Forêts | le 22 juillet 2011

Exploitation forestière et violences en République Démocratique du Congo

Un récit de René Ngongo, chargé de campagne pour Greenpeace International

“Je vous écris depuis Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo (RDC). Je suis partagé entre la colère et l’amertume depuis que j’ai appris l’incroyable violence qui s’est encore une fois déchaînée au cœur des forêts congolaises. Au matin du 2 mai, c’est une véritable expédition punitive qui a été menée par des représentants de la police et de l’armée contre les habitants d’un village, dans le territoire de Bumba au nord de la province de Équateur. Plus tôt, des villageois s’étaient révoltés contre la compagnie d’exploitation du bois SIFORCO, filiale congolaise du groupe Suisse Danzer.

En avril, les villageois de la communauté Yalisika, du territoire de Bumba, ont protesté contre la SIFORCO, l’accusant de n’avoir pas respecté ses engagements (pris en 2005 – revus en 2009) de fournir à la communauté des services et infrastructures en échange de l’exploitation de leurs forêts. Face à la protestation de la communauté, la SIFORCO a fait appel aux autorités locales et à la force publique.

Soixante hommes sont alors descendus dans le village de Yalisika. Les informations récoltées par Greenpeace font état d’un bilan extrêmement choquant. Un villageois est décédé –Monsieur Frédéric Moloma Tuka- et plusieurs femmes ont été violées, dont des mineures. Plusieurs autres personnes ont été tabassées, tandis que 16 personnes étaient arrêtées et emmenées pour être emprisonnées dans la ville de Bumba.
Plusieurs sources confirment que la police et les militaires ont été amenés jusqu’au village à bord d’un camion de la SIFORCO, qui a aussi été utilisé pour le transport des détenus vers la prison de Bumba. Plusieurs témoignages convergent également et attestent que suite à cette attaque des forces de l’ordre, alors que les détenus étaient en transit entre Yalisika et Bumba, le camion s’est arrêté sur le chantier de la SIFORCO, où le chef de chantier a été vu en train de payer les policiers et les militaires. (Voir le résumé du rapport de Greenpeace)

Dès que Greenpeace a eu connaissance de ces faits, notre équipe s’est rendue sur place avec des membres du réseau d’ONGs congolaises RRN (Réseau Ressources Naturelles) pour mieux comprendre ce qui s’était passé. Cette mission a consulté sur place des témoins directs, le corps médical, les autorités locales, qui ont tous donné la même version des évènements. Greenpeace avait révélé les premiers détails de cette affaire lors d’une conférence de presse à Kinshasa.

Yalisika est localisé dans le territoire de Bumba, dans le bassin du Congo, qui abrite la seconde plus importante forêt tropicale du monde après la forêt amazonienne, et dont une grande partie se situe en République Démocratique du Congo (RDC). Cette forêt fournit nourriture, médicaments et de nombreux autres services de base à plus de 40 millions de congolais. Ces forêts sont aussi inestimables pour leur biodiversité et leur rôle dans la régulation du climat. Elles sont malheureusement sous la menace notamment de compagnies d’exploitation industrielle du bois, la plupart du temps étrangères, qui pillent en toute impunité cette importante ressource de la RDC- et rapatrient les profits en Europe ou en Asie.

Non seulement l’industrie forestière cause de graves dommages environnementaux – dont la destruction des derniers blocs de forêts intactes, mais les opérations d’exploitation du bois conduisent aussi souvent à de très graves conflits sociaux. Les communautés forestières et les peuples autochtones continuent d’être totalement exclus des décisions concernant l’utilisation de leurs forêts. L’exploitation forestière en RDC est souvent caractérisée par l’utilisation de la violence de la part de forces de sécurité appelées dans des villages qui osent revendiquer, et les droits de l’homme sont ainsi souvent bafoués. Greenpeace a déjà documenté et révélé par le passé de tels scandales, et répété cet avertissement : dans un tel contexte, toute expansion de l’exploitation industrielle du bois dans les forêts de RDC ne fait qu’exacerber les conflits sociaux et la destruction de l’environnement.

Dans les années passées, des tragédies comme celle de Yalisika ont trop souvent eu lieu dans les forêts congolaises, avec arrestations arbitraires, viols et tabassages. En 2010, Greenpeace a ainsi révélé un conflit entre la compagnie SODEFOR (une filiale congolaise du groupe NST basé au Liechtenstein) et un village du territoire d’Oshwe, dans la province du Bandundu. Le conflit n’est toujours pas réglé. En septembre 2010, une partie de la population d’Oshwe manifestait et scandait “TOBOYI SODEFOR !” (Dehors la SODEFOR!). Et plus récemment, la SODEFOR était impliquée dans un nouveau conflit avec une communauté forestière.
L’histoire de la communauté Yalisika a été fortement couverte par les médias en RDC, et j’espère que ce n’est que le début. Les crimes commis ne doivent pas rester impunis. Ces villageois ne doivent pas être oubliés. Toute la justice doit être faite face à ces graves violations des droits de l’homme. Les responsables doivent être identifiés et sanctionnés.

En l’absence de l’État et face à son manque total de moyens, avec des lois forestières qui sont peu ou pas appliquées, les compagnies forestières opèrent sur le terrain comme un véritable État dans l’État.
La tragédie de Bumba le prouve encore une fois. Nous sommes très loin de la soi disant “gestion durable des forêts” vantée par les bailleurs de fonds (au premier rang desquels la Banque mondiale et les agences de coopération, comme celles de l’Allemagne, de la France ou des Pays-Bas), par le gouvernement congolais et ses partenaires. Quand je pense que ces compagnies, SODEFOR et SIFORCO, cherchent à se promouvoir avec le précieux label FSC, la certification “bois durable” (Forest Stewardship Council) je suis encore plus révolté. Comment peut-on parler d’exploitation durable sur un tel fond de violence, sans même parler de la destruction de larges blocs de forêts intactes ? Dans un tel contexte, personne ne peut soutenir que l’industrie forestière est une solution pour un réel développement durable, pour les forêts et le climat.

Alors maintenant, que faire? D’abord il faut que justice soit rendue. Ensuite, il faut que les bailleurs de fonds et leurs autres partenaires stoppent leur soutien aux compagnies comme la SIFORCO et la SODEFOR. Il est urgent que les bailleurs de fonds et que le gouvernement de RDC troquent leur soutien à cette industrie destructrice, pour un engagement en faveur d’alternatives qui favorisent vraiment la protection du climat, et de la biodiversité, ainsi qu’un réel développement durable pour les 40 millions de congolais qui dépendent de leurs forêts pour vivre.”

René Ngongo

79 avis pour “Exploitation forestière et violences en République Démocratique du Congo”

  1. 01010101 dit :

    __la prédaSSion folle monstruosit anti-prsonnes 100 dfens ici le bois là l’uranium et le trol’p diamant or etc siforco et sodefort sont très très fort se lavent + durable et + vrt ces parasites ne sont pas les laids seuls y’a pas de juçtiSS du côt de mo1 faibles c’est la chooz schiste ou le sable bitumineux en pa100 par 1/4émans/24h des famines somalie en ce momnt

    GRÈVE GNÉRALE MONDIALE ANTI-ÉNRJ FOSSILE ET PRÉDASSION

  2. independance chacha dit :

    yes, d’accord avec toi sur tous les points mais aussi pourquoi pas une grève générale pour l’orthographe et la syntaxe…je sais pas depuis quoi tu écris, si tu te forces, si tu as une maladie ou un truc du genre, mais stp pourrais-tu écrire dans un français intelligible ? Merci

  3. francois dit :

    Oui, Rene, tu as bien raison d ecrire: “il faut que les bailleurs de fonds et leurs autres partenaires stoppent leur soutien aux compagnies comme la SIFORCO et la SODEFOR.” Alors commencons chez nous en France, et denoncons les entreprises qui importent des bois de la SIFORCO et/ou de SODEFOR. Par exemple, l entreprise Francis-Jammes, a Bassens-Bordeaux, qui importait des troncs entiers (grumes) de la SODEFOR. C etait en decembre 2006, et aujourd hui je ne sais pas. Greenpeace ferait bien d ouvrir les yeux dans les ports et chez les gros importateurs de bois africains pour savoir QUI, en 2011, achete aupres de Siforco et/ou Sodefor.

