Pour ma part, l'homme ne merite pas sa place sur cette planete. Il y fout la mer**, la détruit plus vite qu'il ne s'engrosse et devient con. Je donne sans hesiter la place d'un homme pour sauver celle d'un singe ou un félin. L'animal (autre que l'homme) ne tue que pour manger. Il n'a aucune idée de ce qu'est la proprieté.

Les mayas me font franchement chier: j'ai esperer que l'on s'eteindrait et maintenant.... ben ce n'est pas le cas. L'homme doit disparaitre pour sauver la planete, OU ALORS, il doit oublier la notion de pouvoir (donc d'argent, donc d'egoisme etc etc) Bref, chose impossible.

Oui la vie d'un orang outans vaut AUTANT que celle d'un sapiens sapiens. Sauf au yeux des egoistes....

Au fait, les sociétés les plus heureuse sont celle qui sont libre. Elles sont libre quand elle ne connaissent pas l'argent. Donc votre put*** de fric vous pouvez vous le foutre au cu*, c'est justement en leur offrant ces ronds cuivré, que vous pourissez leur vie. Vous leur enlevez LA LIBERTé! Ayez honte !

Bonsoir.
J'essaie aussi d'éliminer l'huile de palme de mes achats, pas facile, car elle s'infiltre partout. Toutefois, on commence à voir la mention "sans huile de palme" sur certains produits.
En ce qui concerne la déforestation massive pour la monoculture de ce palmier, j'ai lu aussi que cela se faisait parfois avec des méthodes musclées contre les populations locales, privées de leurs moyens de subsistance traditionnels.
Enfin et hors sujet, quid de l'usage de plus en plus important pour nos vêtements du viscose soyeux, facile d'entretien, peu onéreux, mais à la fabrication très polluante?
Merci pour vs actions.

non les pays sous-dev sont soumis à des dictatures monstrueuses et leurs élites sont à 99% pourries par l'argent...
sans compter l'appareil idéologique d'état que représente les religions obscurantistes bien utilisées pour manipuler..

il faut être clair: le seul moyen de clarifier tout ça c'est arrêter la pression démographique............

d'ou le slogan: faites un geste pour la planète, suicidez vous...

cela ne change rien au problème ,attention huile de palme n'existe pas deux sortes de produits du palmier avec les graines on fais de l'huile appelé huile de palmiste ,celle si est de très bonne qualité . et même recommander ; par conte avec la pulpe du fruit on fais de la graisse de palme et non de l'huile de palme .,et sais cette graisse qui est 'dangereuses, on oublie que cette graisse est aussi utiliser pour les fritures ,mélanger avec d'autre huile et vous en manger tous les jour utiliser part les usine agroalimentaire .alors bonne appétit.un cuisinier a la retraite. savoir comprendre sais savoir acheter .

Chaque année à Singapour ainsi qu'en Malaisie l'air est chargé de fumé et cela dure des jours,voire des semaines .Pourquoi ? Déforestation par incendie dans la jungle de Bornéo à plus de 1000 KM de la Malaisie et de Singapour.J'étais il y a quelques années dans ces deux pays l'air était irrespirable et cela à des milliers de km des incendies ,pensez sur place? Comme disait le chef indien :" Lorsque l'homme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte d'eau, tué le dernier animal et pêché le dernier poisson, alors il se rendra compte que l'argent n'est pas comestible." Faut il l'accepter laissant des riches s'enrichir encore plus au détriment de l'ensemble de la planète ? L'homme préhistorique le moins évolué ( en apparence ) n'aurait jamais laissé un membre de la tribu s'approprier de tous les biens de la communauté risquant de faire mourir certains membres !!!!Sommes nous moins évolués ,trop flagorneurs ,trop soumis devant la puissance financière d'une poignée de possédants ? Il semble que oui malheureusement !

Je m'étonne comment les gens ne connaissent pas le danger de l'huile de palme pour une consommation quotidienne ,ils ont trouvés que l'huile de palme(comme l'huile de cacahuètes)peut produire le cancer du foie.Si on sensibilise les gens à la gravité de se produit on pourra peut être ne plus le commercialiser .

