Bonne nouvelle : Burger King n’achètera plus d’huile de palme à Sinar Mas

L’annonce vient de tomber : la chaîne de restaurants américaine Burger King a déclaré qu’il n’achèterait plus d’huile de palme au producteur indonésien Sinar Mas ou à ses filiales.
Cette bonne nouvelle intervient alors que Sinar Mas, premier producteur d’huile de palme en Indonésie, avait affirmé le 10 août avoir été blanchi des accusations de déforestation !

Sinar Mas s’était félicité des conclusions du rapport qu’il avait commandé en février à deux cabinets d’audit internationaux, Control Union Certification et BSI Group, pour examiner la véracité des accusations de Greenpeace. Mais ce rapport, qui devait blanchir Sinar Mas ne semble pas avoir pesé assez lourd dans la balance : Burger King a indiqué que ce document révélait des activités qui ne sont « pas en cohérence avec nos engagements en matière de responsabilité d’entreprise».

« Nous estimons que le rapport a soulevé des inquiétudes concernant certaines des pratiques de Sinar Mas en matière de production d’huile de palme et sur son impact sur la forêt», a indiqué Burger King sur sa page Facebook. Ce sont donc 176 restaurants de la chaîne qui vont changer de fournisseur.


Les moteurs de la déforestation
envoyé par gpfrance

En savoir plus
La face cachée de Sinar Mas

Vos commentaires

Poster un commentaire

25 commentaires pour « Bonne nouvelle : Burger King n'achètera plus d'huile de palme à Sinar Mas »

Je n'achèterais pas plus de burger king qu'avant, ce n'est pas bon.

Super Clip ! trés clair et court !
De toute façon j'ai arretez la malle bouffe !

Que tout le monde arrête la mal bouffe style burger king sera une meilleure nouvelle. Beurk

petit clip tres bien realise dont tous les enfants de nos pays riche devrais voir a l ecole et en debatre ensembles et j en profite pour feliciter tous les activistes de greenpeace pour leur combat au service de la terre merci

Qu'il n'achète plus d'huile de palme du tout serait mieux pour l'environnement et la santé de leurs clients !
Mais je crois que les dividendes sont hélas leur seul et unique préoccupation chez les dirigeants comme chez les actionnaires...

Cool. Ca fait plaisir de voir le travail fait par Greenpeace porter ses fruits.

Bon, c'est vrai, je pense que la plupart des gens soutenant Greenpeace n'ont jamais mis les pieds dans un burger king de leur vie (c'est le cas pour moi :)) mais pour le grand public, c'est un grand coup. Je suppose que l'américain moyen fréquente ce genre de resto bien souvent et si ça peut le toucher et pourquoi commencer sa nécessaire remise en question, c'est parfait.

Dont give up the fight !

Bien cette idée de ne plus acheter d'huile de palme!! et la viande de bœuf alors, ignoble ces élevages de bovin que l'ont gaves de produits pharmaceutique et autres merde. La aussi y a problème pour l'environnement.

ne plus acheter de produits contenant de l'huile de palme c'est ce que je fait l'huile de palme est un poison mais oui bien sur ce n'est pas cher pour les fabriqants de cochonneries

Attention aux amalgames et simplifications. L'huile de palme n'est pas un poison, c'est la principale huile consommée dans beaucoup de régions d'Afrique, depuis des siècles. Si je vais expliquer à mes amis africains qu'ils doivent s'en passer, je vais être mal reçu. Car ils ont peu d'autres sources d'huile.

Ce qui est combattu ici, c'est l'implantation de palmeraies en défrichant des forêts.

Et le nyembwe, la moambe, la sauce graine, c'est tellement bon.

Tout à fait d'accord avec bob. L'huile de palme est importante pour mes amis africains.

Pour les occidentaux, le pb de cette huile est aussi qu'elle s'ajoute à notre alimentation déjà riche en lipide. C'est cette addition qui est mauvaise pour la santé en plus de détruire des forêts.

En Afrique, la nourriture est en générale plus saine et moins riche en graisse. Dans ce cas, cette huile leur est plutôt indispensable car seule ressource accessible en huile à moindre coût pour eux.

Ne nous trompons pas de combat, c'est une problématique provoquée par nous les occidentaux et c'est bien chez nous qu'il faut éviter cette huile.

merci, Bob et Cyril, il etait important de rappeler ce que vous avez ecrit. Ne confondons pas le consommateur europeen ou etasunien, dont l obesite va croissante, avec nos amis africains qui depuis des generations consomment de l huile de palme pour se nourrir.

Le véritable problème de l'huile de palme que nous consommons,c'est d'une part qu'elle détruits des forêts primaires,et d'autres part que l'huile est hydrogéné,ce qui fait qu'elle a les mêmes caractéristiques que les graisses animales,ce qui,à fortes doses peut provoquer des arrêts cardiaques(ou infarctus du myocarde) en bouchant les artères.