  4. Cassandra dit :

    Tout ça me coupe l’appétit ! Comment font les gens pour acheter des bois tropicaux ? Comment s’est forgé ce manque de conscience, ce manque d’éthique ? Pourquoi l’argent fait-il perdre la tête aux hommes ? Pourquoi ne laisse-t-on pas les villageois vivre tranquillement ?? Pourquoi ne met-on pas les dirigeants et salariés des entreprises forestières en prison ?

  5. Nad22 dit :

    Bravo et Merci pour ce témoignage .. ! Il reste beaucoup à faire ..Bien d’autres compagnies se recommandent de gestion durable et de certifications .. même en Europe..

    Quelle approche avez vous de FLEGT et des APV sur place ?

  6. independance chacha dit :

    pour info je crois me souvenir que Greenpeace fait parti des quelques ONG à avoir milité énergiquement et efficacement pour que le projet FLEGT soit fort et pas vidé de son contenu… par contre, pour rappel et à ma connaissance, rien n’est pour l’heure mis en place concrètement.

  7. sook34 dit :

    bonjorn à tùti
    je suis scotché et révolté par ce que décrit M. NGONGO dans son témoignage.
    En plus de “violer ” la fôret, ces multinationales détruisent aussi directement qu’indirectement la vie Humaine, et perpétuent l’activitée favorite de “l’Homme moderne” c’est à dire l’asservissement de l’Afrique (entre autre..) comme récemment avec la colonisation. Il faut dire que le gendarme du Monde que sont les casques bleus ne réagissent pas à ces crimes puisque ce sont les mêmes états qui dirigent l’onu et qui profitent de l’exploitation de ces bois.
    Quelqu’un sait-il quel bois est exploité là bas? A quelle usage est-il destiné? retrouve-t-on ces bois dans tous les meubles agglomérés type le gros magasin bleu pas cher de norvège ou alors est ce que ce bois sert à fabriquer des bureaux “luxe” qu’on retrouve chez nos dirigeants pour signer de beaux contrats
    qui perpétueront la boucle du profit et du mépris?

    gardez tous la pêche et continuez

  8. wegener dit :

    the expolitation of the industrial countires and the profit they make is illegal and the states and their government have to STOP that at once!
    the exploitation have to stop at once,ldwide!

  9. wegener dit :

    the expolitation of the industrial countires and the profit they make is illegal and the states and their government have to STOP that at once!
    the exploitation have to stop at once,worldwide!

  10. Cyril dit :

    Soutien total au peuple congolais,
    Greenpeace doit financièrement et techniquement continuer à documenter et doit soutenir la plainte contre les affreux !

  11. louly dit :

    l’impunité de ces grandes societés d’exploitation n’est plus a démontrer (brésil, rdc ou indonésie). l’argent en jeu est trop important pour une reaction “honnete” des ces societé. se qui me scandalise, c’est le silence des médias et des gouvernants français et européens, voir occidentaux. on nous bassine a longueur de journée avec l’immigration, on stigmatise des populations, et on nous parle de droit de l’homme. les journaux télévisé et les politiques devraient dénoncer publiquement ces sociétés voyous d’exploitation mais aussi ceux qui importent. pourquoi le tip ou l’union européenne ne poursuivent pas nst ou danzer pour crime contre l’humanité et ordonne le dedommagement aux familles, la prison pour les dirigeants, le financement des infrastructures promises
    ect…

  12. emia57 dit :

    Pétition?

  13. ewing dit :

    Rene a raison de crier et alerter mais il devrait avec d`autres trouver un moyen sur comment mettre des mecanismes en place pour arreter la coupe. le code forestier a deja ete revisite et il est moins applique parce que les memes qui financent la protection ce sont eux qui financent par leurs sous traitants la coupe. La fameuse BM. or on sait que nos populations dans les villages ne peuvent pas se mettre en face de la police qui a toujours ete en collusion sur tous les projets qui consistent a terroriser la population.

  14. Dewame dit :

    Bonjour

    un jour l’homme serra détruit par l’homme !!!
    les gens que se remplisse les poches aux détriment de la nature ,laisser les faire,
    un jour il ce rendront compte que l’argent ce se mange pas !
    louis

  15. 01010101 dit :

    @ independance chacha

    –l’économie de forêts rasées à mon petit nivo c’est 1primer mo1 (conseil de greenpeace j adh’r) soit text rstr1 mode LHOOQ légende de “duchanp marcl” “dadaïste” de sa “joconde” à moustaches po1te de ra6me envrs 1 itali1 qd bi1 avant lui des amazoni1 réduisaient des têtes pas 1 à son nom dans la story de lard gras

  16. marsupillami dit :

    Soutien total au peuple congolais qui ont en charge la gestion de nos poumons. Les industries du bois doivent savoir que l’ère de l’impunité est révolue.
    Que peut-on faire pour aider le peuple congolais ? Est-ce que quelqu’un a une idée ?
    Je suis en France.
    Je salue le courage de certains congolais qui se sont dressés contre l’ industrie du bois : c’est très souvent la seule activité économique de la région.

  17. saule dit :

    c’est du délire !
    et ça continuera, tant qu’il n’y aura pas de vraies sanctions prises à l’encontre de ces put..ns d’entrprises de me..de.
    et quand un état n’est pas capable de faire respecter les lois, qui va le faire ?

  18. 01010101 dit :

    __la vie en a vu des toutes les colores vrtes et des pas mûres a tenue le choc les laids + forts nous dvorent, l en vrra d’otres de pire en pire éprouvette l tste jusq’ou aller trop lo1 sa résistance et s’adap’t, mais dem1 en combinaisons masqes anti-radiaSSion et bouteilles d’oxygn cr1

    __léta n’est pas là pour fr applic des lois conv’nant pas o clan de la milliardiz planétr suicidr en groSS bankes et 1dustries il est à son srvis a-v son larbinat politi1/4 et leurs afionados

  19. 01010101 dit :

    cio

  20. 01010101 dit :

    ci

  21. Invicto dit :

    “ce à quoi vous résistez, persiste”.

    Spirituellement nous pouvons changer la donne.
    Résister à quelque chose, c’est comme tenter de changer les images extérieures après qu’elles aient été transmises.
    En résistant à ce qui vient d’apparaitre, on ne fait qu’ajouter de l’énergie et du pouvoir à ces images que nous n’aimons pas, et l’on en attire d’autre similaires à un rythme fulgurant.
    Détournons notre énergie, notre signal vers l’amour et des sentiments positifs. on ne peut pas aider le monde en se concentrant sur des choses négatives.
    Le Monde s’est abonné au cauchemar, que chacun de nous se concentre sur des pensées positives et la donne changera.
    Changeons notre vision cauchemardesque de ce monde et le monde réagira en fonction.

  22. no man’s land??? dit :

    VIOLENCE DESTRUCTION DE LA PART DE L’HOMME!
    LE CHOC N’EN SERA QUE PLUS IMPORTANT, LA TERRE ELLE, N’OUBLIERA PAS !!!!

  23. bonnet stéphanie dit :

    je suis daccord quelle honte pourquoi les gens achètent-ils encore des meubles en bois exotiques c’est une quotion pour une mise à mort je ne vois rien d’autre les gens sont complices de meurtre entre gillements nous devons changer nos habitudes d’achats c’est le seul moyen.
    BOnne chance à vous GREENPEACE.
    L’être humain est irrécupérable j’en ai bien peur…

  24. lepara dit :

    deja quand le territoire du congo apartenais au roi des belges les europeens se conportaient ainsi en raflant femmes est enfants les parquer et obligeaient les hommes a travailler pour en revenir aux bois tropicaux combien de francais&d’europeens ont des meubles de jardins ou autres ainsi que des portails en bois exotiques c’est au consommateur d’etre vigilant perso dans le doute j’ai recyclé de vielles palettes pour en faire portail&une table d jardin 1 fois poncé et reassembler tous mes amis n’y ont vu que du feu or avant en europe l’on recyclait tout maintenant nous sommes devenus des CONsommateur seul les pauvres save encore donner une nouvelle vie au choses le magasin bleue venant du nord utilise massivement du bois de ses forets a moins que greenpeace me dise le contraire

  25. a0789 dit :

    Ce qui me choque le plus c’est surtout que les policiers et militaires aient été payés pour lancer une vague de terreur sur le village, avec des viols et agressions multiples.