Je suis tout à fait d'accord avec Emma (commentaire du 06/03), si j'ai bien compris son commentaire, pour ajouter que si l'on veut aider des populations "sous développées" (voir plus bas ce que j'entends par cela*), alors il faut les conseiller, leur montrer des solutions pour leur apporter travail et, à long terme prospérité peut être, mais tout en les respectant, c'est à dire en étant sincère avec eux et en respectant à la fois leurs COUTUMES et traditions ainsi que leur MILIEU NATUREL; cela oblige absolument à ne pratiquer avec eux que des échanges équitables, du commerce équitable ou, mieux, une aide vraiment bénévole (au moins initialement) de notre part; en tous cas le moindre bénéfice de notre part rendrait notre intention plus que suspecte, voire condamnable. C'est par l'instruction et les exemples sincères et NON MERCANTILES de notre part que nous pourrons les amener à CHOISIR EUX MEMES leur mode de vie. Personne ne doit les éloigner de leur vie naturelle ou de leur liberté. La seule difficulté est, pour les gens sincères, de bien les conseiller, c'est à dire d'avoir les connaissances techniques et les aptitudes "pédagogiques" pour leur expliquer.
* "sous développé" pour moi signifie "vivant mal hygièniquement parlant", soit après changement climatique, soit pour cause de mauvaise gestion de la natalité (souvent due à des causes extérieures à ces populations), soit après des guerres, effusions de sang ou manifestation (intéressée ou non) de la méchanceté d'une minorité. Jamais je n'irai dire que leurs moeurs sont sous développées: Ciel! alors que pourrait on dire des nôtres, surtout en ce moment?
Serge

Erreur: je viens de signer mon article précédent "Serge", mais c'est "Serge Delazers" (car je viens de voir qu'il y a un autre Serge! mille excuses, je signerai désormais: delazers

Je viens de donner mon avis sur la seule facette de l'aide à donner à ces populations; je n'ai pas parlé de l'huile de palme, dont je ne connais pas tous les effets, mais au sujet de laquelle je sais que l'utilisation qui en est faite pour des biscuits est CANCERIGENE, comme le dit aussi benchikh.
delazers

Au cours de ma longue carrière de dermatologue,j'ai été encombrée de gens se plaignant de divers désagréments ( peau déséchée,écailleuse,démangeaisons,eczema )entraînés par des overdoses de nettoyants de ttes sortes ( à l'huile de palme ),et qui,pour se calmer,avaient besoin d'overdoses de crèmes ( à l'huile de palme ) . J'ai tenté de les raisonner,avec assez peu de succès : la puissance de la pub leur ôte tout jugement...Pourtant ,si chacun se contentait d'une toilette raisonnable,quelle économie ! y compris pour l'eau . Pour ma part j'en achète très peu,et sans huile de palme ( ça existe,et pas les marques les plus chères ) Je boycotte TOUT Procter et Gamble,pour le principe.; mais je lis les étiquettes . Attention c'est souvent bien déguisé.

Cet acharnement contre l'huile de palme devient vraiment une "mode", très ouest-européenne. je ne dis pas qu'il n'y a pas de problèmes et des questions auxquelles on doit trouver des réponses. Mais il faut le faire sereinement et avec bon sens. Là, ça devient de l'irrationnel total dans cette chasse sorcière à laquelle il est de bon ton de participer. Je soupçonne nos producteurs d'autres huiles de ne pas être innocents et d'avoir trouvé un bon moyen de se protéger de la concurrence d'un produit purement tropical et venant de pays moins développés.

Je comprends que DM sous-entend que l'huile de palme est nocive (aussi..) pour la peau. C'est démontré ça? Pour mémoire, certains peuples africains se lavent depuis des siècles avec des savons à base d'huile de palme. Et ils continueront encore longtemps. Mais j'oubliais qu'on m'a déjà expliqué sur ce bloc, avec le plus grand sérieux, que l'huile de palme c'est pas bon pour nous, mais c'est très bien pour eux. En même temps, ça tombe bien, ils n'ont pas les moyens d'avoir d'autres huiles...

Bref, ça devient du palm oil bashing.

Oui c’est vrai c’est de mode de s’insurger contre la déforestation. C’est fun. Raser massivement des étendues boisées avec tous les animaux (et végétaux) dedans c’est criminel, que cela soit pour des palmiers, du bois ou n’importe quoi d’autre et que cela soit là bas ou ici. L’Homme oublie qu’il n’est qu’une composante de l’écosystème, même avec toute sa « technique ».
La population en générale bouge si cela l’affecte égoïstement alors certains prennent cette voie de nocivité pour la santé pour faire prendre conscience. Il y en a toujours qui mangeront de la M… sous peine de dire que c’est des idées d’écolo, ce n’est pas ceci, tatati et tatata, ou pour se conforter qu’il ne contribue en rien à rien.
Les allégations c’est toujours sans précision comme ça la contribution au flou est maintenue. La plante, le mode d’extraction, de fabrication, la zone géographique, etc. sont les mêmes ? La nature de la substance et sa toxicité, l’exposition, etc. qui définit le risque sont les mêmes ? etc.
Bref… ces commentaires de polémique ne servent à rien comme dit Joseph. Allez bonne suite.
Merci à Greenpeace !

