Bois illégal : enfin une décision du ministère de l’Écologie !

Il y a quelques semaines, nous déposions devant le ministère de l’Écologie un tronc d’arbre de plus de 4 tonnes pour interpeller Ségolène Royal sur le manque d’action de la France contre le bois illégal.

Ce « petit » cadeau avait fait grand bruit et les réactions ne s’étaient pas faites attendre. Greenpeace avait été reçu le matin même par la directrice de cabinet de Ségolène Royal qui nous avait affirmé la volonté du gouvernement de procéder à des contrôles.

Action du 4 mars 2015 devant le ministère de l’Écologie  © Greenpeace / Pierre Baelen
Action du 4 mars 2015 devant le ministère de l’Écologie
© Greenpeace / Pierre Baelen

Plus tard dans la journée, à l’Assemblée nationale, interrogé sur le sujet par le député Jean-Louis Roumegas, le secrétaire d’État chargé des transports, de la mer et de la pêche, Alain Vidalies, affirmait que les conclusions d’une mission conjointe des inspections des ministères de l’Agriculture et de l’Écologie devait permettre d’avancer sur « le dispositif permettant d’exercer le contrôle approprié »… deux ans après l’entrée en vigueur du règlement européen (RBUE).

Greenpeace a le même jour porté plainte contre X pour défaut de diligence raisonnée et mise en marché de bois illégal auprès du procureur de La Rochelle.

Depuis… silence radio. Aucun contrôle ni enquête n’a été effectué, tandis que du bois suspect est toujours stocké dans plusieurs ports français. Par ailleurs, nous n’avions reçu aucune informations concernant les conclusions promises fin mars.

Une mobilisation qui a payé !

Hier matin, Greenpeace et d’autres ONG étaient reçues par un représentant du ministère afin de faire le point. C’était la première fois que nous les rencontrions depuis notre action de mars.
Et, bonne nouvelle, les 100 000 emails envoyés à Ségolène Royal et son cabinet depuis le début de l’année ont eu un impact et le ministère commence enfin à bouger !

Fin avril, une quinzaine d’agents vont être formés pour pouvoir procéder à des contrôles de bois : des contrôles planifiés, mais aussi inopinés si la situation l’exige. Ce sont eux qui pourront vérifier si le principe de diligence raisonnée, qui exige des importateurs de bois de prouver qu’ils ont tout mis en œuvre pour minimiser les risques d’illégalité, est efficace.

A quand les premiers contrôles ?

Beaucoup de choses restent cependant à mettre en place et nous l’avons fait savoir au ministère. Nous demandons à ce que les premiers contrôles se fassent au plus vite, dès début mai. Et plus précisément dans les ports de la Rochelle et Caen où nous avons depuis plusieurs mois identifié des lots de bois suspects.
Nous voulons également insister sur la transparence de ces contrôles : plus les informations récoltées seront partagées, plus la lutte contre le bois illégal pourra être efficace.

Pour continuer de mettre la pression sur le gouvernement, et garantir la poursuite par la France de la mise en œuvre de la RBUE, Greenpeace décidera dans les prochaines semaines de l’opportunité d’écrire officiellement à la Commission européenne pour l’avertir sur les retards de la France en matière de mise en œuvre.

Rendez-vous dans quelques semaines pour, nous l’espérons, les premiers contrôles !

Vos commentaires

Poster un commentaire

10 commentaires pour « Bois illégal : enfin une décision du ministère de l'Écologie ! »

Bravo les potos+++ une bataille qui fini bien dans des milliards de guerre.

Très très heureuse de voir que l'action a porté ses fruits, comme quoi, plus on est nombreux, meilleur c'est, le combat doit continuer, ensemble, prêts à attendre la suite des évènements, mais déjà un grand pas vient d'être franchi. De plus, cela va créer des emplois !! Alors au gouvernement de nous entendre.

Après cette bonne nouvelle (merci Greenpeace), on peut continuer à espérer : que les 14 personnes formées ne soient pas des fonctionnaires déjà en place mais des nouveaux emplois créés !

bravo, vous êtes géniaux! je suis toujours impressionnée par votre force et le résultat de vos combats, de nos combats. fière d'être adhérente et présente encore demain à vos côtés.

Bravo à vous tous et merci ! "Le gouvernement s'en fout royal", j'ai beaucoup apprécié, mais, malheureusement, ce n'est pas que du bois illégal ... Amicalement.

De toutes les façons, nous n'avons pas le choix devant tous ces pillages organisés, donc luttons ensemble

Une fois de plus, je suis conforté dans mon opinion qu'il ne faut rien attendre de positif de la caste confiscatrice du pouvoir (en partie pour le refiler aux requins de l'économie), si ce n'est à travers la pression que nous, la société civile, lui imposons sur tel ou tel enjeu. C'est une démocratie par défaut, parce qu'elle s'en donne l'allure et qu'on ne saurait l'appeler autrement, mais ça s'arrête là. Merci Greenpeace pour votre travail sans relâche.

Bravo à vous pour toutes les actions menées .Je regrette seulement de ne pas en avoir fait partie plus tôt . J'ai maintenant de vrais arguments , références , chiffres autrement plus efficaces qu'en signant quelques pétitions . Même si c'est important ! Merci !

Pour information, le Ministre de l'environnement de la RDC a magistralement démontré au cours d'une conférence de presse que le fameux tronc d'arbre offert à Ségolène Royal après avoir été acheté sur base de mensonges par Greenpeace est d'une origine on ne peut plus légale. Etonnant que Greenpeace n'en fasse pas mention!

Bravo les gars tres bon coup devant le nez des inconscient qui tue notre belle planete a petit feu

Donnez votre avis

Merci de rester courtois, toute insulte sera sanctionnée par :
- le blocage du posteur
- l'effacement des commentaires incriminés

Voir nos conditions d'utilisation

Tous les champs sont obligatoires.

Votre nom sera affiché sur le site, visible de tous et donc indexable par les sites de recherche type Google. Veuillez utiliser un pseudonyme si vous ne voulez pas que votre identité soit visible et se retrouve sur d'autres sites.
Elle ne sert qu'à des fins d'administration et ne sera pas publiée sur le site.
Pour lutter contre le spam publicitaire, de nombreux mots sont interdits dans les commentaires. Si ces mots sont présents, votre commentaire sera automatiquement rejeté ou mis en fil d'attente de modération.
De plus, nous n'acceptons que 3 adresses web (URL) au maximum dans les commentaires.

Si votre commentaire est bloqué, il n'apparaîtra pas.
Merci de patienter pour que celui-ci soit mis en ligne.
Afin de mieux vous connaître, vous pouvez si vous le désirez indiquer votre couleur préférée.