    Pour moi, ce qui est grave ce n’est pas qu’une entreprise fortunée fasse tout son possible pour garder son profit, mais qu’un grand nombre de citoyens acceptent de son argent pour commettre des actes horribles.
    La corruption est méprisable, mais au combien sont nombreux les individus capable de mettre de côté éthique et morale pour une poignée de billets.

  26. A.Lebreton dit :

    Attention, un pseudonyme peut très bien être choisi en un nom de personne existant, par hasard et sans intention de nuire. Dans ce cas, le remède serait pire que le mal !…

    Concernant les mots interdits dans les commentaires, ne serait-il pas plus simple d’indiquer la liste alphabétique de ces mùots interdits, facilement consultable par les commentateurs ?

    Toutes mes suggestions sont immédiatement applicables par les hommes/femmes de bonne volonté

  27. canada dit :

    l’argent pourri tous les etres humains…….je suis de tout coeur avec tous ces personnes qui se battent et se revoltent devant toutes ces entreprises qui violent touts les lois

  28. canada dit :

    je suis de tout coeur avec toutes ces personnes qui se battent et se revoltent contre ces societé qui ne pense qu’à l’argent………l’argent pourri tout dans notre monde

  29. spiruline dit :

    Inondons les ministères, gouvernements,sociétés exploitantes de protestations…Que la honte rejaillisse sur ceux dont l’inertie est à la mesure de leur avidité…Faisons entendre notre indignation…Y EN A MARRE!!

  30. beuchet dit :

    bonjour à tous

    continuons la lutte tous ensemble, et laissons respirer nos forêts…

  31. dudu dit :

    …et l’onu la dedans?pourquoi est-ce qu’elle n’y met pas son nez?surrement qu’il n’y a pas assez de fric en jeu!

  32. dudu dit :

    j’ai oublié de dire une petite chose:quand vous achetez,vous tous qui etes révoltés par ceci,regardez a 2 fois la provenance et boycotez, quitte a vous passer d’un bien “a la mode”

  33. lobitototo55 dit :

    tant que nous ne parviendrons pas à une véritable union en face des lobbies n’espéront pas inverser le mouvement de gaspillage et de destruction exercé par eux. L’avenir de la vie sur Terre est déjà bien compromis. N’acceptons pas d’être ainsi menés à l’abattoir avec nos enfants et sur toute la planète sans réagir.

  34. Dukhlong dit :

    Bonjour , les mecs et les nanas ! Tout cela étant basé sur le fric ( qui est ne l’oublions pas le nerf de la guerre ) je me demande de plus en plus à quoi nous servons ( i.e. nous qui ne sommes pas d’accord avec toutes ces calamités que l’humanité déploie pour se faire encore plus de pognon .) Cela fait plus de 5000 ans que le monde fonctionne de cette façon immonde , et pourtant combien sommes nous à soutenir Greenpeace et d’autres organisations tout aussi impliquées dans la survie de l’humanité ? Peu ! Il n’y a qu’a voir tous ces 4X4 qui sillonnent nos rues asphaltées , et ne font du tout terrain que pur s’arrèter pour un ” pipi nature en pleine forèt “. Et reprennent l’autoroute en toute sérénité . ” Tristes tropiques ” est paru dans les années 50 ! Montaigne , bien avant , et un précédent pendant les années de gloire de la philosophie et de la science grecque ! Qu’y a-t-il de changé depuis ? RIEN !!!! Alors que faire à part rèver ? Ce ne sont plus les tropiques qui sont tristes , c’est le monde entier ! Et cela grace à la civilisation judéo-chrétienne . Les Cassandres n’ont pas de public , et cela depuis si longtemps que cela donne une idée de l’éternité ! Mais courage , l’homme disparaitra de la surface de la terre , ce qui permettra à la nature de fabriquer un autre
    ” prédateur ultime “. Qui finira par inventer un nouvel EPR . La boucle sera bouclée ! Et ainsi de suite ! Pessimiste , moi ? Non , logique peut-être ! Salut à tous . Du…

  35. Tendresse dit :

    Rien ne changera tant que les acheteurs des pays riches voudront montrer aux autres, qu’ils sont aisés en achetant ces articles en bois exotique (portails, chaises, tables etc…) Mais c’est à la population de bouger en masse comme pour toutes revendications. Il n’y a pas d’autre moyen puisque nous ne vivons et ne comprenons que la brutalité.
    Si des centaines de milliers de personnes se révoltent, certes, il y aura du sang, mais cela évitera toutes ces sauvageries qui n’ont pour but que la défense de quelques uns s’enrichissant sans modération. Il paraît que l’esclavage n’existe plus, j’en doute. Les entreprises de voyous existent aussi et les trafics de toutes sortes. Ce sont toujours les pauvres qui trinquent.

  36. loveearth dit :

    Oui, les pauvres trinquent je suis d’accord, mais les purs aussi! “Planète Earth” si vous voyez de quoi je veux parler.
    Boycotter les TRES riches, les cac 40, OUI!
    Consommer moins, manger moins, vivre plus en accord avec nous même, c’est déjà un début. J’ai essayé on peut, vraiment. Et on est mieux. Mon mèdecin va pouvoir aller planter des choux…bio avec des gens comme moi. Et s’arracher le peu de tifs qui lui restent, en voilà un qui cessera de faire fonctionner le : Parce que je le vaux bien! Vous voyez comment ça marche?
    Boycoter les sodas pleins de sucre, les “cocacoliques” car il paraît que ce n”est bon que pour ça! Les Mac choses pleins de rien! Qui vous donne faim à peine vous avez fini.
    Et les crèmes de beauté qui n’ont aucun effet, sauf dans la tête!
    Et j’en passe des tonnes!

  37. Renau dit :

    C’est vrai. On se préoccupe beaucoup de donner de la visibilité a tous ces scandales qui ont lieu a la source.
    Serait-il intéressant de donner de la visibilité sur les approvisionnements de nos grosses marques comme Ikea. C’est assez dingue de voir qu’il est devenu difficile de se meubler autrement, et que les origines de ces produits sont déjà très révélatrices en bilan carbone.
    De plus, qu’en est-il du pillage des ressources naturelles et du traitement des populations locales ???
    A quand une campagne anti Ikea…?

  38. Domé dit :

    J’ai parcouru le continent Africain de 1972 à 1980, 3 traversées de l’immense ex Zaïre.
    Les comportements autocrates des grandes entreprise occidentales sont un héritage de la période coloniale associés à la corruption avec les autorités locales, voire au niveau de l’Etat quand il s’agit d’exploitations stratégiques pour l’économie du pays, et ‘enrichissement personnel.
    LA FORET

    Je suis actuellement en Guyane française, la forêt Amazonienne, ce qui est devenu rare doit-être protégé ou il n’y aura plus rien.

    Comme pour l’ivoire, il faut interdire la vente des bois tropicaux, une industrie qui s’effondre, Non, elle se mettra à planter des arbres pour exploitation de bois et nous fournira du bon air, socialement utile !.

    Domé

  39. Pianodiesel dit :

    Amis congolais, de tout coeur avec vous, votre combat est légitime, juste et loyal. Le reste a déjà été dit, je ne peux que le confirmer.
    Chaleureusement merci les amis (es) de Greenpeace !
    A poil pour militer, c’est très courageux, faut déjà en avoir une sacrée paire, si je puis dire, et sans préciser de quoi afin de rester correct comme il se doit.
    Disons d’hémisphères dans le cerveau, et de ventricules dans le coeur y étant reliés.
    Tout un chacun et toute une chacune y trouvera ainsi son compte en sincères félicitations méritées, je l’espère, en tous cas votre action, à quelque niveau que ce soit, c’est de l’honneur pour l’humanité (pas le journal, la vraie de vraie) qui en a tant besoin, alors bravo !
    Vous avez tout mon soutien. En plus, je vous envoie un modeste chèque même pas en bois, afin de préserver la forêt.
    “Les petits Russes sots font les glandes rivières”, surtout à propos du nucléaire, alors le moindre pas dans le bon sens, c’est déjà ça. Surtout que vu la différence de taille de territoire, ce n’est pas mieux chez nous, c’est même encore plus dangereux.
    Voilà les amis, sur ces bonnes paroles, je vous kiffe et à bientôt.
    Une bonne action est toujours perfectible, mais en aucun cas critiquable.
    J’ai vu un excellent reportage sur France 5, qui parle d’une étude scientifique danoise sur les effets des emballages plastiques sur la santé, d’où perte de fertilité de 50 %, malformation sexuelles des enfants, etc…, j’ai flippé trop grave en regardant ça, j’espère que Greenpeace en fera bientôt l’une de ses priorités, c’est un gravissime problème planétaire de plus, qui passait un peu inaperçu jusqu’alors.