Je tiens à rappeler une chose importante,
le banissement de l'huile de palme n'est pas une solution finale en soi, car si on fait l'impasse sur ce produit on devra se rabattre sur l'huile de colza qui provoque beaucoup plus de dégats en Amérique du Sud du fait de la déforestation.
Une solution existe, planter les palmiers de palme sur des terrains non forestiers, il y en a énormément sur Terre (preuve de nombreux spécialistes), celà éviterait de raser les forêts.
N'hésitez pas à contacter les services consommateurs pour leur faire part de votre fustration et les inciter à produire autrement.

Mozart, merci de la précision apportée, il faut toujours essayer d'analyser en effet les problèmes dans leur globalité, et proscrire les raccourcis simplistes issue d'une vision partielle, du style: "la production d'huile de palme a provoqué de la déforestation, bannissons l'huile de palme."

Il y a des terrains non forestiers disponibles, il faut privilégier leur utilisation en effet, à condition que les conditions écologiques conviennent pour la culture de palmiers à huile. Admettons que l'on n'ait pas assez de terrains non forestiers adaptés, que fait-on? Accepte-t-on l'idée de déforester pour implanter des palmeraies?

Mozart il faut se renseigner avant de dire n'importe quoi !
C'est le soja qui provoque la déforestation en Amérique du Sud pas le colza !
Le colza se cultive principalement dans les zones tempérées fraîches et permet justement d'éviter les importations de soja ogm d'Amérique du Sud et donc la déforestation !
C'est une source d'huile, de protéine pour l'élevage, c'est un engrais vert et une plante mellifère.
Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Colza

pour ma part tous les produits avec de l'huile de palme sont proscrits, mais certains fabricants ne mentionnent pas l'appellation, ils mettent juste huile végétable, oui mais laquelle?

STOPPER la déforestation ...

Oui vu comme ça c'est une bonne idée, maintenant moi en tant que Français, dans un pays qui a tellement gagné de terres agricoles sur les forêts ... Je me vois mal donner des leçons de développement sur ce sujet, à un Brésilien !

Ensuite oui une déforestation "sauvage" où apparemment certains vont jusqu'à brûler le bois sur pied. C'est clair qu'au niveau carbone c'est surement pas le mieux à faire.

Maintenant ces terres libérées sont cultivées pour faire pousser des plantes aussi diverses soient-elles. Ces plantes ont besoin .... de CO² pour pousser donc donner un bilan entièrement négatif n'est peut-être pas si réaliste ?
Une prairie est un bien meilleur piège à carbone qu'une foret primaire. Une prairie exporte de l'herbe sous forme de viande, quand la forêt primaire .... elle laisse pourrir le bois au sol et libère donc le carbone au fur et à mesure qu'elle le piège.

Par contre au niveau biodiversité là, y-a pas photo ! La forêt est bien plus avantageuse.

De plus l'huile de palme va alimenter aussi nos moteurs en Bio-diesel et faut-il s'en offusquer ?
C'est quand même mieux un carburant d'origine végétale que pétrolifère et donc d'un carbone fossilisé non ?
Par contre si on devait tous rouler avec bio-diesel il est clair qu'il va en falloir des millions d'hectares ... peut-être trouvera-t-on de meilleures solutions dans l'avenir ?

"pour ma part tous les produits avec de l’huile de palme sont proscrits, mais certains fabricants ne mentionnent pas l’appellation, ils mettent juste huile végétable, oui mais laquelle?"
Généralement, lorsqu'un fabriquant dépense un peu plus dans une autre huile, que ce soit Colza, Olive, Tournesol ou autre, il ne manquera pas de l'écrire ! Si je ne me trompe pas, "huile végétale" est tout simplement une autre appellation de l'huile de palme... gloire à l'hypocrisie...

La Coupe Est Pleine, ravi de vous voir faire un détour par le blog forêt. Incontestablement, une forpet stocke plus de carbone qu'une prairie et même qu'une forêt dense humide. Une forêt à l'équilibre n'absorbe pas (ou peu, c'est un sujet controversé en ce moment) de carbone, mais elle en stocke. Si on la coupe, on émet du carbone sous une forme ou une autre vers l'atmosphère. Au passage, il est parfois préférable de bruler du bois plutot que de le laisser pourrir, car en poirrissant il émet du méthane, qui a un impact bien plus élevé que le Co2 en matière de réchauffement climatique.

Donc du point de vue carbone, l'idéal est de maintenir les forêts, de les laisser atteindre leur climax, elles peuvent alors stocker plusieurs centaines de tones d'équivalent Co2 par hectare, dans la végétation et le sol. L'idéal serait même de reboiser (retrouver notre superficie forestière d'antan en France, troi fois plus que maintenant je crois), avec des essences à croissance rapide et forte capacité de stockage de carbone. C'est la situation idéale, sans les hommes et leurs besoins, en alimentation, en énergie et en matériau de construction. Mais même si on doit les restreindre, il faudra bien satisfaire les besoins d'une population croissante.

On doit donc analyser de façon comparative des différents matériaux ou produits et les différentes options pour leur production. Une des solutions pour l'avenir, c'est de faire des plantations à croissance rapide, pour produire du bois énergie, en substitution aux hydrocarbures fossiles. Le stock moyen de carbone maintenu par hectare peut être proche ou supérieur à celui contenu dans l'écosystème présent avant plantation, et on évite d'utiliser une énergie non renouvelable (aussi du point de vue de son stockage du carbone).