Et la déforestation faite par des petits paysans pour leur survie, c'est donc criminel aussi. Parce que c'est quand même une grande partie du problème, au moins an Afrique. Arrêter du jour au lendemain la production d'huile de palme, ce serait au final un plus grand crime encore. Mais le pire, c'est encore les simplifications à l'extrême et l'oubli de la réflexion. Il faut se poser des questions, et réfléchir, peser le pour et le contre, c'est le seul moyen de s'en sortir.

En condamnant une production, d'huile de palme, par "idéologie", parce que ça vous rapproche d'une communauté que vous appréciez, et sans vraiment réfléchir au fond du problème, ni aux solutions adaptées, et en pensant faire bien, vous risquez de faire plus de mal que de bien. Enfin, heureusement, votre opinion extrême est bien minoritaire dans le monde.

Et malheureusement elle est extrême. En étant plus constructifs vous auriez plus de chances de faire évoluer les choses, ce qui est vraiment nécessaire.

Il faut arrêter d'acheter des produits de la marque Procter et Gambler, cela va engendrer une prise de conscience de la population mondiale et permettre l'arrêt de la déforestation en indonésie.

Certains commentaires me laisse comment dire...perplexe....
Oui l'huile de palme est un fléau pour tous...comment en douter...oui ,il faut lutter pour améliorer les conditions sanitaires et le niveau de vie des peuples en voie de développement ....oui on peut les aider ,les conseiller voire les éduquer (l'ignorance est le pire fléau car elle entraîne les problèmes écolos actuels: les populations ne connaissent pas les risques qu'entraîne la mauvaise gestion des ressources naturels,le gâchis et l'utilisation de produits plus que nocifs....) Tout le monde doit trouver une place sur terre...les hommes comme les animaux....De plus,je suis plutôt d'accord avec ce qui a été dit à plusieurs reprises précédemment :nous sommes bien assez nombreux sur la planète et courrons à notre perte!!!
Heureusement Greenpeace veille....

C. Caveman, bon courage pour aller éduquer ces pauvres ignorants, vous qui êtes si savant. Vous allez leur expliquer qu'ils doivent arrêter l'huile de palme? Vous leur offrez quoi comme alternative, à tous les habitants des grandes villes africaines, et des zones de forêt dense? Moi je pense qu'ils doivent continuer à la consommer, leur huile de palme, même si eux aussi doivent revoir leur régime alimentaire et réduire cette consommation (pas l'arrêter!). Finalement, je me demande qui il faut éduquer...

Une autre solution serait que vous leur envoyiez de l'huile d'olive... Ou alors qu'ils coupent encore plus de forêt pour produire l'équivalent en huile d'arachide. Je ne vous fais pas un dessin de comparaison de la taille du palmier à huile par rapport à celle du plant d'arachide, qui est déjà très parlante... sans compter le différentiel d'heures de travail entre les deux cultures.

Bob.

La solution n'est pas binaire, tout comme le message de greenpeace.Sur la page facebook de GP à une personne qui disait "Check for products that contain palm oil..and DON't buy them!" La réponse de Greenpeace International est " Hayley (oui elle s'appelle comme ça la personne), palm oil is actually very important to the Indonesian economy, it provides employment for people across the country. Besides, the use of palm oil in the consumer goods industry is so widespread, it is virtually impossible to stop buying palm oil products. This is why we are pushing for brands to clean up their supply chains and remove forest destruction from their products. And YOU can help!!!"
Vous voyez donc que le manichéisme qui est mis en avant par les "septiques" de l'écologie n'est en fait qu'un fantasme. Certains ont une vision restreinte c'est exact, mais ce n'est pas le message de GP ou de bon nombre de personne sensibilisées. Le message de greenpace est clair là dessus. Changer le mode de production, aller vers du mieux.
Cela amène à la deuxième partie de mon commentaire. Si GP dit qu'on peut faire autrement c'est que c'est possible ! GP a aussi posté des articles sur des cultures de palmiers exemplaires.
En terme de surface, l’argument n'est pas correct. En fait, il existe en Indonésie, en Malaisie et dans d'autres pays (Brésil, inde) des surfaces déjà déforestées, ou à reconvertir (anciennes plantation d'hévéa, de café ou de cacao par exemple). En terme d'emploi, le secteur est justement très rentable, nécessitant peu de main d’œuvre, à terme ce n'est pas une culture qui créé énormément d'emploi. En terme de salaire, c'est une autre histoire car on parle souvent de production pour le local ou pour l'export et de systèmes différents. A votre question que leur donne-t-on comme alternative, je dirais le choix. Dans certains cas il semble qu'ils ne l'ont pas trop. Ce n'est pas à nous de décider le mieux pour eux, mais à nous de faire en sorte qu'ils aient mieux (par des achats équitables et qui ne détruisent pas leur environnement de manière excessive). Le choix passe aussi par une culture d'huile de palme respectueuse de l’environnement et de l'Homme.
Alors la question est que faire pour que ça aille mieux ? Boycotter, râler ? Chacun finalement fait comme il lui semble le mieux. Mais l'argument qui tend à dire que ce palm-bashing est européen est strictement faux, aux US et en Australie, les sites et actions concernant l'huile de palme sont tout aussi important. Comme sur d'autres thématiques. Les abus des uns ne doivent pas justifier les abus des autres.