  40. BEN dit :

    Greenpeace ne pourrait-elle s’unir avec d’autres organisations non gouvernementales, comme Amnesty, Avaaz et d’autres, dans de telles situations pour lancer des pétitions énormes afin de faire stopper toutes ces pratiques mafieuses et violentes, faire connaître très largement à toutes les opinions publiques et consommateurs que nous sommes toutes ces réalités ? D’abord des pétitions pour protester auprès des gouvernements et entreprises concernés, auprès de l’ONU également, et avec la médiatisation qui irait avec, associer une information auprès des consommateurs (cf l’info de François) pour qu’ils exigent une identification précise de l’origine de tout ce qu’ils achètent en connaissance de cause et boycottent tout ce qui vient du non respect des droits de l’homme et de l’environnement.

  41. loveearth dit :

    Ecoute…Ne mêle pas la religion judéo chrétienne à tout ça! (Je m’adresse à Duklong). Il faut simplement imaginer que nous sommes seuls! et là, je m’adresse à tous. N’importe quel Dieu de bonne composition nous aurait de toute façon laisses tomber au vue de ce qu’on a fait de sa création. Et si nous sommes seuls donc, il nous appartient, soit de continuer à nous tuer sur les routes, de démolir notre environnement, d’être le veau qu’on mène à l’abattoir (dixit De Gaulle) d’accorder au nucléaire toute la place même s’il est responsable de la photographie en négatif de Nagasaki ou Hiroshima en continuant de dire que ce n’est pas dangereux. D’acheter du bois sous toutes ses formes, chez Ikéa. Où alors, d’embrayer le pas à des gens comme ceux de Green Peace, où à ceux des multiples associations qui oeuvrent sur cette terre. Il faut arrêter de compter sur ceux qui s’en foutent et même sur Dieu qui devient une notion tellement peu responsabilisante puisqu’il peut tout et son contraire. C’est ce qu’on nous dit depuis des siècles. Et même si tu n’y crois pas, ça a passé dans l’inconscient collectif comme tel: Donc on est pas grand chose mais on EST et d’autres viendront après nous. Le challenge, c’est de laisser après nous, une terre plus propre et plus agréable à vivre. Jusque là on avait cru niaisement que nous avions tout pouvoir sur elle. Et non! Ce n’est pas ainsi que ça marche. Le mode d’emploi est simple pourtant: j’ai des meubles IKéa récupérés chez une voisine qui voulait les jeter, ils ont quinze ans, et méritaient un point de colle et un tour de vis par-ci par là. Quand à ma voisine, elle est irrécupérable sur le plan conso juste parce qu’elle a du blé. La pauvre!
    Mode d’emploi donc: la récup. Et puis, se passer de bagnole, j’ai essayé, on peut, dans certaines conditions bien sûrs. Mais si le premier ministre norvégien marche à pied, j’en ai déduit que moi aussi, je pouvais. Et puis j’use mes fringues, dans lesquelles je suis de mieux en mieux. Le neuf ne me connait pas comme l’usagé doux à la peau, confortable et sain parce que bien entretenu aux paillettes de savon de Marseille. Je n’ai pas de portable!!! Et oui!
    Comment tu fais s’est écrié une de mes copines?
    Comme on faisais avant, quand ça n’existait pas. Ma plus grosse conso je l’avoue c’est l’ordinateur. Ih le matin à 14 h et le soir.Enfin voilà quoi…l’écologie s’invente et s’invite tous les jours pour peu qu’on lui prête attention.
    Allez courage, je sais que ce n’est pas gagné mais si vous avez des recettes qui tiennent la route, je prends. Multipliées par des millions ça devrait le faire!

  42. Mickaël Paitel dit :

    Les hommes sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis. Faut il verser des subventions à cette entreprise pour qu’elle réduise les abattages ? Le problème est toujours le même: L’ARGENT ! Et tant que l’économique passera en priorité devant l’écologique, les hommes continueront à détruire la planète.

  43. BEN44 dit :

    A BEN : en plus de partager ton pseudo, je partage aussi ton avis. Un boycot ciblé sur les revendeurs de bois de ces exploitants forestiers vraiment immondes est la seule réponse que nous pouvons donner. Notre porte-monnaie est notre meilleur bulletin de vote. Vite, la liste des fabricants, qu’on les mette sur la paille !

  44. aiolos dit :

    c’est une honte . il y a non respect des droits de l’homme . les coupables doivent être jugés et punis .
    il faut mettre un terme à cette surexploitation . la déforestation doit être enrayée pour lutter contre les augmentations des émissions de gaz à effet de serre qui entrainent le réchauffement climatique et les catastrophes mondiales . les Sociétés concernées ne peuvent plus ne pas tenir compte de l’avis des
    populations. la communauté internationale est indignée par cette procédure inacceptable et inhumaine
    qui bafoue les valeurs élémentaires des droits de l’homme .

  45. Isanne dit :

    Bien sûr, comme tous, je suis horrifiée mais je me dis (naïvement!) que la solution n’est peut-être pas si difficile à trouver (comme l’ont évoqué certains).
    Tant qu’il y a de la demande, les “offreurs” regorgent d’idées (en général mauvaises voire nuisibles) pour “offrir” toujours plus et de façon toujours plus rentable pour eux!!
    Un produit qui ne se vend pas est très vite retiré du marché. Autrement dit, n’achetons plus ce qui suscite la cruauté de certains et par manque de clients, la production ne se fera plus…

  46. isa dit :

    Je suis très choquée de voir que non seulement il n’y a aucun respect de l’environnement mais de l’être humain. Jusqu’où l’être humain est-il capable d’aller ? J’espère que vous préparez un mail à envoyer (à faire signer par internet) aux autorités congolaises.

  47. 01010101 dit :

    __la tr le 6tm solr l’univrs s’moqent bi1 de la sensibilit de lhum1 lumineux pensent pas, si ctait le k à mon sens 0 diffiqlt douce vie oui 7 drni-r 10paru ils seront encore là, le sun fait 5mds d’ans durée 1/4burant et si tout va bi1 100 prq de galaxies ou tr par 1 métorite gante etc mais le time du pouvoir est celui des armes pas celui naturl pacific

    __SALUE O COURAGE DU PEUPLE CONGOLAIS SOUTI1 À SA LUTTE anti-violenSS exploitaSSion/polluSSion gtais dans la rue lors du mvt franSS anti-réforme retraite mm pas coordonné à toute l’europe et b1 mo1 o monde, honte à ceux fzant de près ou de lo1 “travailler” pour 1 bouchée de p1 !!