Les différentes cultures ne sont pas équivalentes. Une palmeraie stocke plus de carbone qu'un champ de soja.

Un forêt tropicale gérée durablement stocke en moyenne un peu moins de carbone qu'une forêt non exploitée et mise sous cloche. L'écart n'est pas très significatif cependant. Le bilan est amélioré si on stocke du bois dans des matériaux, des meubles, etc, ce n'est pas très significatif cependant. Il peut être encore amélioré si on fait du charbon avec la biomasse qui est abattue, ou si on fait de l'électricité avec une centrale biomasse.

Ce qui compte avant tout, c'est l'empreinte carbone d'un produit ou d'un matériau, comparé à un autre employé pour le même usage. Personnellement, je maintiens qu'une fenêtre en Sipo (bois africain) est bien meilleure qu'une fenêtre en PVC.

Et bien sûr, la question économique, les besoins de développement, et les besoins locaux en produits ne peuvent pas être écartés de la réflexion. On peut dire il faut "zéro déforestation" demain, mais les peuples qui vivent dans les forêst africaines ont une croissance démographique forte et toujours les mêmes pratiques agricoles, ils ont donc besoin de couper des forêts pour cultiver. On peut atteindre le "zéro déforestation", mais pas à court terme. et cela implique de mettre en place des appuis très significatifs à l'agriculture vivrière.

Il y a aussi comme vous le soulignez des besoins de développement. La France s'est bien en effet développé en détruisant ces forêts. La Côte d'Ivoire a fait de même, et cela n'a pas profité qu'à des multinationales, ca a aussi permis aux Ivoiriens de se développer. Avant il est vrai, de connaître une période trouble, et le tout avec des régimes criticables, mais ils se sont développés quand même.

Au niveau mondial aussi on a des besoins incompressibles. Si l'on ne consomme plus d'huile de palme (une des principales huiles au niveau mondial), il faut substituer par autre chose.

Au niveau biodiversité, je l'ai déjà expliqué, je reste convaincu q'une forêt "raisonnablement" perturbée est plus riche qu'une forêt mise sous cloche. Car cette dernière, à environnement constant, devient homogène, en Afrique, on peut aboutir à des forêts "pauci-spécifiques" (à peu d'espèces), très fermée, sans sous-bois et sans herbacées (pas de lumière arrivant au sol), avec peu d'herbivores donc et peu de carnivores aussi. En ouvrant "un peu" la forêt, on crée de la diversité dans les conditions micro-climatiques, on crée des écotones, et on augmente globablement la biodiversité.

Bref, tout cela est bien complexe...

En me relisant, je constate que je me suis trompé au début de mon message, quand j'ai écrit "Incontestablement, une forpet stocke plus de carbone qu’une prairie et même qu’une forêt dense humide." Je voulais seulement écrire "Incontestablement, une forêt stocke plus de carbone qu’une prairie."

Ce n'est pas grave. Vous avez aussi écrit "car en poirrissant": je suppose qu'avec le temps le le bois ne prend pas l'aspect d'une poire... je pense que tout ceux qui vous ont lu ont compris.
le plus important c'est l'argumentaire.

Merci Philippe pour votre lecture attentive et votre indulgence.

@Bob

Franchement sur post aussi long je pense qu'il faut être sérieusement exigeant pour vous reprocher deux petites erreurs ... Si certains s'en sont offusqué, je ne sais pas ce qu'ils pensent de mes posts ...

Par contre Zeppe devrait lire votre réponse, lui aussi devrait arriver à y voir le professionnel de la sylviculture. (et non un suppôt de Monsanto ?)

Mais revenons au sujet.

Quand vous dites :
"Un forêt tropicale gérée durablement stocke en moyenne un peu moins de carbone qu’une forêt non exploitée et mise sous cloche."

Je suis assez étonné j'ai souvent entendu parlé, de ce qui est peut-être une idée reçue, que la forêt non-exploitée n'avait pas un bilan carbone si important que ce que l'on a l'habitude de croire.
Notamment du fait que le bois mort se décompose au sol et donc ce qui était stocké est donc libéré à nouveau. Ce qui ramène le bilan très proche de ... ZERO.

Forcément je conçoit que lorsque l'on regarde une foret avec des arbres de 20m de haut, on regarde un gros stock de carbone mobilisé. Si le volant est important, ce n'est finalement pas si durable ?

Bonjour Bob: un recent comm-presse qui devrait retenir ton attention:
http://www.greenpeace.org/africa/en/Press-Centre-Hub/Press-releases/Greenpeace-temoin-de-la-protestation-des-communautes-riveraines-dOshwe-contre-la-societe-dexploitation-forestiere-SODEFOR/

François, le débat à ce sujet se poursuit sur http://forets.greenpeace.fr/forets-du-congo-les-communautes-riveraines-d-oshwe-se-mobilisent-contre-la-sodefor

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.