Cordialement

Adrien, merci de votre message, et tant mieux si la position de Greenpeace est nuancée et constructive. Un petit effort de pédagogie me semble nécessaire pour convaincre les militants qui ne semblent pas pour un grand nombre avoir bien pris conscience de cette position, et restent malheureusement souvent cantonnés dans un discours extrémiste, dont on finit alors logiquement par se dire que c'est celui de Greenpeace.

Cela passe probablement par une communication plus visible sur les bons exemples, et par une condamnation plus ferme des extrémistes.

La défiance vis-à-vis de l'huile de palme reste, sinon européenne, très "occidentale", et la majorité de la population mondiale ne s'émeut pas de consommer ce produit.

bob,

les personnes qui s'expriment ne sont pas ceux représentant l'ensemble des idées. Cependant, le boycott à un moment donné d'un produit peut se comprendre, même s'il n'est pas une solution. Le terme d’extrémiste est un jugement de valeur, chacun agit avec ses "armes" au mieux. Il est ma foi plutôt rassurant de voir que chacun pense et appréhende les choses différemment, GP n'a certainement pas comme mission d'aller reprendre chaque citoyen sur ce qu'il doit penser. Les réponses apportées sur la page FB sont déjà assez claires. Chacun a ensuite intelligence de juger à mon avis.

Si on veut savoir quel est l'avis d'une ONG, le mieux est de se renseigner directement à la source, et là les choses sont claires : demander aux groupe de changer leur pratiques.

L'affirmation selon la quelle "la majorité de la population mondiale ne s’émeut pas de consommer ce produit" n'est ni vérifiée, ni un argument. La défiance toute occidentale est aussi relative. Déjà parce-que les considérations écologiques sont plus occidentales, certes, que "l'occident" est encore une partie du monde avec un fort pouvoir d'achat. Et un certain nombre de ces citoyens souhaite faire plus de bien que de mal avec leurs achats. Entre 70 et 80% de 'huile de palme d'Indonésie et de Malaisie est exportée (Chine, Inde, UE). Sur place il existe aussi beaucoup d'ONG locales qui pointent du doigt certaines pratiques. La défiance est basée sur des faits dont la majorité de la population mondiale n'a peut-être pas accès. Cela n’empêche pas l'autre partie de vouloir faire changer les choses en mieux. Chacun fait ses priorités en son âme et conscience.

J'avoue que autant j'appréciais l'ouverture et l'esprit constructif de la campagne sur le palmier à huile (notamment l'actualité précédente sur L'Oréal), autant je suis consterné par le retour à la "binarité" et la caricature de l'article d'aujourd'hui sur le bois illégal.

Joel,
Proposons des plans d'oliviers aux paysans pour une alternative durable et douce, elargissons la diffusion des méfaits de l'utilisation de l'huile de palme ...

Joel, c'est du second degré, votre idée de plants d'olivier en milieu tropical, je suppose?

bonjour je fais un devoir sur les conflit d'acteur et j'ai choisi le sujet de l'huile de palme. j'aimerais avoir plus d'information, comme les différent acteurs qu'ils soient écologiques et économiques et aussi le problme de la déforestation.

à tous ceux qui ont ces information

à regarder Sur LCP (la chaine parlementaire) LES DESSOUS DE LA MONDIALISATION / Le Cameroun déforestation et huile de palme . (vu le 17 Mars 2014)

J ai choisi depuis qqs annees de lutter contre l huile de palme. Ca peut paraitre galere d etudier c q on mange. Mais je vs assure q on prend vite l habitude, motive par un devoir ecologique. J ai toujours ete interressee par les singes et je ne voulais pas rester inactif. Je suis membre d une association qui lutte pour la protection des animaux. Il faut prendre conscience de ce fleau. Merci

Les commentaires sont fermés.

Cher(e)s commentateurs(trices),

Greenpeace France fermant ses portes pendant la « trêve des confiseurs », la section de commentaire du blog en fait autant.

Nous vous donnons donc rendez-vous le 5 janvier prochain, pour poursuivre débats, discussions et échanges !

Toute l'équipe web de Greenpeace France vous souhaite une excellente fin d'année.