    __il n’existe pas d’organisme de contrôle des bois dont est meublé la horde sovage des milliardr planétr suicidr ni de son prso politic “pdt” répu ministres dput cnateurs préfets etc ni de leur aficionados et fanatic

    __coordonner des luttes entre afric amazonie asie australie knada europe russie ….
    - des manif’ mondiale ont eu lieu drni-r lanc o japon anti-nuclér greenpeace y était la chine je sais pas ?? – 0 modif’ nivo politic du pouvoir franSS nuclér tlmans/24h 1portant q’oSSi font dans le renouvelable alstom areva edf siemens vesta etc éoli1 hydroli1 etc but groSS € como crt1 bio le tout à-sociale, égalit grande absente technici1 de surface revenu très 1frieur à ceux de l’1gnieur, d’ailleurs de ces groSS boites analyser le bois du mobilier priv et otres yacht et des burox des pdg je parie q’il est braconné

    __divrs groupes existent luttent contre la dstrucSSion des forêts ql prspectives action group

    __pour l’heure time cong d-t plus de blm de sociét de f1 des reçourSS et de la vie le chaos est pour la rentrée

  48. over-the rainbow dit :

    ….et dire qu’en SUISSE du moins dans le canton de GENEVE il faut un permis pour couper rien qu’une branche de plus de 20cm……et pourtant des arbres ils en ont !mais pas touche!alors ils viennent sur France en haute-savoie et là ne se genent pas pour deforester comme ils le veulent et en toute impunité ….pour construire leurs demeures vu que dans le canton de geneve c’est difficile de construire même si l’espace ne manque pas ……
    en fait que Danzer aille deforester aussi loin n’a rien d’étonnant …..et que ce soit suisse va bien avec helas

  49. juliusbazlouis dit :

    Bonjour,
    Aussi horrifié que vous tous; Et aussi par d’autres pratiques dénoncées par Greenpeace. Mais…
    Quelqu’un peut-t-il sérieusement m’éclairer? J’ai acheté et monté pas mal de meubles IKEA. Je n’ai pas eu l’impression que l’aggloméré, qui constitue l’essentiel du bois utilisé, soit fabriqué à partir d’esences nobles ou de bois exotiques. (ce serait probablement très couteux, d’ailleurs). Si je ne me trompe pas, ces produits seraient plutôt les bienvenus pour lutter contre les déforestations exotiques et leur collège de méthodes immondes. Si je me trompe, quelqu’un aura-t-il la gentillesse de m’indiquer des références d’articles ou enquêtes fiables sur les pratiques de cette firme et l’importance de bois exotique dans ces meubles ? Pour le moment je ne vois que parti-pris sans fondement contre la marque citée; Mais je ne demande qu’à changer d’opinion et de pratique en tant que consommateur. Et à militer en conséquence.
    Merci d’avance. Coluche le disait: “C’est vrai, vous n’êtes pas raisonnables non plus; Quand on pense qu’il suffirait que vous ne l’achetiez pas pour que ça ne se vende plus!”

  50. passo dit :

    Merci invicto pour ton avis je vais mettre toute mon energie a avoir le meme que toi car c est le vrai seul remede contre le mal sur cette planette qui si on regarde bien peut nous apporter tant si nous lui rendons ce qu elle produit du POSITIF (nourriture) .Aimons nous et nous aimerons ce qui nous entoure .

  51. 01010101 dit :

    @ a0789

    __en qoi “le argent de” 1 entrepriz apparti1 à 7 entrepriz l l’a volé sur l’sclavage le meutre le viol la violenSS la polluSSion la dforstaSSion

  52. Lenglin dit :

    Ancien menuisier, j’ai travaillé des bois exotiques pour leur excellente qualité permettant d’assurer un travail parfaitement durable, mais aussi car on me le demandait.J’ai toujours travaillé en respectant cette très noble matière qu’elle nous vienne de nos forêts ou d’ailleurs et cela m’attriste énormément d’apprendre que “certains” puissent exploiter ainsi ces forêts au mépris des droits de leur véritable propriétaire.
    L’Homme est le pire prédateur que la terre puisse porter et en plus la force de l’argent est un véritable vecteur de la connerie humaine.

  53. loveearth dit :

    Pour Invectivo. Oui, je suis bien d’accord avec toi. le spirituel je suis pour, à condition qu’il ne s’encombre pas des vitrines de la religiosité qui nous a fait accepter pendant des siècles que certains hommes avaient tout pouvoir à l’égal de Dieu. Je suis pour une spiritualité qui tient compte de tous les paramètres de la vie et en particulier la diversité: source d’équilibre. Le respect à apprendre dès le berceau! La beauté de la vie à regarder sans se lasser. Son intelligence et son pouvoir d’adaptation et sa manière qu’elle de nous retourner plein la g…ses vertus que l’on détourne au profit des prédateurs de haut …vol. On peut rêver mais ne mettre en avant que la spiritualité ne suffit pas. Sinon le monde serait idyllique avec toutes les prières envoyées au ciel partout dans le monde. je ne dis pas qu’il faut arrêter de prier car c’est un calmant de première. Et oui il faut de la pensée positive. mais tu vois je suis sûre que Madoff en avait plein de pensées positives et Golman Saxe aussi, eux qui financent tout ce qui se vend, s’achète et se revend sur cette planète, bois précieux, pétrole, blé etc. Il faut savoir comment ces puissants détruisent la planète! Faut qu’on réfléchisse ensemble à comment les contrer, les prendre par ce qu’ils aiment le plus…le fric. je ne parle pas d’argent, celui qui est gagné et redistribué, je parle de fric, celui qui ne sert qu’à faire gonfler les bulles spéculatives. Allez, à nos imaginaires! Il faut savoir comment on veut voir devenir le monde et surtout l’Homme. Humain?…Ou machine à faire peur aux machines elles-mêmes.

  54. devinh dit :

    quant on parle d’effacer la dette de l’Afrique ??? de quelle dette s’agit-il ? Nous plumons depuis des siécles ce continent, nous puisons tout ce qu’il posséde, pétrole, minerais, forêts, animaux, arachides (du temps ou c’était bon pour la santé !) l’huile de palme, pierres précieuses.Nous faisont même des expérimentations de vaccins ou autre sur des lots de population ( je n’écris pas de quel centre de recherche dont il s’agit !)bref après l’esclavage, nous les réduisons à manquer de tout, et du principal, la nourriture.Quand on voit les fortunes qui disparaissent pour nourrir des avocats (…)on pourrrait réduire le nombre de bébés qui meurent chaque jour, on pourrait même sauver ce continent tout simplement.

  55. Yasmina dit :

    Quelle horreur !
    Question : et les journalistes dans cette histoire ? Y’en a pas un qui en parle dans les médias ?! Imagine ! Tous les JT de 13h et 20h, des chaines d’info en continu, font leur investigation, prennent des témoignages, dénoncent ce système. Ils sont des milliers dans les villages où a eu lieu ce carnage. Tous les journaux français en font la une ! On fout la pression à notre gouvernement pour qu’il y ait une réunion de crise avec les responsables de cette situation et trouver une issu, chercher les coupables de ces actes abominables contre les villageois et les mener en justice. Apporter un soutien aux villageois et villageoises injustement meurtris dans leur chair et les indemniser.
    Virer les responsables, les remplacer par des dirigeants plus respectueux de l’environnement et la condition humaine. Et pourquoi pas les villageois eux-même ?
    Imagine…….

  56. Lé”o dit :

    J’en reviens pas ! Tuer, violer, frapper, enfermer des gens pour pouvoir détruire tranquillement leurs forets si vitales pour eux !! ces gens là sont infectes, ils ne respectent rien, je suis vraiment dégouté ! d’autant que le bois, en europe et en asie, c’est pas ce qui manque ! C’est dégueulasse!

  57. Vincent Coutelin dit :

    Une injustice pour ces villageois, une forêt primaire qui disparait au coeur de l’Afrique….
    Pour construire nos fenêtres de maison…
    On peur s’indigner de voir tout ce bois exotique arriver chez nous sans qu’aucune tracabilité ne soit réelement rendue possible. A qui ces sociétés peu scrupuleuses-vendent elle leur bois? Je crains d’être coupable très indirectement de ces exactions. Je crains que de l’exploitation forestière aux grossistes, transformateurs, tout ca ne finisse en meubles pour qui peut les acheter c’est à dire nous.
    Amazonie, Indonésie, Afrique même combat.
    Demandez à un menuisier de tout vous faire en chêne du coin et vous arreterez une partie du massacre.
    Combien d’entre-nous le feront? Combien le peuvent? Notre confort a bas prix a toujours un cout masqué celui de la misère des autres et de la destruction de la planète telle que nous la connaissons.
    Le seul bois exotique acceptable aujourd’hui est le bambou vu sa vitesse de croissance. Tout le reste c’est puiser dans des arbres centenaires qu’on ne remplacera pas. Comme nos nappes phréatiques du reste.

  58. stoppeur dit :

    Puisqu’il semble que de nombreux lecteurs de cette newsletter manquent de “points de repères” pour mieu
    x appréhender les exactions qui frappent le peuple et la nation congolaise,allez “piocher” sur les sites de
    Avaaz.org;Survival International;Mes Opinions.com,et vous apprendrez que la France(par les immenses po
    ssessions de Bolloré au Congo)est le 1er importateur de bois exotiques d’Europe,et le pays qui “exploite”
    le mieux ce pays avec…la Chine!!!Ce qui caractérise la Chine,c’est que de nombreux Chinois “s’installent
    durablement en Chine en s’y mariant avec des autochtones…

  59. Gwen an Du dit :

    Eh bien M. Vicent BOLLORE où est passé le fringuent jeune homme qui prenant régulièrement l’avion Quimper Paris
    pour venir voir sa famille, très ambitieux ce jeune homme , la fièreté de ses parents il y a 25 ans, mais aujourd’hui seraient ils aussi fiers de lui quand il est 1er importateur de bois exotique d’Europe aux détriments de souffrance et misère de nombreux africains, je doute. Et juste un rappel, la mort fait partie de la vie et quand on y arrive on emporte pas ses billets avec soi et surtout on fait le bilan non de sa richesse mais de ce qu’on a fait de bien, et là pour certains cela sera dur!!! pensez-y!!!!il n’est jamais trop tard!!!!

  60. bob dit :

    Yasmina, il serait intéressant en effet que des journalistes d’investigation s’intéressent au sujet. Car Greenpeace ne fait pas œuvre de journalisme et ne retient dans ses articles que les arguments à charge contre sa cible SIFORCO et élude totalement tout le reste, les témoignages contraires à la version qui convient bien à Greenpeace, des éléments montrant les actions de SIFORCO en matière sociale (voir mon message en réaction à l’article précédent).

    René Ngongo n’affirme toujours pas que SIFORCO a demandé aux forces de l’ordre de conduire une expédition punitive, mais le récit est construit suffisamment habilement pour le laisser fortement penser, et d’ailleurs cela fonctionne, au vu des réactions suscitées. Que s’est-il passé en réalité ? Je reprends un extrait de mon message du 28 mai sur l’article précédent :« Que SIFORCO ait commis des manquements ou non, on ne peut accepter, et surtout si l’on veut qu’un jour la RDC émerge du chaos dans lequel elle est plongée, que des gens vous agressent, vous volent, vous menacent [ce qu’on fait quelques individus de Yalikisa et aussi d’autres avant eux, notamment en volant du matériel de SIFORCO] et vous prennent en otage. Bien sûr, il faut négocier, SIFORCO le fait sans arrêt, chercher des solutions à l’amiable, mais quand la négociation n’aboutit pas, que les gens continuent à enfreindre la loi de leur pays, que faire d’autre que de faire appel aux autorités locales ? » Je constate avec tristesse que M. Ngongo ne souhaite pas que la RDC devienne un Etat de droit.

    Greenpeace ne veut pas que la RDC valorise le bois que produisent ses forêts et ne le voudra jamais, cette position n’est pas basée sur une analyse, c’est une position de principe. Et Greenpeace cherche et cherchera toujours des arguments visant à soutenir cette position. La première partie de la lettre de René Ngongo, relatant la version de Greenpeace des évènements tragiques de Yalikisa est suivie d’un réquisitoire contre la valorisation industrielle et le pillage supposé des forêts de RDC. Mais cette partie là ne s’appuie sur aucun élément convaincant de démonstration et de justification, ce n’est bien véritablement qu’une position de principe, avec un argumentaire erroné. Car non, les forêts de RDC ne sont pas détruites par l’exploitation forestière, il suffit de regarder 5 minutes les derniers travaux faits sur l’étude de la déforestation dans le pays pour s’en convaincre. Non ces forêts ne sont pas pillées, le secteur industriel en RDC produit 100 fois plus que la filière forestière française sur une superficie bien plus grande, et les différentes sociétés préparent des plans d’aménagement qui garantiront que les prélèvements réalisés ne mettent pas en danger sur le long terme les différentes fonctions de la forêt, dont celles sociales et environnementales, la RDC suit en la matière la même voie que ses voisins d’Afrique Centrale (voir notamment l’excellente émission « C’est pas sorcier » sur le sujet). Et oui, le secteur forestier contribue au développement du pays et à la lutte contre la pauvreté, il a la capacité de le faire plus encore. La violence et les exactions en RDC ne sont pas limitées aux concessions forestières, l’histoire récente nous l’a tragiquement démontré, des centaines de femmes ont été violées dans l’est du pays où il n’y a pas d’activité forestière ni de société européenne implantée et des conflits localisés persistent dans le pays. Des « protestations » telles que celles observées à Yalisika ont lieu aussi dans les forêts placées sous conservation, et touchent des ONG internationales renommées.

    Le plus important : ce n’est pas pour les consommateurs occidentaux qu’une exploitation durable des ressources forestières de RDC doit se poursuivre et se développer, l’Europe peut en effet toujours réussir à se passer de bois tropicaux. Si l’on doit poursuivre dans cette voie, c’est pour la RDC, pour son développement, pour ses habitants. C’est d’ailleurs la volonté du gouvernement et celle de la plupart des habitants des régions forestières. Les habitants de Yalikisa ne demandent pas à SIFORCO de stopper ses activités, et dans bien des concessions, les habitants ont écrit des courriers pour réclamer le maintien de l’opérateur forestier industriel attributaire. De quel droit Greenpeace va-t-il s’ingérer dans les affaires de la RDC et amener le pays à prendre des décisions contraires à la volonté de ses habitants ?

    M. Ngongo, je suis moi-même « partagé entre la colère et l’amertume » à la lecture de votre article, le seul point sur lequel je vous rejoins est que je souhaite moi aussi, avant tout, que justice soit rendue.

  61. Faust dit :

    Ca n’est pas exact du tout.

    Là où il y a désaccord, c’est que la SIFORCO prétend que les villageois étaient armés, agressifs, violents, alors que les villageois eux défendent le fait qu’ils ont manifesté de façon pacifique et que SIFORCO a fait intervenir l’armée pour les faire taire…

    C’est très différent, Bob. toi, tu crois aveuglément la SIFORCO, c’est bien mais j’ai quelque peu de mal à leur faire confiance. Greenpeace se range du coté des villageois, ok, je pencherais plus de leur coté aussi, connaissant la réputation des forces armées de RdC…

    Quant à une enquête indépendante, j’y crois pas trop, pas dans un pays comme la RdC, avec des pouvoirs et des militaires aussi corrompus…

  62. Blaise M L.L dit :

    Est-ce que réelement l’ONU fait bien son travail de gardien des biens & de la population?
    Où sont passé toutes les chaises des infos: RFI,AFRICA N1,CNN,BCC,AJHAJIRA etc pour montrai toute les évenements qui se passe dans la forêt de la RD CONGO?
    Où ce trouve la terre des Ancêtres de la communautes congolaise?
    Bravo Greenpeace pour tout ces preuves à la puits, bravo à tous & toutes militant(e)s

  63. independance chacha dit :

    Bob, enfin de retour, tu as mis du temps à réagir pour défendre ton business…
    je ne vais pas m’étaler -comme toi- sur les circonstances du drame que René Ngongo nous relate. Ce que je sais, c’est que quelques soit la violence réelle ou supposée des manifestants de la communauté forestière (et on imagine bien que les villageois peuvent aussi faire preuve de virulence), la compagnie Siforco a reconnu elle même qu’il y a eu lors de l’expédition des soit disant forces de l’ordre, des femmes violées, des personnes battues et un mort. Je crois qu’aucune manifestation même un peu violente ne mérile d’être réprimée dans de telle condition. Et ça, cher Bob, ce sont des faits que même la compagnie reconnait. Tu laisses entendre en somme que les villageois pour avoir manifesté même violemment n’ont eu que ce qu’ils méritent… ET tu oses parler d’Etat de Droit, tu te fous de nous ?!? Une expédition de flic et de militaires qui se soldent par des viols, des personnes battues, un mort et tu parlent d’Etat de Droit ? ? ? ? La compagnie a fait appel aux forces de l’ordre et a facilité l’expédition, ce sont des faits que semble pouvoir prouver Greenpeace et je fais confiance à des gens comme René Ngongo pour ne pas porter des accusations à la légère…
    Ensuite, le réquisitoire de Monsieur Ngongo contre l’industrie forestière en RDC s’appuie justement sur la répétition de ce type de cas, de violences, de conflits au coeur des forêts et le scénario est toujours le même et les perdants sont toujours les mêmes… A bientôt

  64. independance chacha dit :

    et je rajoute juste, cher Bob, que ce que tu dis lorsque tu compares la situation de Yalisika à ce qui s’est passé, ou ce qui se passe à l’est de la RDC, est tout simplement odieux… en somme, vu que dans les zones sensibles du sud / nord Kivu, Ituri voire province orientale, les groupes armés ou l’armée elle même a utilisé le viol comme arme de guerre, pourquoi se soucier de quelques viols sur une concession forestière??? et tu parles d’Etat de Droit…
    Autre rappel, tu parles de l’émission C’est pas sorcier sur l’exploitation soit disant durable. Pour rappel, cette émission a été tournée en grande partie en République du Congo, patrie de notre ami Denis Sasounguesso, Dictateur de son Etat, ou les compagnies forestières ont un pouvoir encore plus incontestable qu’en RDC, vu qu’il n’existe aucun contre pouvoir dans ce qu’on nomme le Congo Brazaville…
    Enfin dernier point, des protestations dans des zones de conservation ont eu lieu, contre des grandes ONG internationales, encore une fois est-ce que ces protestations se sont soldées par une répression sauvage, viols, tabassages, etc ? ? ? ?
    Allez moulines là dessus

  65. bob dit :

    Faust, je n’ai aucune raison de croire aveuglément Greenpeace, surtout quand je lis l’argumentaire erroné sur la deuxième partie de l’article de René Ngongo, ou d’autres articles ou rapports précédents. J’ai plus de raison de croire, mais pas aveuglément bien sûr, SIFORCO, n’ayant jamais constaté de telles erreurs ou une telle mauvaise foi manifeste dans ses propos. Et j’ai aussi de fortes raisons de ne pas accorder de crédit aux dires des forces armées ou de police de RDC, je ne remet pas en question qu’elles se sont très probablement comporté de façon inacceptable, je dis que SIFORCO ne peut pas en être tenu pour responsable et que cela ne remet pas en question le modèle de gestion des forêts voulu par la RDC.

    Independance chacha, je trouve honteux de dire que je prétends que « les villageois n’ont eu que ce qu’ils méritent », je n’ai jamais écrit ça et je ne le pense évidemment pas une seconde. Quand on est dans une situation de blocage, qu’on a fait tous les efforts possibles pour débloquer par la négociation, qu’on fait courir des risques à ces employés en ne trouvant pas une issue, on ne peut pas faire soi même faire appliquer les lois du pays, on doit donc faire appel aux autorités. Cela arrive très souvent en RDC comme partout dans le monde, cela ne se termine pas souvent comme cela s’est malheureusement terminé dans ce cas là (si le décès et les viols sont confirmés). Quelle autre solution de sortie de crise auriez-vous envisagé ici ?

    Les propos de votre deuxième message sont encore plus honteux, je n’ai cherché qu’à rappeler la terrible réalité de ce pays, qui n’a rien à voir avec le secteur forestier, je ne cautionne aucune violence, aucune implication dans des actes violents et aucun appel à la violence, voir d’ailleurs le message posté hier sur la page précédente des actualités forêt. Je préfère ne pas répondre plus là-dessus au risque de perdre mon sang froid.

  66. Faust dit :

    De toute façon, Bob, tu lis ce que tu veux lire dans l’article de Ngongo… De son coté, il n’incrimine pas directement SIFORCO, il ne fait que mettre en évidence le fait que ce genre de conflits est récurrent (ça avait déjà eu lieu avec SODEFOR), que les forces armées sont aisément corruptibles (des villageois affirment qu’un représentant de SIFORCO aurait payé des militaires…) et que ce genre d’incidents est simplement inacceptable.
    Et oui, la RdC n’est pas un état de droit, depuis pas mal d’année d’ailleurs, laissant le champs libre aux sociétés étrangères (c’est le cas de SIFORCO) aux appétits de rapaces… Greenpeace a mille fois raison de s’opposer à cela…

  67. Bruno dit :

    Si dans des pays en dictature ou à minima à gouvernement autoritaire, la destruction des forêts se fait dans la violence, en France elle se fait avec des méthodes plus feutrées, plus hypocrites, plus insidieuses, mais est quotidienne .C’est au nom de l’a création d’emplois, de la revitalisation, de l’expansion touristique que l’aliénation et la marchandisation des forêts avance inexorablement.
    En Isère par exemple, la société cotée en bourse Pierre et Vacances-Center Parcs vient de se faire offrir 200 ha de bois à Roybon, honteusement bradés à 0,30 cts le mètre carré afin d’y bâtir un “village vacances écologique” de 1000 bungalows, bien sur repeint aux couleurs du “développement durable”. L’opposition à cette destruction est très forte, mais les soutiens des partis politiques institutionnels à ce projet veulent la museler.
    Autres méthodes, même résultats, la nature sauvage s’amenuise de jours en jours sous les coups de boutoirs de la société marchande , qu’elle avance à visage découvert ou cachée derrière l’hypocrisie du vocabulaire “éco-blanchi” et du pseudo réalisme économique.
    Et d’ailleurs d’où viendra le bois de ce “bungalows” isérois. Dans quelle forêt du monde va-t-on les arracher afin de les offrir au roi de la spéculation touristique et immobilière, à l’actionnariat accueillant monsieur Bolloré, mais cautionné par le WWF, peu regardant pour peu que le mot durable soit écrit toutes les 5 lignes, dans la pub du projet !

  68. maboite dit :

    bonjour,

    Je remercie bruno pour son commentaire. En effet la france est en grande menace de défrorestation; La diversité animal du cout aussi. les biches dans les champs de mais ou de blé ????????? le futur.

  69. bob dit :

    Faust, je dirais plutôt que Greenpeace n’écrit que que qu’elle a envie d’écrire, que ce soit juste ou pas. Je disais moi-même que “René Ngongo n’affirme toujours pas que SIFORCO a demandé aux forces de l’ordre de conduire une expédition punitive, mais le récit est construit suffisamment habilement pour le laisser fortement penser, et d’ailleurs cela fonctionne, au vu des réactions suscitées.” Donc en effet pas d’incrimination directe mais une opération de communication savamment montée pour que les gens de SIFORCO passent pour de grands méchants.

    Je ne vois toujours pas du tout ce que vous proposez comme alternatives. C’est toujours facile de protester, c’est plus difficile de proposer (des bonnes propositions) et encore plus de réaliser.

    Bruno et maboite: non, la France n’est pas en phase de déforestation, bien au contraire, la forêt y gagne du terrain depuis 150 ans… Je crois que la tendance s’est légèrement inversée depuis 1 an ou 2, il faut rester vigilant.

  70. Bruno dit :

    Bob, depuis quelques années un espèce de révisionnisme nous affirme que les forêts se développent en France et en Europe. Nos simples yeux et notre mémoire nous disent le contraire. Des villages touristiques, des zones pavillonnaires et des zones commerciales grignotent chaque jour des centaines d’hectares de forêts. Évidemment, on les parsème d’arbres, plantés à la va-vite pour maintenir une illusion de nature. Mais une plantation d’arbres entre des bâtiments n’est pas une forêt, même si de peu scrupuleux statisticiens acceptent ce mensonge .Une forêt est une unité suffisamment ancienne, suffisamment vaste et suffisamment libre de toute intervention “gestionnaire” pour être vivante et autonome. Combien de forêts dignes de ce nom reste-t-il en France ? Nous sommes en train de laisser privatiser morceler et artificialiser nos forêts et le florissant capitalisme vert dans sa novlangue sophistiquée fait plus de mal que son ancêtre industriel. N’appelle-t-on pas le Center Parcs de Moselle le “domaine des trois forêts” ? Il n’y a aucune commune mesure entre les nouvelles forêts “gérées durablement” par les industriels des loisirs, du papier et du bois de chauffage et les anciennes forêts libres. Quel que soit le vocabulaire utilisé. Et les leçons de morale écologistes occidentales données au reste du monde ne masquent pas nos propres destructions, aussi habilement déguisées et parées de vertu soient elles .

  71. denis dit :

    il faut se révaulter maintenant contre toutes ces injustices.prendre un virage a 360°.
    moins consommer et mieux,se passer du nucléaire,ralentir notre croissance démografique(sufit de regarder comment fonctionne la nature)ce que nous ne prennons plus le temps de faire.
    unions fait la force!

  72. bob dit :

    Bruno, vous nous dites dans le même message qu’il n’y a plus de forêt (ou quasiment) en France et que des superficies importantes de forêt disparaissent… C’est de la magie ? On fait disparaître ce qui n’existe pas ? Au sens où vous semblez entendre la forêt, qui ne correspond pas probablement au sens couramment reconnu internationalement, en effet il ne doit plus en rester beaucoup. Et les « forêts » que vous voyez disparaître ne sont déjà plus des forêts depuis longtemps ! Les nouvelles forêts comptabilisées chaque année ne sont pas des parcs urbains, la grande majorité sont des superficies issues de la conversion de terrains agricoles, vous devriez un peu quitter la ville et vous promenez aussi dans la belle campagne française !

    Votre mémoire vous trahit, consultez un peu par exemple les vieux habitants ruraux des Cévennes, ils ont surement de meilleurs souvenirs.

    Donc, ne vous en déplaise, la forêt s’est fortement étendue en France métropolitaine depuis 150 ans, ce n’est pas du révisionnisme (qui serait plutôt de votre côté), c’est largement connu et les chiffres le confirment. Ce qui n’exclut pas que certaines forêts disparaissent. Si on l’avait toujours refusé, on n’aurait pas de routes, pas de chemin de fer, pas de villes…

    Pour améliorer vos connaissances, je vous recommande un bon aperçu sur la forêt française : http://www.ifn.fr/spip/spip.php?rubrique11. Il y a bien sûr beaucoup d’autres sources d’information, vous pouvez aussi en chercher qui montre une réduction des superficies forestières en France métropolitaine et accréditent votre thèse, bon courage ! Et comme je le disais dans le message précédent, il faut nuancer, la forêt française a perdu de la superficie sur l’année 2009 pour la première fois depuis 150 ans.

    Votre méconnaissance est symptomatique de la capacité de certains à diffuser des fausses idées pour défendre leur idéologie. Vous imaginez bien que si on arrive à une telle méconnaissance de la forêt de son propre pays, on peut facilement croire tous les mensonges véhiculés sur la forêt africaine ! Il est symptomatique aussi que personne n’ait contesté vos propos et rétabli la vérité, depuis 4 jours que votre message est publié.

    La faune ne se porte pas si mal non plus en France, dans certains endroits, par manque de régulation (plus de prédateurs), les chevreuils, les cerfs ou les sangliers perturbent considérablement la régénération de la forêt. Les loups reviennent, mais cela ne suffira pas à rétablir l’équilibre encore. Il faudra faire appel aux descendants d’Obélix !

  73. bob dit :

    Pour ceux qui veulent avoir une vision plus réaliste de ce qu’on peut faire pour préserver notre patrimoine forestier mondial, je trouve que le WWF France a une position juste et réaliste, je ne partage pas toujours tout, mais il me semble important de vous montrer que je n’ai rien contre les militants qui souhaitent défendre la forêt, au contraire, j’en suis un moi aussi, je souhaite juste qu’on le fasse intelligemment et de façon constructive : http://www.wwf.fr/s-informer/campagnes/pour-des-forets-vivantes.-objectif-zero-deforestation-nette-en-2020; Voir aussi les actualités de WWF France: http://www.forets-vivantes.fr . On comprend bien en comparant les actions de WWF à celle de Greenpeace la différence qu’il peut y avoir entre de la propagande (mensongère) et du militantisme. Et WWF est actif réellement, propose et réalise.

    On peut toujours débattre, mais on ne le fait efficacement qu’avec des gens de bonne foi. Je le dis donc à tout ceux qui souhaitent avec raison militer pour préserver nos belles forêts mondiales et qui se sont fait jusqu’à présent berner par Greenpeace : changez de crèmerie ! Car Greenpeace, en tout cas sur la question des forêts africaines, est avant tout nuisible, et si elle arrive à ses fins, ce sera une bien mauvaise nouvelle pour l’Afrique.

  74. bob dit :

    A lire, la version des évènements de Yalisika selon SIFORCO : http://www.danzergroup.com/Press-Releases-Detail.87.0.html?&L=0%22%20on&tx_ttnewstt_news=458&tx_ttnewsbackPid=80&cHash=e4a5639492b89de47319f648df93dc7f

  75. grange dit :

    Depuis des millenaires, la selection des humains s’est faite essentiellement sur des critères biologiques, nous en sommes les heureux bénéficiaires, cette évidence s’évapore dans les propositions allechantes que le génie humain va bientot pouvoir tout faire, tout changer, ces promesses du tout possible balaye toute croyance ( c’est pour certains
    une aussi bonne chose ) mais une délégation globale de sa prise en charge fonctionnelle au système qui se propose de tout régler, les expériences de ces quelques décennies démontre que l’homme ne peut pas s’affranchir de son fonctionnement physique et intellectuel, on évalue maintenant les énormes difficultés qu’on les jeunes générations
    d’acquérir un développement harmonieux de leur potentialité, le spectre de la récession va tout naturellement guider
    leurs aspirations vers la proposition qui leur a été faite, et d’ailleur ils n’en connaissent pas d’autre aussi familière et si pratique et le dieu de la consommation et ses lieutenants de la finance continueront de s’en donner à coeur joie !!
    C’est donc des propositions d’alternatives comptétives attrayantes qu’il faut proposer dans tous les domaines, non pas
    de vagues idées théoriques mais un socle à construire ou chacun peut apporter ces capacités comme on a su le faire
    pour le modèle en cours, internet représente une puissance considérable d’échanges, il arrive à temps si le génie de l’homme est encore au rendez -vous . Réveillons-nous !!!

  76. Jaurès Brecht dit :

    Des suicides dans les Eaux et Forêt face aux exigences libéralistes : la privatisation de la forêt en France est en marche ( et la privatisation de la police est déjà bien avancée ) et pour ce qui est de la Cevenne les gens ne connaissent pas comment a évolué sa forêt ni que c’était lles technutiens forestiers qui ont tracé des pistes des coupes feu et qui ont reboisé où fait des groupements forectiers . Ce métier disparait et peu de monde reconnaît ( lorsque les gens voient une piste demandez leur qui l’a tracé vous verrez ils ne le savent pas ) le travail des forestier des années 50 jusqu’aux années 80 et a partir de là les départ à la retraite ne se sont pas renouvellés . les technicien forestier apprenait leur métier à l’école des Barres

    Noirs ou blancs attention le fascisme fait parti de notre espèce et la manipulation et l’une de leur arme.

  77. SAFARI dit :

    C’ avec beaucoup de regret que nous lisons Réne à propos de l’ Exploitation forestière et violences en République Démocratique du Congo. Dans la region de l’ Ituri aussi nous assistons à la destruction de l’ environnent, par le deboisement et coupe illicite des bois et cela au vu et au su des instances qui devrait en assurer la protection. Des tonnes de bois sont embarquées dans des camions poids lourds en direction des pays frontaliers et aussi pour la consommation locale.

  78. Sergio dit :

    En effet, dans l’Ituri, c’est grave, mais rien à voir avec les compagnies forestières industrielles, l’exploitation y est artisanale, faite par des petits opérateurs, puis le bois part vers l’Ouganda. Aucune gestion durable dans ce cas et aucun espoir de gestion durable, les opérations se font largement dans l’illégalité.

    Etrangement, Greenpeace n’en dit rien, préférant consacrer toute son énergie à rechercher la moindre faille pour attaquer les compagnies forestières vertueuses qui s’efforcent de faire de leur mieux dans un contexte tellement difficile.

    Ce comportement de la part de Greenpeace est tout simplement honteux.

    La solution dans l’Ituri? Probablement mettre des concessions forestières, pour progressivement mieux contrôler les prélèvements.

  79. quelqu’un dit :

    honnetement je pense que une des solutions serait de developer un commerce durable du boi a echelle locale pour ainsi trouver des emploi au homme du coin sans s’attaquer gravement a la foret


Les commentaires sont fermés pour cet article.